Les faits divers en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Présumé cas de rage au volant

Un homme de 32 ans peut s'estimer chanceux d'être encore en vie à la suite d'un présumé cas de rage au volant, samedi, à Gatineau. La police de Gatineau a été appelée à se rendre à proximité de l'autoroute 5 et du boulevard du Casino vers 2 h concernant un homme gisant au sol avec des blessures importantes à la tête. À l'arrivée des policiers, des citoyens lui portaient assistance.

Selon les informations préliminaires, la voiture de la victime aurait été légèrement accrochée par un autre automobiliste dans le rond-point à la sortie du casino. Lorsque l'homme a débarqué de son véhicule pour aller parler à l'autre automobiliste, ce dernier a pris la fuite. La victime, qui s'est retrouvée au sol, s'est relevée pour tenter de rattraper le véhicule et prendre des photos à fins de preuve. Il s'est retrouvé sur le capot du véhicule.

L'enquête de la police n'avait pas encore déterminé, dimanche, si l'homme s'est jeté volontairement sur le capot du véhicule ou s'il s'y est retrouvé après avoir été heurté. Par contre, selon ce que des témoins ont raconté à la police, le conducteur, toujours avec l'homme sur son capot, a franchi le corridor du Rapibus, l'intersection du boulevard de la Carrière, ainsi que deux autres intersections majeures, en donnant des coups de volant pour tenter de le faire tomber. L'homme est finalement tombé et le conducteur de 29 ans a pris la fuite.

Il a perdu le contrôle de son véhicule au carrefour giratoire à l'angle des boulevards Saint-Joseph et des Allumettières. Il s'est enfui à pied, mais il a été rapidement localisé et arrêté par les policiers. Il doit répondre à une série d'accusations, dont conduite avec les facultés affaiblies causant des lésions corporelles, conduite dangereuse causant des lésions corporelles et délit de fuite.

Les deux personnes impliquées proviennent de l'Ontario.

Sauvé grâce à la rapidité d'intervention

Un homme de 51 ans doit sa vie à un défibrillateur et à la rapidité d'intervention de personnes qui assistaient à une compétition d'arts martiaux, samedi, dans le secteur Kanata. L'homme cherchait à obtenir sa ceinture noire deuxième dan à une académie d'arts martiaux sur le chemin Stonehaven lorsqu'il s'est effondré au sol, ont indiqué les services paramédicaux d'Ottawa. Pendant que quelqu'un prodiguait des mesures de réanimation cardiaque, une personne a appelé le 911. Le répartiteur du 911 a dit à cette dernière qu'un défibrillateur était disponible dans un centre communautaire de l'autre côté de la rue. Une personne est allée chercher l'appareil. Un dentiste qui travaillait dans sa clinique non loin des lieux s'est présenté à l'académie et a utilisé le défibrillateur avec succès. Malgré ses objections, l'homme a été transporté à l'hôpital dans un état grave, mais stable.

60e fusillade : l'enquête se poursuit

La police d'Ottawa poursuivait toujours son enquête, dimanche, reliée à la 60e fusillade à être survenue sur son territoire depuis le début de 2016. L'investigation porte sur un homme de 21 ans qui a été atteint par un projectile d'arme à feu en fin d'après-midi, vendredi. L'homme s'est présenté au campus Civic de l'Hôpital d'Ottawa sur l'avenue Carling vers 17 h 45, vendredi. Son état de santé est passé de critique à stable. L'agression armée se serait produite près du 400, rue Catherine, dans le quartier Centretown. L'unité des bandes de rues et des armes à feu croit que la victime était ciblée, et qu'il ne s'agirait donc pas d'un acte aléatoire. Toute information sur cette fusillade peut être transmise à l'unité des bandes de rues et des armes à feu au 613-236-1222, poste 5050.

Train léger : les travaux ont repris

Les travaux de construction dans le tunnel du train léger près de l'intersection de la rue Waller et de l'avenue Laurier ont repris samedi soir après que le consortium de construction Rideau Transit Group a obtenu le feu vert du ministère du Travail de l'Ontario, a confirmé dimanche le conseiller municipal de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury. Les travaux du train léger avaient été suspendus, jeudi après-midi, à la suite d'un accident de travail. Un travailleur a subi des blessures mineures après que des barres d'armature sont tombées sur lui et deux collègues. 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer