• Le Droit > 
  • Actualités 
  • > Fort McMurray: des gens forcés de se déplacer une deuxième fois 

Fort McMurray: des gens forcés de se déplacer une deuxième fois

L'autoroute 63, la principale artère de Fort McMurray,... (La Presse Canadienne)

Agrandir

L'autoroute 63, la principale artère de Fort McMurray, était remplie de véhicules immobilisés sur l'accotement et dans les fossés, mercredi. Des policiers y amenaient des bidons d'essence pour dépanner les automobilistes en panne sèche.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

FORT MCMURRAY, Alberta - Les résidants et les autorités du nord de l'Alberta demeurent sur le qui-vive, jeudi, alors qu'un important incendie continue de ravager la ville de Fort McMurray et ses environs.
Aux petites heures du matin, jeudi, des résidants de Fort McMurray se sont retrouvés dans des autobus en direction d'Edmonton après avoir été forcés de quitter leur refuge temporaire dans le village d'Anzac, situé tout près.

Ils étaient arrivés dans ce refuge tard mardi, après avoir évacué leur domicile de Fort McMurray. Mercredi matin, le centre récréatif d'Anzac était bondé de gens, de tables de nourriture et de rangées de lits de camp. En soirée, il était devenu silencieux et vide.

Les autorités de la Municipalité régionale de Wood Buffalo avaient été avisées des changements météorologiques à venir et ne voulaient prendre aucun risque, de sorte qu'elles ont ordonné l'évacuation d'Anzac, Gregoire Lake Estates et la Première Nation de Fort McMurray.

Mais au moment où la province a déclaré l'état d'urgence, mercredi, il était devenu clair que la situation ayant forcé l'évacuation de 80 000 personnes était «instable», comme l'a décrit aux journalistes Scott Long, d'Alberta Emergency Management.

Les incendies ayant déjà détruit 1600 résidences et autres bâtiments de Fort McMurray ont continué de faire des ravages au cours de la journée. Le bilan des maisons détruites a augmenté et les autorités ont annoncé qu'une nouvelle école en construction dans un quartier avait été détruite.

Il y a eu quelques bonnes nouvelles: l'usine de traitement des eaux a pu être sauvée, et M. Long a indiqué que le centre-ville avait tenu bon «grâce aux efforts herculéens» des pompiers. Plus important encore, on n'a rapporté aucun décès ou blessure.

La première ministre de la province, Rachel Notley, a survolé les lieux afin d'observer la situation et a publié sur Twitter des images «crève-coeur» de l'incendie vu du ciel. Elle a précisé que la fumée s'élevait même plus haut que son hélicoptère.

«Jusqu'à maintenant, je dois dire que les gens ont été extraordinaires», a-t-elle déclaré en soirée après avoir visité les gens évacués dans un amphithéâtre d'Edmonton.

«Ils ont été très patients. Ils ont suivi les ordres qu'on leur avait donnés. Ils se concentrent sur la façon de prendre soin les uns des autres, de leurs familles et de leurs voisins.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer