La bravoure d'un citoyen honorée

Pierre Faubert et sa conjointe Annick Pelletier sont... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Pierre Faubert et sa conjointe Annick Pelletier sont venus en aide à Alexandra Jay et Nicholas Jewitt le 26 avril 2016.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Gatineau a profité de sa soirée de reconnaissance, mardi, pour remettre un certificat pour acte méritoire à un citoyen, Pierre Faubert, qui a réveillé une jeune famille du centre-ville de Gatineau pour les évacuer de leur domicile qui était la proie des flammes.

Les événements se sont déroulés au petit matin du 26 avril 2016 sur la rue Hélène-Duval dans le Vieux-Hull. Le feu a commencé sur le balcon de la résidence et s'est rapidement propagé dans l'entretoit et sur le côté. 

M.Faubert débarquait de sa voiture avec sa conjointe, Annick Pelletier, lorsqu'ils ont aperçu les flammes sur le balcon. 

«J'ai couru vers la maison alors que ma conjointe appelait le 9-1-1. J'ai commencé à cogner dans les portes et les fenêtres. Un autre homme est arrivé et il a aussi cogné. On cognait fort parce qu'on avait aperçu le siège du bébé sur la table», a raconté M.Faubert en entrevue, quelques instants avant de recevoir sa distinction des pompiers de Gatineau. 

La petite famille dormait au moment des événements.

«Après s'être réveillé, le propriétaire a ouvert la porte et se demandait ce qui se passait. On lui a dit de sortir parce que le feu était pris à l'extérieur», a continué M.Faubert, qui est entré dans la maison avec son propriétaire, Nicholas Jewitt, pour aller chercher la conjointe de ce dernier, Alexandra Jay, et leur bébé d'un mois. Tous ont pu évacuer la résidence sains et saufs alors que les flammes prenaient de l'ampleur.

«Tout le monde est sorti juste à temps», s'est remémoré M.Faubert.

MmePelletier a reconduit MmeJay et son petit garçon chez un voisin pour être au chaud.

«C'était d'être là, d'être présent. C'est naturel d'aider», a-t-elle résumé.

M.Faubert reste humble devant la distinction que lui a remise le Service de sécurité incendie de la Ville de Gatineau.

«C'est plaisant de voir qu'on est reconnu, mais ce qui est le plus important c'est vraiment la famille et leur bébé. Ils sont ici avec le sourire. Ils sont vivants. Le travail des pompiers, des ambulanciers et des pompiers fut excellent», a indiqué M.Faubert.

C'est avec beaucoup d'émotions que MmeJay s'est remémoré les événements du printemps dernier.

«On a su de nouveau que c'est vraiment bien d'avoir de bons voisins et de bons citoyens. On est aussi chanceux, très chanceux, de savoir que les pompiers et les policiers de notre région ont agi très vite, et agi aussi avec une tendresse, avec chaleur envers nous et notre petit», a relaté MmeJay, qui a aussi tenu à remercier la communauté, les citoyens et la Croix-Rouge.

Le couple Jay-Jewitt a regagné sa maison après sa reconstruction.

«Nous avons apporté des petits changements à la maison. C'est donc un peu différent qu'avant le feu», a indiqué M.Jewitt.

Le feu est attribuable à un cigare mal éteint dans un pot de terre, une cause d'incendie fréquente, selon le Service de sécurité incendie de Gatineau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer