• Le Droit 
  • > De nombreux vols annulés à Ottawa 

De nombreux vols annulés à Ottawa

À l'aéroport international John F. Kennedy de New... (PHOTOS ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

À l'aéroport international John F. Kennedy de New York, la plupart des passagers attendaient anxieusement, hier, de connaître les dernières mises à jours concernant les retards et annulations de vols liés à la tempête. Certains ont trouvé le temps long ; pour d'autres, la fatigue a eu raison de leur patience...

PHOTOS ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

« Annulé ». Cette mention surlignée en rouge affichée sur le tableau des vols des aéroports internationaux d'Ottawa, Montréal et Toronto a causé bien des maux de tête aux voyageurs, au cours des derniers jours.

Depuis dimanche, les caprices de l'hiver ont entraîné l'annulation d'une soixantaine de vols reliant la capitale nationale au nord-est des États-Unis et aux provinces maritimes. Les vols en partance et à destination de New York, Détroit, Philadelphie, Charlottetown et Moncton ont notamment été annulés, ou parfois retardés.

À l'aéroport de Pierre-Elliott -Trudeau, où 90 vols reliant Montréal au nord-est des États-Unis ont été annulés depuis dimanche, déception et découragement se lisaient sur plusieurs visages. À l'aéroport Pearson de Toronto, plus de 200 vols ont été annulés.

Exaspérés, plusieurs voyageurs tentaient, en vain, de trouver une place sur un autre vol. Or, en cette période des Fêtes, plusieurs affichaient complet.

Attendu à Paris aujourd'hui pour son travail, Renaud-Pierre Landry espérait qu'une place se libère sur le vol d'Air Transat qui devait partir de Montréal en soirée hier. Il devait regagner la France hier après-midi, en passant par Newark. « J'ai pu partir de justesse de Paris avant Noël, raconte-t-il. Les vols après le mien ont été annulés. Maintenant, je ne peux plus retourner.»

M. Landry déplore le manque d'information donné aux voyageurs. « J'ai tenté de joindre Continental Airlines pendant une heure et demie. »

En fin de journée hier, les compagnies aériennes attendaient toujours que l'annonce de la réouverture des aéroports de New York soit faite pour reprendre leurs vols. « Nous demeurons en contact avec les autorités, affirme John Reber, porte-parole d'Air Canada. Dès que la réouverture sera faite, nous serons prêts à reprendre le service. »

Air Canada n'imposera pas les frais normalement exigés pour la modification des vols. Ceux qui désirent annuler leur vol devront cependant payer la pénalité habituelle.

La Presse

Avec LeDroit

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer