La page du Kid

Bruno Lareau accompagné de Martin et Jordan Chagnon :... (Danny Gélinas)

Agrandir

Bruno Lareau accompagné de Martin et Jordan Chagnon : trois hommes sans qui cette merveilleuse journée n'aurait jamais eu lieu. Chapeau et merci messieurs !

Danny Gélinas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
danny gelinas chronique du kid
Danny Gélinas
La Voix de l'Est

La journée de golf parfaite des Titans

Les mamans appelées les « Titannantes » ont donné un... (Danny Gélinas) - image 1.0

Agrandir

Les mamans appelées les « Titannantes » ont donné un fier coup de main au comité organisateur du tournoi.

Danny Gélinas

Louis-Xavier Lachapelle et Kyle Morin, deux anciens Titans... (Danny Gélinas) - image 1.1

Agrandir

Louis-Xavier Lachapelle et Kyle Morin, deux anciens Titans qui fréquenteront bientôt des universités américaines.

Danny Gélinas

Il y a cinq ans, lorsque Jean Striganuk, Yannick Savoie, Patrick Lachapelle et moi-même avons mis sur pied l'organisation des Titans du Verbe Divin, nous avions quelques objectifs en tête. 

Parmi ceux-ci, il y avait le désir que le sport devienne pour nos jeunes un prétexte aux études (et non l'inverse, comme c'est trop souvent malheureusement le cas au Québec) afin que nos étudiants-athlètes puissent obtenir de bons diplômes pour ensuite devenir ultérieurement de bons citoyens ainsi que de bons parents avec un emploi qu'ils aiment. Deuxièmement, nous voulions regrouper autour d'un même vocable toutes nos équipes sportives et, finalement, nous souhaitions la création d'un véritable sentiment d'appartenance envers celles-ci. Un sentiment qui allait se perpétuer d'année en année et, si possible, de génération en génération. 

Ainsi, en 2013, Jordan Chagnon fut le capitaine de la toute première édition de nos Titans. 

Jeune homme charmant provenant des Gaulois du défunt Collège Antoine-Girouard et dont les résultats académiques étaient largement supérieurs à ceux de ses collègues, il avait déjà fait sa marque en seulement quelques semaines avec nous. Voilà la raison pour laquelle tant pour ses coéquipiers que pour le personnel-hockey, il fut un choix unanime. 

Tous voyaient en lui le leader capable d'aider l'organisation à se bâtir sur des bases solides et ce p'tit gars de Saint-Pie ne nous a jamais déçus !

Quatre ans plus tard, son attitude n'a guère changé et son désir de redonner au suivant l'a poussé - en compagnie de son père Martin et d'un ami de la famille, Bruno Lareau (paternel d'Olivier, qui lui sera finissant cette année) - à mettre sur pied le premier tournoi de golf des Titans, présenté samedi dernier sur les allées du parcours Yamaska du club Granby St-Paul. 

Bien entendu, j'y étais et j'en ai profité pour recueillir quelques potins :

Tout d'abord, si en mettant sur pied l'organisation des Titans le souhait de l'école était de susciter un véritable sentiment d'appartenance au sein de sa population étudiante, les mamans des joueurs, elles, ont su saisir la balle au bond et ont profité de cet engouement pour former les « Titannantes », une équipe de DekHockey qui a évolué pour une première saison cet été sur les différentes surfaces de Granby. 

Afin d'aider au bon déroulement de la journée, plusieurs d'entre elles sont venues prêter main-forte au comité organisateur. Ce sont Édith Ménard, Martine Pelletier, Louise Savard, Isabelle Guilbert, Julie Bélanger, Marie-Claude Robert, Josianne Bernier, Sylvie Cloutier, Julie Tremblay ainsi que Johanne Emery.

Plusieurs anciens porte-couleurs des Titans se sont fait un devoir d'assister à cette première édition du tournoi. Parmi eux, on retrouvait notamment Louis-Xavier Lachapelle (Worcester Academy) et Kyle Morin (Stanstead College) qui, ayant tous les deux passés par le chemin des « Prep School », se préparent pour leur séjour dans des universités américaines. 

Si Kyle fréquentera d'ici quelques semaines l'Université Lynn en Floride, le coeur de Louis-Xavier balance entre les universités Princeton, Babson, Hamilton et Williams, toutes spécialisées en administration des affaires, lui qui y devrait y faire son entrée en septembre 2018.

À tout seigneur, tout honneur, les gagnants de la journée avec un incroyable score de 60 (12 coups sous la normale) : le quatuor formé des frères Danick et Jérémie Malouin, Alex Côté ainsi que de Mikaël Audette. Félicitations messieurs !

Parlant d'Audette, il s'apprête à entreprendre sa « résidence », lui qui est un produit de la Faculté de médecine de l'Université de Sherbrooke. 

On ne peut donc que souhaiter la meilleure des chances à ce jeune homme qui a toujours été un fier ambassadeur de son alma mater, l'École secondaire du Verbe Divin.

En terminant, je ne pourrais passer sous le silence l'extraordinaire performance de Jean-Marc Parenteau (le papa de Jean-Michel, vaillant ailier des Titans M-18), qui pour la circonstance, animait l'encan de fin de soirée. Jean-Marc nous a vraiment fait rire aux éclats en plus d'aider à amasser plusieurs milliers de dollars... 

Étaient également présents parmi les 130 golfeurs ayant pris le départ : Samuel Charron, Éric « Bou-Bou » Beauregard, Danny Gauvin, Stéphane Larocque, Stéphane Brooks et sa conjointe Suzie Gaboriault, Jean-Vincent Piette, Samuel Lauzon, Alexandre Lussier, Francis Daigle, Cédric Vallières, Claude Dupuis et sa conjointe Claudine Bérubé, Daniel Prévost, Sylvain Delorme, Martin Massé, Yannick Lefebvre, Kevin Meunier, Mike et Yan Ménard ainsi que les jeunes hockeyeurs Tristan Chagnon, Olivier Lareau, Jean-Michel Parenteau, Félix-Antoine Prévost, Thomas Chrétien, Mathis Bussières, Louis-Philippe Lacasse, Samuel Bourdouxhe, Émile Guillette, Nathan Morin et Xavier Lagacé, pour ne nommer que ceux-là...

On en jase autour d'un bon cigare

À chaque été depuis que je rédige cette chronique, je vous parle de mon « Club des As », dont les membres ont comme particularité d'avoir tous et toutes réussi un as, communément appelé un « trou d'un coup ».

Si Dany Turcotte distribue des cartes humoristiques lors de l'émission Tout le monde en parle, permettez-moi de faire de même avec mon « Club », afin d'en offrir une à mon ami René Bouchard, qui a récemment réussi l'exploit sur le trou no 17 du Royal Bromont. Monsieur Bouchard (un autre que j'ai toujours été incapable de l'appeler par son prénom) a eu recours à un fer 4 afin que sa balle parcoure la distance de 175 verges séparant le départ de la coupe. 

Bénéficiant maintenant d'une retraite bien méritée après une quarantaine d'années en éducation, j'ai eu le plaisir de jouer une ronde en sa compagnie il y a deux semaines et il est tout aussi génial comme partenaire de jeu qu'il a été lorsqu'il fut mon patron au Collège Antoine-Girouard de Saint-Hyacinthe. De la grande classe, ce Monsieur Bouchard !

Un peu d'humour

Jack Nicklaus et Jordan Spieth jouent au golf ensemble. Après son coup de départ au 16e trou, Jordan voit sa balle se positionner derrière un arbre immense, haut d'environ 75 pieds. Il demande donc à Nicklaus comment il jouerait ce coup.

Jack répondit : « Quand j'avais ton âge, j'ai passé ma balle par-dessus l'arbre et j'ai facilement atteint le vert. »

Spieth, ne voulant pas se laisser impressionner par Nicklaus décide de tenter de passer la balle

par-dessus l'arbre avec son fer 9. Il s'exécute, la balle atteint l'arbre de plein front et retombe à environ 5 pieds d'où Spieth l'avait frappée.

Surpris, Jordan demanda à Jack comment il avait fait.

Nicklaus répondit : « Bien, quand j'avais ton âge cet arbre n'avait pas plus de 5 pieds. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer