Les arts et la région en bref

Les événements du jour dans le monde des arts d'Ottawa-Gatineau, en quelques... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les événements du jour dans le monde des arts d'Ottawa-Gatineau, en quelques mots.

Célébrer la vie et la lumière

Les événements du jour dans le monde des arts... (Etienne Ranger, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Etienne Ranger, LeDroit

La Coopérative funéraire de l'Outaouais présente entre ses murs depuis mercredi la plus grande peinture sous verre au Canada, une oeuvre intitulée «Le printemps se dévoile» réalisée par l'artiste gatinoise Isabelle Regout. Célébrant la vie et la lumière des êtres aimés, l'oeuvre installée dans l'atrium de l'édifice situé sur le boulevard Cité-des-Jeunes consiste en un quadriptique sous verre églomisé qui s'étend sur 80 pieds carrés. Le musicien et auteur-compositeur Alexandre Pampalon a également collaboré au projet, signant le texte poétique intégré dans l'oeuvre. La peinture sous verre, d'une valeur de 95 000$, sera exposée à cet endroit jusqu'en 2021.

LeDroit

Le gros party qui débute à Buckingham en Fête

La 25e édition de Buckingham en fête prend son envol jeudi soir au parc Maclaren avec la spectacle de la reine de l'émission La Voix 2016, Stéphanie St-Jean. L'artiste originaire de Buckingham montera sur la scène du chapiteau à 20 h, après une brève prestation du duo de Val-des-Monts, A Leverage for Mountains. 

La formation locale Rockshop fermera les livres plus tard en soirée. Kevin Bazinet sera la tête d'affiche de la soirée du vendredi soir qui sera précédée par l'activité familiale Halloween au village, sous le pont Brady. 

Des groupes hommages se chargeront de la soirée du samedi. Les organisateurs du festival ont misé sur la thématique de l'Halloween pour cette nouvelle mouture de l'événement, alors que Buckingham en fête était par le passé présenté pendant le mois de juillet. En plus des spectacles, plusieurs activités familiales auront lieu durant les trois jours de programmation.

Benoit Sabourin, LeDroit

Le Gainsbourg de Stefie Shock... au Gainsbourg

Stefie Shock présentera samedi 22 octobre 2016, à 20 h, au bistro Gainsbourg, dans le Vieux-Hull, son hommage à Serge Gainsbourg. Pour ce spectacle intime intitulé Gainsbourg par deux, Stefie Shock n'est accompagné que de la chanteuse Gaële, et non pas des autres voix féminines de 12 belles dans la peau, l'album endisqué en mars dernier, et exercice de relectures du répertoire de Gainsbourg. Shock à la guitare et Gaële au piano interprètent en duo une vingtaine de morceaux et s'amusent à dialoguer à la façon du tandem que formaient Gainsbourg et Jane Birkin. Pour information ou réservation, visitez le  www.gainsbourg.ca.

LeDroit

Bach profane et religieux, avec Prisme

L'Ensemble Prisme présente samedi 22 octobre, à 20 h, le deuxième concert de sa 11e saison, consacré à Jean-Sébastien Bach. Épaulé par le baryton Luc Lalonde à titre d'invité spécial, Prisme entonnera la populaire cantate Ich habe genug ainsi que deux concertos de Bach : le Concerto pour hautbois en Fa et le Concerto italien pour flûte et cordes, dans un arrangement original. Pour ces deux «oeuvres virtuoses», Frédéric Lacroix au clavecin se joindra à l'orchestre (quatuor à cordes, flûte et hautbois). Le répertoire permettra d'explorer deux facettes du compositeur : son «côté profane et jubilatoire» et son aspect religieux, tout en profondeur, indique l'orchestre de chambre gatinois. La Partita pour flûte seule sera quant à elle jouée par le flûtiste Jefrey Miller. Le concert est donné en l'Église Notre-Dame-de-la-Guadeloupe (14, rue de la Guadeloupe), à Gatineau. Pour réservations ou informations, www.ovation.ca ; 819-243-8000.

LeDroit

Conférence d'Alain Deneault à La Basoche

L'économiste d'origine gatinoise Alain Deneault, auteur de plusieurs essais traitant des paradis fiscaux, donnera une conférence intitulée «Le pouvoir outrancier des multinationales. Faire la loi grâce aux États complices et aux paradis fiscaux», mercredi 26 octobre, à 19 h 30, au Cabaret La Basoche. Selon le chercheur, les institutions publiques ne parviennent plus à encadrer suffisamment les entreprises multinationales, qui, grâce à leurs accès vers les paradis fiscaux, fuient aisément leur responsabilité fiscale. En outre, les États où ces multinationales ont leur siège social continuent de les défendre, constate-t-il. «Forte d'une forme nouvelle de souveraineté politique, ces entreprises arrivent maintenant à [imposer des règles économiques qui les avantagent] tout en bénéficiant souvent de la complaisance des législations politiques», écrit-il, en dénonçant  les «injustices sociales, guerres et entreprises de déstabilisation politique» qui s'ensuivent. Actuellement Directeur de programme au Collège international de philosophie à Paris, Alain Deneault a publié plusieurs essais sur les relations qu'entretiennent les multinationales, et les paradis fiscaux, dont «Noir Canada», «Offshore», «Paradis fiscaux : La filière canadienne» et «Une escroquerie légalisée». Il est invité par la Société Gatineau Monde, dans le cadre des Grandes conférences de l'Outaouais. Billets : en vente à la porte ; en prévente dans les librairies Michabou et Du soleil, aisni que dans les commerces Sol Épicerie Santé et À l'Échelle du Monde.

LeDroit

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer