Que les partisans des Inouk se lèvent!

Les Inouk ne s'en laissent pas imposer par... (Alain Dion, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Les Inouk ne s'en laissent pas imposer par les Montagnards. Et ils méritent l'appui de leurs partisans.

Alain Dion, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) On a peine à y croire: les Inouk mènent leur série demi-finale de la Ligue de hockey junior du Québec par deux victoires à une face aux puissants Montagnards de Sainte-Agathe. Et avec juste un peu de chance, ils pourraient même être en avance 3-0.

Les Inouk continuent à faire ce qu'ils ont fait de mieux depuis le début de la saison: repousser leurs limites.

À peu près tout le monde, moi le premier, avait prédit une saison difficile aux Inouk: ils nous ont fait mentir, ils m'ont fait mentir. Puis, ils étaient nombreux à penser qu'ils en auraient plein les bras contre Vaudreuil-Dorion à leur premier tour des séries: ils ont éliminé les Mustangs en quatre matchs! Et là, ils ne sont plus qu'à deux victoires de créer une énorme surprise et d'accéder à la grande finale de la LHJQ.

Les Inouk de 2015-2016 n'ont certes pas le talent des champions de la coupe Napa d'il y a deux ans. Mais ils ont le coeur à la bonne place et ils forment un groupe très uni. Et cette habitude qu'ils ont de toujours nous surprendre fait en sorte qu'ils sont infiniment sympathiques, qu'ils sont carrément attachants.

Les Inouk connaissent une saison au-delà de toute espérance. En fait, ils connaissent une bien meilleure saison que leurs partisans, qui continuent à se faire discrets.

Dimanche après-midi, ils n'étaient que 382 dans les gradins du centre sportif Léonard-Grondin pour le deuxième match de la série face aux Montagnards. Sur la galerie de presse, j'ai entendu quelques fois: «C'est Pâques! C'est normal!»

Foutaise! Le même jour de Pâques, ils étaient plus de 500 dans les gradins de l'aréna de Longueuil, où le Collège Français avait rendez-vous avec les Cobras de Terrebonne lors du premier match de l'autre série demi-finale. Et personne ne viendra me dire que Longueuil est une meilleure ville de hockey que Granby!

Les Inouk reçoivent les Montagnards jeudi soir. Ce n'est pas un vendredi, ce n'est pas l'idéal, mais il n'y a aucune raison, compte tenu de la qualité de hockey que nous offre l'équipe et compte tenu de l'importance du match, qu'il n'y ait pas au moins 700 personnes dans les gradins.

En clair, que les partisans des Inouk se lèvent! Car votre équipe préférée a mérité le droit d'être encouragée par plus qu'une poignée de spectateurs.

Inouk vs Maroons, la suite

Les dirigeants des Inouk n'aiment pas que l'on compare les foules à Granby et à Waterloo, où il n'y a plus assez de places à l'aréna Jacques-Chagnon pour asseoir tous ceux qui veulent assister aux matchs des Maroons. N'empêche que l'on peut croire que l'équipe junior a perdu des partisans au profit de l'équipe senior au cours des derniers mois.

Samedi dernier, alors que je couvrais le match des Maroons, je me suis promené dans les gradins. Et j'ai vu plusieurs amateurs que je ne vois plus aux rencontres des Inouk. C'est un signe sur lequel l'organisation granbyenne ne devrait pas fermer les yeux.

Début octobre, j'avais écrit une chronique qui avait fait jaser. Son titre: Inouk ou Maroons? Essentiellement, j'avais écrit que les Inouk n'allaient pas être seuls dans l'arène du hockey régional cette saison. Mais que pour le bien du sport de chez nous, avais-je ajouté, c'était très bien comme ça.

À mon avis, il y a de la place pour les deux équipes. Certains, par contre, en doutent. Ça va prendre davantage qu'une seule saison pour répondre à la question.

Si les partisans des Maroons connaissent parfaitement le chemin conduisant à l'aréna Jacques-Chagnon, il est grand temps que ceux des Inouk retrouvent celui du centre sportif Léonard-Grondin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer