La région en bref

Les événements du jour, en quelques mots. (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les événements du jour, en quelques mots.

Investiture libérale dans Ottawa-Vanier le 15 octobre

Le prochain candidat du Parti libéral dans la circonscription d'Ottawa-Vanier sera connu le 15 octobre prochain. Deux avocates, Lucille Collard et Nathalie Des Rosiers, sont en campagne depuis plusieurs semaines. Une troisième personne serait sur les rangs, précise l'Association libérale d'Ottawa-Vanier, mais tarderait à annoncer ses intentions publiquement.

Résidente du comté depuis plus de 20 ans, Mme Collard a été élue conseillère scolaire en 2010 dans les secteurs Vanier et Rockcliffe au Conseil des écoles publiques de l'est de l'Ontario, dont elle est aujourd'hui vice-présidente. 

Mme Des Rosiers est doyenne de la Faculté de droit - section common law à l'Université d'Ottawa. De 2009 à 2013, elle a aussi été l'avocate principale de l'Association canadienne des libertés civiles, une organisation vouée à la protection des droits de la personne. Pour avoir droit de vote lors de l'assemblée d'investiture, les gens doivent s'être procuré une carte de membre du Parti libéral de l'Ontario au plus tard le 11 octobre à 17 h. Ils peuvent s'en procurer auprès des candidats ou en faire la demande via Internet. 

La circonscription est sans députée depuis la démission de Madeleine Meilleur, en juin. Aucune date n'a été fixée pour l'élection partielle.

Une piste pour les vélos de montagne au parc Carlington

Les vélos de montagne pourront rouler sur une piste aménagée au parc Carlington dès 2017. Le conseil municipal d'Ottawa a donné le feu vert à la phase 1 du projet présenté par l'Association des vélos de montagne d'Ottawa. Le projet comprend l'aménagement d'un parcours d'adresse et d'une piste à rouleaux. Les installations seront en place en 2017 et 2018. À la fin de 2018, la Ville évaluera le projet afin de décider s'il pourra être relancé. Certains conseillers ont exprimé des craintes face à la piste de vélos de montagne. Certains ont parlé des effets sur l'environnement, alors que d'autres trouvent que le processus de consultation dans la communauté n'était pas représentatif. La Ville a assuré qu'aucun arbre ne serait coupé afin d'aménager la piste. Deux conseillers ont voté contre le projet, soit Keith Egli et Rick Chiarelli. La Ville a déjà reçu des propositions au fil des années afin de développer la montagne, soit pour des pistes de ski, des glissades d'eau ou des glissades sur neige, mais n'a jamais donné le feu vert.

De l'espoir pour les soins en français dans l'Est ontarien

Du travail reste à faire pour assurer l'accessibilité aux services de soins de santé en français dans l'est de l'Ontario. Toutefois, la communauté perçoit une ouverture afin de répondre à la demande de façon adéquate.

«On sent un réel intérêt de connaître les besoins, la capacité et quels sont les écarts pour faire les changements dans une perspective d'équité», lance Jacinthe Desaulniers, directrice générale du Réseau des services de santé en français de l'Est de l'Ontario (RSSFEO).

Cette dernière a été invitée à présenter un portrait de la situation au Réseau local d'intégration des services de santé (RLISS) de Champlain, mercredi. 

Parmi les constats évoqués, le RSSFEO rappelle l'importance d'avoir accès à de meilleures données sur la santé des francophones et sur la disponibilité des services pour cette clientèle.

«On est en train d'explorer avec le ministère la possibilité que l'identité linguistique soit incluse dans la carte santé», explique Mme Desaulniers.

De plus, le Réseau entend demander aux 47 fournisseurs de soins de santé impliqués dans les services en français de revoir leur plan afin d'augmenter leur capacité de services. Le RSSFEO aimerait aussi répertorier où travaillent les professionnels ayant des capacités en français afin d'informer les patients.

«La prochaine étape, pour nous, c'est de continuer les efforts en lien avec la désignation, affirme Mme Desaulniers. L'autre chose, c'est d'améliorer la collecte de données et l'analyse de données linguistiques.»

La croissance démographique des francophones dans l'ouest de la capitale est une préoccupation grandissante.

«Il y a peu de services en français dans l'ouest d'Ottawa jusqu'à Pembroke. Pourtant c'est difficile à comprendre puisque la population francophone grandit dans ces secteurs», illustre Mme Desaulniers.

Agression sexuelle dans un parc d'Ottawa

Un homme est recherché pour l'agression sexuelle d'un garçon survenue mardi dans un parc de l'est d'Ottawa.

Le suspect a rôdé dans les environs du parc Loyola vers 15h45.

Le garçon marchait près du parc lorsque l'adulte l'a poussé au sol et tenté de retirer son pantalon. L'enfant a été capable de se défaire de son emprise et de s'enfuir à la maison.

Le suspect a été décrit comme un Latino-Américain âgé de 47 à 52 ans, mesurant plus ou moins 5' 6" et de gabarit athlétique. Il avait les cheveux bruns descendant aux oreilles. Ses yeux étaient bruns et son visage n'était pas rasé. Il portait un chandail à manche courte avec un col en V, un jean, des lunettes de prescription noires. Il s'exprimait en anglais, d'une voix rauque.

Quiconque peut aider la police d'Ottawa à ce sujet doit contacter le service des enquêtes sur les abus sexuels et la violence faite aux enfants, au 613-236-1222 poste 5944.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer