Ottawa en bref

Les événements du jour, en quelques mots. (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les événements du jour, en quelques mots.

Les cygnes royaux sont de retour

Le maire Jim Watson a relâché 10 cygnes royaux... (Patrick Woodbury, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Le maire Jim Watson a relâché 10 cygnes royaux sur les berges de la rivière Rideau, mardi midi.

Patrick Woodbury, LeDroit

Fidèle à la tradition printanière des 47 dernières années, le maire d'Ottawa Jim Watson a relâché 10 cygnes royaux mardi midi sur les berges de la rivière Rideau, où ils suscitent les regards des admirateurs.

Ces magnifiques cygnes tuberculés blancs sont les descendants directs des oiseaux offerts à la ville par Sa Majesté la reine Elizabeth II à l'occasion du centenaire du Canada en 1967. Ils côtoieront des cygnes noirs australiens, lesquels sont les descendants de cygnes que s'était procurés la Ville en 1974.

Il faut résister à la tentation de nourrir ces oiseaux, car cela pourrait être nuisible à leur santé. Les cygnes royaux enchanteront les résidents et visiteurs jusqu'au mois d'octobre.

Ottawa serre la vis au déboisement dans la Ceinture de verdure

Les propriétaires de maisons et les promoteurs de nouveaux quartiers à l'intérieur de la Ceinture du verdure d'Ottawa devront soumettre leurs plans et devis à l'avance en s'assurant de bien identifier sur les lots vacants les arbres qu'ils entendent abattre.

De plus, ils devront fournir un dépôt de 700$ par lot, qui sera remboursé s'il est démontré que les arbres municipaux ont été préservés ou remplacés par un arbre qui répond aux critères de la ville.

Il faudra remplir un rapport à cet effet, selon de nouvelles lignes directrices municipales qui sont entrées en vigueur mardi.

Autre nouvelle mesure: l'enlèvement d'arbres distinctifs, c'est-à-dire d'arbres de plus de 50 cm de diamètre, devra au préalable être accompagné d'un rapport de l'arboriculteur. Des frais de 100$ seront exigés pour traiter toute demande de permis d'enlèvement d'un arbre distinctif.

1,5 millions $ pour la société Epocal

Grâce à une subvention de 1,5 million $ du Fonds de développement de l'est de l'Ontario, la société Epocal créera deux nouvelles chaînes de production et étendra ses activités, ce qui lui permettra de créer 48 nouveaux emplois et de conserver 263 postes.

Epocal fabrique des analyseurs de sang dotés d'une technologie sans fil qui permet aux hôpitaux d'analyser les gaz, électrolytes et métabolites sanguins sans quitter le chevet des patients.

Selon la députée provinciale d'Ottawa-Orléans, Marie-France Lalonde, ce genre d'investissement encourage l'innovation et crée des emplois «pour les gens vaillants».

«Grâce à cet investissement, Epocal prend de l'essor et met au point un produit plus sophistiqué qui aide les professionnels de la santé à produire de meilleurs résultats pour des gens en Ontario et dans le monde entier.»

Epocal compte moderniser sa production et mettre au point une nouvelle carte d'analyse avant-gardiste, un projet qui coûtera 10,5 millions de dollars.

Le directeur de l'usine, Brett Fogg, a salué l'engagement de la province. «Cet investissement nous aide à accélérer la production et à mettre au point le seul dispositif permettant d'obtenir sur une seule carte d'analyse, au chevet des patients, une analyse complète des gaz dans le sang, des électrolytes et des métabolites.»

Jeux de la santé au collège La Cité

Francesca Cava, de l'école secondaire catholique Pierre-Savard, participe... (Etienne Ranger, LeDroit) - image 7.0

Agrandir

Francesca Cava, de l'école secondaire catholique Pierre-Savard, participe aux Jeux provinciaux MHS Santé et bien-être, au collège La Cité.

Etienne Ranger, LeDroit

Depuis mardi, et ce, jusqu'à jeudi, 132 élèves de 11e et de 12e années provenant de 20 écoles secondaires de l'Ontario sont réunis au collège La Cité à l'occasion des cinquièmes Jeux provinciaux MHS Santé et bien-être.

Intubation, stérilisation, signes vitaux et soins corporels sont au nombre des épreuves qui sont au programme de la compétition à laquelle participent seulement les élèves inscrits à la majeure haute spécialisation en santé et bien-être.

L'événement se déroule sous la supervision d'une trentaine de professeurs et de professionnels du domaine de la santé.

Jean La Rose, le diplômé de l'année 2016 de l'Université Saint-Paul

Jean La Rose, le pdg du Réseau de télévision... (Patrick Woodbury, LeDroit) - image 9.0

Agrandir

Jean La Rose, le pdg du Réseau de télévision des peuples autochtones (APTN)

Patrick Woodbury, LeDroit

Le prestigieux prix de Diplômé de l'année 2016 de l'Université Saint-Paul a été décerné mardi au pdg du Réseau de télévision des peuples autochtones (APTN), Jean La Rose, qui a obtenu un baccalauréat en communications sociales de l'institution en 1978.

Le récipiendaire, aux commandes depuis 15 ans de la chaîne de télévision, a été décrit par la rectrice Chantal Beauvais comme un chef de file national dans l'effort visant à préserver et promouvoir les cultures et les langues autochtones.

Sous sa direction, le réseau a été l'un des télédiffuseurs hôtes des Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver, consacrant 14 heures par jour à la couverture des épreuves olympiques, en anglais, en français et en huit langues autochtones. 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer