Les faits divers en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Clowns effrayants à Gatineau

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Facebook) - image 3.0

Agrandir

Facebook

Des personnes arborant un masque de clown diabolique se sont amusées à effrayer des enfants lundi au parc Limbour, à Gatineau.

La mère d'un des enfants poursuivis par ces clowns a dénoncé les mauvais plaisantins sur les médias sociaux, en plus d'alerter le Service de police de la Ville de Gatineau.

Au corps de police gatinois, on confirme qu'une enquête a été ouverte pour identifier ces individus. On précise cependant que la sécurité des enfants ne semble pas avoir été compromise.

Deux enfants secourus dans des voitures

Les paramédics d'Ottawa profitent de deux incidents survenus mardi après-midi pour rappeler aux gens de ne jamais laisser un enfant seul dans une voiture durant la saison estivale.

Les ambulanciers de la capitale sont intervenus deux fois en l'espace de sept minutes pour venir en aide à des enfants enfermés dans une voiture.

Le premier appel est venu de passants qui ont remarqué qu'une fillette de six ans se trouvait dans un véhicule, dans le stationnement d'un centre d'achat du chemin Tenth Line. Les citoyens ont brisé une fenêtre pour sortir l'enfant et la placer dans un lieu climatisé en attendant les policiers et les paramédics. Elle n'a pas été affectée de façon importante par la chaleur.

Le second incident s'est également produit dans le stationnement d'un centre d'achat, cette fois, après qu'un parent d'un garçon de 19 mois ait accidentellement embarré ses clés dans son véhicule. Encore une fois, l'enfant n'a pas été incommodé par la chaleur.

Les paramédics d'Ottawa invitent les gens à la prudence et rappellent qu'en temps chaud, la température à l'intérieur d'une voiture laissée au soleil peut rapidement atteindre 55 degrés Celsius. Une telle chaleur peut provoquer des arrêts cardiaques.

En plus des enfants, on demande également de ne pas laisser d'animaux de compagnie dans un véhicule.

Le virus du Nil occidental de retour à Ottawa

Des premiers moustiques ont testé positifs au virus du Nil occidental dans la capitale fédérale cette année, a annoncé mardi Santé publique Ottawa. L'agence a toutefois précisé qu'il n'y a aucun cas humain confirmé ou probable jusqu'à présent. En Ontario, en date du 30 juillet, aucun cas d'infection chez l'humain n'avait été confirmé.

En 2015, il n'y a eu aucun cas humain confirmé ou probable à Ottawa, alors qu'il y a eu 26 dossiers ouverts à l'échelle de la province. «Les températures chaudes de cet été font augmenter le risque de virus du Nil occidental chez les moustiques, et le risque d'infection chez les humains», a prévenu Santé publique Ottawa (SPO) dans un communiqué.

Les gens peuvent réduire les risques de piqûres de moustiques en minimisant le nombre de points d'eau stagnante, en utilisant un insectifuge, en se protégeant surtout à l'aube et au crépuscule ainsi qu'en tout temps dans les boisés, et en portant des vêtements de couleurs claires et tissés serrés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer