• Le Droit > 
  • Actualités 
  • > Le tunnel de Toronto construit pour des «raisons personnelles» 

Le tunnel de Toronto construit pour des «raisons personnelles»

Le tunnel a été découvert par un employé... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le tunnel a été découvert par un employé de l'Office de protection de la nature de Toronto le 14 janvier dernier. Il avait été aménagé dans une zone densément boisée et difficile d'accès.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TORONTO

Les policiers de Toronto ont résolu le mystère du tunnel découvert près du site des Jeux panaméricains, dans le nord de la ville. Deux hommes ont admis avoir creusé le passage souterrain et ils n'auraient pas agi avec des intentions criminelles, a assuré lundi matin le constable Victor Kwong.

La police a donc mis un terme à l'enquête qu'elle avait commencée il y a plus d'un mois, assurant que la sécurité du public n'était pas menacée. Les deux hommes, qui ont avoué avoir construit le tunnel pour des «raisons personnelles», ne seront pas accusés.

Le constable Kwong a indiqué qu'il ne pourrait pas dévoiler de plus amples détails - dont l'identité des deux responsables - puisqu'il ne s'agit pas d'une affaire criminelle. Les deux hommes interrogés voulaient «simplement construire un tunnel», a-t-il affirmé.

M. Kwong a toutefois précisé qu'il n'y avait aucun lien avec l'Université York, située à proximité du Centre Rexall, où a été découvert le tunnel.

Les policiers de Toronto avaient fait appel au public le 24 février dernier pour tenter de trouver qui était l'instigateur de cette mystérieuse construction. La nouvelle avait enflammé les réseaux sociaux et avait fait les manchettes des grands médias internationaux.

C'est un employé de l'Office de protection de la nature de Toronto qui avait fait cette découverte en janvier dernier. Le tunnel, d'une longueur de dix mètres et d'une largeur de près d'un mètre, avait été aménagé dans une zone densément boisée et difficile d'accès.

Il était équipé d'une génératrice, d'une pompe et de quelques outils. Les enquêteurs avaient aussi retrouvé à l'intérieur un chapelet et un coquelicot du Jour du souvenir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer