Les faits divers en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Accusations pour une fusillade sur la rue George

Une femme a été arrêtée et accusée dans une affaire de tentative de meurtre survenue sur la rue George, à Ottawa, le 2 octobre dernier. Kendra Michaelis, 25 ans, d'Ottawa, est inculpée de trois chefs de possession de drogue dans le but d'en faire le trafic et d'entrave au travail d'un agent de la paix dans le cadre de l'enquête sur la tentative de meurtre. Elle a été remise en liberté en attendant la suite de son procès.

La grand-mère de Valérie Leblanc est décédée

La grand-mère de Valérie Leblanc, Huguette.... (Simon-Séguin Bertrand, Archives LeDroit) - image 4.0

Agrandir

La grand-mère de Valérie Leblanc, Huguette.

Simon-Séguin Bertrand, Archives LeDroit

La grand-mère de Valérie Leblanc, cette adolescente assassinée derrière le Cégep l'Outaouais en 2011, est décédée. Huguette Leblanc a souvent pris la parole en public pour commémorer la mémoire de sa petite-fille, espérant un jour connaître l'auteur du crime. Mme Leblanc était présente dans les médias locaux et les réseaux sociaux depuis le meurtre sordide de la jeune femme, le 23 août 2011, dans le boisé derrière le campus hullois Gabrielle-Roy. L'information sur le décès d'Huguette Leblanc a été partagée vendredi sur la page Facebook en mémoire de Valérie Leblanc. Plusieurs messages de sympathie et condoléances y ont été écrits. Chaque 23 du mois, la grand-mère avait l'habitude d'écrire quelques mots pour ne pas que sa petite-fille soit oubliée. Le meurtrier de Valérie Leblanc court toujours.

Un YouTubeur d'Ottawa arrêté pour ses épisodes nocturnes

Sentant la soupe chaude, un homme d'Ottawa qui s'introduisait la nuit dans des commerces et des lieux publics fermés de la ville pour s'y promener et en sortir sans se faire intercepter par les autorités ou déclencher un système d'alarme a décidé de mettre fin à ses incartades, craignant de se faire épingler par la police et de passer des nuits... au cachot.

Jay Station, un YouTubeur, filmait ses entrées sans autorisation dans le cadre d'un défi sur le web appelé «24 heures dans un commerce la nuit», et les déposaient dans son canal YouTube. 

Dans une vidéo de 3 minutes 36 secondes mise en ligne jeudi, Station appelle ses adeptes à ne pas répéter ses pitreries, lui qui a fait l'objet de reportages et qui a suscité la curiosité de la police d'Ottawa.

«Je ne peux plus faire ces défis 24 heures parce que je risque ma liberté pour ça, et je ne suis pas prêt à la risquer», a résumé l'homme, qui a tenu à préciser qu'il n'a rien endommagé ou volé lors de ses écarts de conduite.

Station s'est notamment filmé après les heures d'ouverture dans un gym et au stade du parc Lansdowne.

La police mène une enquête dans ce dossier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer