Les faits divers en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Violent accident à Vanier: une victime succombe à ses blessures

Le conducteur de la Honda Accord impliquée dans... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Le conducteur de la Honda Accord impliquée dans un violent accident, plus tôt cette semaine dans le quartier Vanier, a succombé à ses blessures.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

L'une des trois personnes ayant subi de graves traumatismes lors d'un violent accident dans le quartier Vanier, plus tôt cette semaine, a succombé à ses blessures.

L'Unité des enquêtes spéciales de l'Ontario, qui doit déterminer la responsabilité de la police d'Ottawa dans cette affaire, a annoncé mercredi que la vie du conducteur de la Honda Accord, un jeune homme de 24 ans qui avait subi de multiples traumatismes, n'a pu être sauvée.

Son véhicule, à bord duquel se trouvait aussi une femme de 21 ans, a été percuté de plein fouet par une Pontiac G6 qui venait d'être impliquée dans une poursuite à partir du marché By, dans la nuit de lundi à mardi.

Le conducteur trentenaire, qui a lui aussi été gravement blessé, avait refusé de s'immobiliser, engendrant une poursuite qui a finalement été abandonnée pour des raisons de sécurité. Le fuyard avait toutefois poursuivi sa route pour finalement entrer en collision frontale avec la Honda du conducteur décédé, à l'angle de la promenade Vanier et de l'avenue McArthur.

Une policière condamnée à verser 1000$ pour utilisation personnelle de bases de données

Une agente du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) doit verser 1000$ à un organisme d'aide aux victimes d'actes criminels après avoir consulté des bases de données policières pour assouvir sa curiosité.

L'agente Chantal Lacroix a plaidé coupable mercredi à une accusation sommaire d'utilisation non autorisée d'un ordinateur. En réponse, elle a reçu une absolution inconditionnelle de la cour, mais a été contrainte de faire un don immédiat de 1000$ au Centre d'aide aux victimes d'acte criminel (CAVAC).

Chantal Lacroix faisait l'objet de six chefs d'accusation. Une enquête menée en 2014 par la division des normes professionnelles et des affaires internes du SPVG a mis l'affaire en lumière. Les faits reprochés se sont produits entre le 5 août 2013 et le 24 février 2014. Après une rupture amicale, l'agente a consulté le Centre de renseignements policiers du Québec et la base de données Versadex à six reprises pour consulter les dossiers de trois personnes, sans raison apparente autre que sa curiosité personnelle. Chantal Lacroix n'a ni transmis les renseignements à une tierce personne, ni obtenu de bénéfice après avoir effectué ces vérifications.

Depuis que les accusations criminelles ont été autorisées, l'agente a été reléguée à des fonctions administratives. Il lui est défendu de consulter les bases de données le temps des procédures judiciaires. L'accès à ces sources d'information lui sera autorisé à la fin du processus disciplinaire.

En conformité avec la Loi sur la police, l'agente Lacroix devra se soumettre à une audience disciplinaire, après quoi une sanction appropriée sera recommandée.

Déversement de carburant à Grand-Remous

Quelque 5000 litres de carburant ont été déversés mercredi matin sur la route 117, à Grand-Remous, après qu'un camion-citerne eut effectué une sortie de route.

Le sergent Marc Tessier de la Sûreté du Québec (SQ) a indiqué que le conducteur du camion-citerne a perdu la maîtrise du véhicule, «possiblement en raison d'une distraction», ce qui a causé la sortie de route, vers 6h30. L'homme n'a pas subi de graves blessures, mais souffre d'un choc nerveux. Une équipe d'Urgence-Environnement a été déployée sur les lieux de l'accident, à la hauteur du kilomètre 284 de la route 117. Le carburant de l'un des réservoirs s'est retrouvé dans un fossé sec lorsque le camion-citerne s'est renversé.

La circulation s'est effectuée en alternance sur la route 117 en raison de cet accident, une mesure mise en place pendant plusieurs heures. La SQ a fait savoir qu'un autre camion-citerne devait se présenter sur place afin de récupérer le carburant qui se trouvait à l'intérieur des autres réservoirs, qui n'ont pas été perforés lors de la sortie de route.

«Le ministère [...] s'assure que les mesures nécessaires sont mises en place afin d'assurer la sécurité de la population et la protection de l'environnement», a-t-on indiqué par voie de communiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer