Chemin Vanier: un enjeu «prioritaire», dit Tremblay

L'intersection du chemin Vanier et du boulevard des... (Patrick Woodbury)

Agrandir

L'intersection du chemin Vanier et du boulevard des Allumettières est sous la juridiction du gouvernement provincial

Patrick Woodbury

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un tronçon d'à peine quelques centaines de mètres du chemin Vanier, entre le boulevard du Plateau et des Allumettières, dans le secteur Aylmer, est en train de se hisser parmi les enjeux de circulation prioritaires dans l'ouest de la ville.

Depuis la venue à cet endroit du noyau commercial qui comprend le supermarché Maxi, et l'installation d'un feu de circulation temporaire, les plaintes se multiplient au bureau du conseiller du quartier, Maxime Tremblay. Ce dernier se désole d'ailleurs qu'une étude de circulation et de planification du chemin Vanier, demandée il y a plus de deux ans et disponible depuis le printemps 2015, n'ait toujours pas été présentée au conseil municipal. 

«Ça devait être fait mardi, mais la présentation a été reportée, dit-il. Ça devient un enjeu prioritaire. Il faut trouver des solutions rapidement. Avec les développements qui ont été faits dans l'ouest, et les autres phases importantes récemment autorisées, ce tronçon du chemin Vanier est devenu très problématique. Il y a de la congestion importante, même en dehors des heures de pointe et la fin de semaine. Quand on dit que l'urbanisme fait maintenant du développement intelligent et qu'il prévoit à l'avance, je pense que c'est la preuve qu'on a encore des gains à aller faire là.» 

Pour ajouter à la complexité du dossier, l'intersection du chemin Vanier et du boulevard des Allumettières est sous la juridiction du gouvernement provincial. Un côté de l'intersection est dans le comté de la députée Maryse Gaudreault, et l'autre, dans la circonscription d'André Fortin. M. Tremblay affirme avoir interpellé les deux députés pour trouver un moyen de mieux synchroniser les feux de circulation, en attendant un meilleur aménagement du secteur. 

Mme Gaudreault reconnaît qu'il y a à cet endroit une problématique à régler, mais elle affirme qu'il revient à la Ville d'identifier les mesures prioritaires dans ce dossier et d'en informer Québec. «Nous sommes en attente, a indiqué la députée. Il y a effectivement une double responsabilité, mais c'est à la Ville de voir ce qu'elle veut faire. On me dit qu'il y a une étude qui est faite, mais qui n'a pas encore été présentée. Le futur transport rapide dans l'ouest est aussi un enjeu. On m'a dit qu'un viaduc était peut-être une possibilité.»

Le service des communications a précisé que l'étude de circulation et de planification du chemin Vanier doit être présentée en priorité au conseil municipal «en 2017».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer