Campagne de financement du CIASF

le Centre d'intervention en abus sexuels pour la... (La Voix de l'Est)

Agrandir

le Centre d'intervention en abus sexuels pour la famille (CIASF) sollicite l'appui de la population afin de pouvoir s'installer dans une maison spécialisée pour accueillir une quantité croissante d'enfants qui osent dénoncer leur agresseur.

La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À l'aube de son 30e anniversaire, le Centre d'intervention en abus sexuels pour la famille (CIASF) sollicite l'appui de la population afin de pouvoir s'installer dans une maison spécialisée pour accueillir une quantité croissante d'enfants qui osent dénoncer leur agresseur.

Le directeur général du CIASF, Simon Drolet, a fait savoir mercredi que ce projet est devenu nécessaire en raison, entre autres, de la hausse de 16 % des demandes de services observée l'an dernier.

«On veut accroître notre capacité d'accueil de 50 %, précise-t-il. On se dirige vers une hausse des demandes de 25 à 30% cette année, donc on veut continuer à accueillir les agresseurs en thérapie dans notre point de service actuel, et la maison pourra accueillir les enfants et leurs familles avec des groupes de thérapie du matin jusqu'à 21 h et aussi la fin de semaine, le tout dans des lieux plus adaptés.»

Des salles thématiques seront aménagées dans la maison, qui devrait être choisie prochainement dans un lot de quelques propriétés intéressantes identifiées par le CIASF dans le secteur Hull. L'ouverture doit avoir lieu en août 2017, alors que l'organisme fêtera ses 30 ans.

Objectif: 250 000 $

Le CIASF a obtenu l'appui de divers partenaires, notamment afin de garantir les capitaux pour l'achat de la maison et pour réaliser les plans des rénovations qui devront y être réalisées. L'organisme a tout de même besoin du soutien de la population, et se lance dans la plus ambitieuse campagne de financement de son histoire baptisée Un pied à terre afin d'amasser 250 000 $.

Les donateurs sont invités à acheter l'une des 2500 pièces métalliques, vendues à 100 $ chacune, qui seront utilisées par l'artiste gatinois Mustapha Chadid afin de réaliser une oeuvre d'une hauteur de trois mètres qui sera installée devant la maison du CIASF. 

L'argent qui sera ainsi amassé permettra de financer l'aménagement de la nouvelle maison, d'acheter du matériel spécialisé, de répondre à la demande croissante et d'effectuer de la recherche sur les interventions auprès des enfants victimes d'abus sexuels. Selon M. Drolet, le CIASF pourrait voir son nombre d'employés passer de 10 à près 20 d'ici trois ans.

La campagne de financement est aussi l'occasion pour l'organisme de changer de logo afin d'y intégrer une maison et des papillons, en référence aux monarques, symboles thérapeutiques pour les enfants victimes d'agressions sexuelles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer