Les faits divers en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Une auto-patrouille impliquée dans un accident à Aylmer

Une auto-patrouille du Service de police de la... (Etienne Ranger, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Une auto-patrouille du Service de police de la Ville de Gatineau a été impliquée dans un accident, jeudi après-midi, dans le secteur Aylmer.

Etienne Ranger, LeDroit

C'est en tentant d'intercepter un véhicule dans lequel se trouvait possiblement une arme à feu qu'un policier de Gatineau a provoqué une collision, jeudi après-midi, sur le boulevard des Allumettières.

Le conducteur de l'autre véhicule impliqué, un homme de 81 ans, a subi des blessures importantes. On ne craint toutefois pas pour sa vie. L'octogénaire a été conduit à l'hôpital. Des pinces de désincarcération ont été nécessaires pour l'extirper de son véhicule.

Le policier a également été blessé et a lui aussi été transporté à l'hôpital en ambulance, par mesure préventive dans son cas.

La collision est survenue alors que l'auto-patrouille filait en direction nord sur le chemin Vanier et que l'octogénaire circulait sur le boulevard des Allumettières en direction ouest. Le policier avait effectué une manoeuvre risquée pour rattraper un automobiliste soupçonné d'avoir dissimulé une arme à feu dans le coffre de sa voiture.

Au final, l'arme, retrouvée plus tard, n'était qu'un pistolet à air comprimé.

Le virus du Nil occidental détecté dans l'Est ontarien

Les moustiques sont les vecteurs du virus du... (Archives AP) - image 5.0

Agrandir

Les moustiques sont les vecteurs du virus du Nil occidental.

Archives AP

Le Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO) annonce que le virus du Nil occidental a été détecté dans des populations de moustiques. On ne rapporte toutefois aucun cas de contamination humaine.

«Cette découverte récente démontre que le virus du Nil demeure une préoccupation dans notre région. La plupart des cas d'infection par le virus du Nil occidental chez les humains se produisent en fait entre les mois d'août et d'octobre. Il est donc important que les résidents soient avertis et qu'ils continuent de prendre les précautions nécessaires contre le virus pour leur propre protection et celle de leur famille», a indiqué le médecin hygiéniste Paul Roumeliotis.

Le virus du Nil occidental est transmis aux humains par la piqûre d'un moustique infecté. La majorité des gens ne souffriront d'aucun symptôme. Par contre, le virus peut causer de graves maladies chez les personnes au système immunitaire affaibli.

Pour de plus amples renseignements, les gens peuvent visiter le site web du Bureau de santé de l'est de l'Ontario.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer