Justice et faits divers en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Mort de Sheldon O'Grady: meurtre ou légitime défense?

Mourad Louati, principal suspect dans le meurtre de... (Etienne Ranger, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Mourad Louati, principal suspect dans le meurtre de Sheldon O'Grady, en janvier 2013, à la sortie de l'ancien bar Addiction

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Le jury a entre les mains le sort d'un homme de 22 ans accusé de meurtre prémédité d'un fêtard lors d'une nuit froide de l'hiver 2013, sur la promenade du Portage, à Gatineau.

La procureure de la Couronne, Me Diane Legault, et l'avocat de l'accusé Mourad Louati, Me Joseph Addelman, ont livré leurs plaidoyers au palais de justice de Gatineau, jeudi.

Pour le ministère public, il est évident que M. Louati a cherché la bagarre à la sortie de l'ancien bar Addiction. La victime, Sheldon O'Grady, a été poignardée à huit reprises à l'abdomen, à un bras, à la tête et au dos. «Celui qui a fait ça a voulu tuer ou atteindre à la vie de M. O'Grady. On parle de huit blessures à l'arme blanche», a soutenu Me Legault.

Il a été établi lors du procès que MM. O'Grady et Louati ont eu une empoignade sur la piste de danse. Une fois expulsés du bar, ils ont repris les hostilités sur la voie publique. M. Louati aurait été entouré par le groupe de M. O'Grady. Le combat a pris fin lorsque la victime est tombée au sol, ensanglantée.

Me Addelman argumente pour sa part que son client a craint pour sa sécurité et qu'il a usé de sa légitime défense alors qu'il était entouré d'ennemis.

Le jury doit rendre sa décision «hors de tout doute raisonnable»; la défense a donc insisté sur ce doute.

«O'Grady et son groupe ont pourchassé Mourad, a soutenu Me Addelman. Il était entouré. Quand cela aurait-il arrêté? Mourad était seul, personne pour l'aider. Il était entouré par quatre ou cinq personnes. Mettez-vous dans cette situation, a lancé l'avocat aux jurés. On tente d'arrêter la bagarre, mais un groupe enragé vous suit. Vous faites quoi? Vous laisser faire? Ça n'arrêtait pas. Allez-vous vous battre pour votre vie et avec tout ce que vous avez?»

Un arracheur d'oreille toujours au large

Un homme qui a mordu une oreille et un doigt au point d'en arracher des morceaux, il y a un peu plus d'un mois à Ottawa, est toujours recherché.

Les enquêteurs de la police d'Ottawa sollicitent toujours l'aide de la population afin d'identifier le suspect ayant sévit le 17 avril dernier.

Vers 1h50, un homme de 20 ans a été sérieusement blessé près du 300, rue Preston. L'agresseur l'avait mordu, le faisant perdre un morceau d'oreille et le bout d'un doigt. Le suspect a été aperçu pour la dernière fois sur la rue Preston, en direction nord.

Toute personne ayant des renseignements sur cette affaire est priée de communiquer avec l'Unité des enquêtes de la division centrale de la police d'Ottawa, au 613-236-1222 poste 5166.

La police de Gatineau saisit trois armes à feu et 25 000$ de drogue

Deux pistolets de calibre .45 et un revolver .357 font partie du lot saisi par la police de Gatineau lors d'une frappe antidrogue mercredi après-midi. La valeur marchande des stupéfiants découverts est quant à elle évaluée à plus de 25 000$.

Les autorités policières ont lancé l'opération vers 13h, mercredi, en procédant à l'arrestation d'un homme qui sortait du 154, rue Mutchmore, dans le secteur Hull. Un deuxième homme qui sortait de la même résidence a été intercepté sur l'autoroute 5 Nord, près du boulevard St-Raymond. Le groupe d'intervention tactique a ensuite investi les lieux, alors inoccupés.

Une autre perquisition a eu lieu dans un appartement du 700, boulevard St-Joseph. Trois occupants y ont été arrêtés. La liste des biens illégaux saisis est longue: deux pistolets de calibre .45, un revolver de calibre .357, 34 munitions de divers calibres, 60 comprimés d'hydromorphone, 120 timbres de fentanyl, 12,5 g de marijuana, huit téléphones cellulaires, un couteau prohibé, une presse hydraulique, ainsi de l'équipement d'empaquetage et de vente de stupéfiants.

Trois hommes âgés respectivement de 20, 21 et 23 ans, tous résidents de Gatineau, ont comparu devant la Cour du Québec jeudi. Trois autres hommes, deux de Gatineau et un d'Ottawa, sont âgés de 24, 25 et 26 ans. Ils ont été arrêtés lors de l'opération et ont ensuite été remis en liberté avec promesse de comparaître. Ils feront face à des accusations de possession de stupéfiants.

Saisie de marijuana dans le Pontiac

La Sûreté du Québec a saisi 410 plants de cannabis et arrêté trois personnes en lien avec la production de drogue, mercredi, dans le Pontiac.

La perquisition a eu lieu sur le chemin de la Chute, à Mansfield-et-Pontefract.

Les suspects âgés de 31 à 34 ans ont été arrêtés sur place, puis ont été libérés sur promesse de comparaître. Ils devront se présenter au palais de justice de Campbell's Bay le 2 août prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer