• Le Droit 
  • > Gatineau parmi les 50 meilleures villes d'affaires au Canada 

Gatineau parmi les 50 meilleures villes d'affaires au Canada

Gatineau est passée, en un an, de la... (Archives, Le Droit)

Agrandir

Gatineau est passée, en un an, de la 112e position à la 49e place des villes offrant le meilleur environnement d'affaires aux entreprises de leur territoire.

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Cette fois, c'est la bonne. La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) a de nouveau publié, mardi matin, son palmarès des meilleures villes d'affaires au Canada, final celui-là, et confirme le pas de géant effectué par la Ville de Gatineau dans la dernière année.

La FCEI avait publié un palmarès incomplet concernant les villes québécoises, le mois dernier, ce qui avait causé tout un imbroglio à Gatineau. Le rapport final démontre que Gatineau est passée, en un an, de la 112e position à la 49e place des villes offrant le meilleur environnement d'affaires aux entreprises de leur territoire. 

Seules deux villes, dans tout le pays, affichent une meilleure amélioration de leur cote sur 100 que Gatineau en 2016, à savoir Montréal et Saint-Hyacinthe. Gatineau s'est particulièrement démarquée positivement au chapitre de la perception des gens d'affaires quant à la réglementation municipale. De fait, 74% des répondants estimaient que la réglementation municipale de Gatineau était un problème en 2015. Ils sont 60% à conserver cette même perception en 2016. 

«La Ville de Gatineau fait relativement bien au chapitre de ses politiques locales cette année, mentionne Simon Gaudreault, directeur des affaires économiques de la FCEI. Il est possible que les efforts faits par la Ville au cours des dernières années dans ce domaine aient permis de modifier la perception des gens d'affaires. On observe aussi une meilleure sensibilité envers les PME, ce qui permet aussi à Gatineau d'améliorer son résultat.»

Changements

Le rang de Gatineau au palmarès de la FCEI reflète les changements effectués par l'administration municipale, mentionne le maire Maxime Pedneaud-Jobin. Au passage, il cite en exemple l'adhésion au logiciel PERLE et le règlement omnibus qui a permis de simplifier une douzaine de règlements d'urbanisme. «Ça semble porter ses fruits, dit-il. Nous avons vraiment été à l'écoute des gens d'affaires pour l'organisation de notre service d'urbanisme et de nos instances économiques. Nous les faisons entrer dans la Ville avec la commission de développement économique, mais il reste du travail à faire.»

Le président de la Chambre de commerce de Gatineau, Jean-Claude Des Rosiers, est aussi d'avis qu'il y a «nettement un changement» depuis environ un an à Gatineau. «Le défi qui attend Gatineau sera toutefois de changer certaines habitudes qui sont bien ancrées, dit-il. Ça va prendre encore quelques mois pour faire tourner le bateau.

Six villes québécoises se sont hissées dans le top 20 des meilleures villes où faire des affaires au Canada en 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer