La page du Kid

Élise Blanchette connaîtra assurément le succès avec son... (Danny Gélinas)

Agrandir

Élise Blanchette connaîtra assurément le succès avec son entreprise « La Fabrique d'ambiance ».

Danny Gélinas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
danny gelinas chronique du kid
Danny Gélinas
La Voix de l'Est

Les deux passions d'Élise Blanchette

Lorsque j'ai débuté cette chronique il y a un peu plus d'un an, l'un de mes objectifs était de faire connaître le travail ou les exploits de gens qui, dans leurs domaines respectifs, ne reçoivent pas nécessairement toute la reconnaissance qu'ils seraient normalement en droit de recevoir de la part du grand public.

C'est le cas, justement, de la Granbyenne Élise Blanchette.

Grande fan de tennis, elle avoue avoir eu la piqûre au milieu des années 2000 alors que, vivant au Massachusetts, elle y a débuté son apprentissage en même temps que ses jeunes enfants.

Puis, une fois revenue à Granby, elle a poursuivi dans la même veine étant à la fois membre du club St-Luc l'été et de l'Interplus l'hiver. De plus, en compagnie de son inséparable conjoint Benoît Legault, elle s'est même impliquée pendant quelques années au sein du Challenger, étant tour à tour bénévole au sein de son centre administratif pour se retrouver plus tard à la billetterie, tandis que Benoît, lui, besognait au restaurant. 

Par contre, sa véritable passion - le « home staging » -, elle ne l'a découverte il y a quelques années seulement. « D'autant que je me souvienne, j'ai toujours adoré tout ce qui touche à la décoration et, étant une bachelière en marketing à l'Université de Sherbrooke, le home staging rejoint tant la déco que le marketing, car son but principal est de mettre en valeur un produit ». 

L'ABC du home staging

On a beau parler de marketing et de décoration, mais au fait, qu'est-ce que le home staging ? « Généralement, quand une personne a de l'argent, les sommes attribuées à la décoration ne sont généralement pas un problème. Par contre, à l'inverse, ceux qui ne possèdent pas ces moyens font face à un défi de taille, celui de décorer à un prix moindre », de poursuivre celle qui vient de délaisser son travail de conseillère en finances personnelles pour se consacrer à temps plein à son entreprise nommée « La fabrique d'ambiance ». 

Alors, pourquoi avoir tant attendu avant de s'y consacrer totalement ? « Au départ, je regardais le tout dans le but de créer des cuisines, puis je suis tombée sur le home staging et c'est là que le déclic s'est fait ! Je suis allée suivre une formation à l'Académie supérieure de home staging Limoges de Brossard et, après avoir entendu tous les témoignages de gens qui réussissaient à bien gagner leur vie dans ce domaine, je me suis dit : pourquoi pas moi ? »

En terminant, si votre chroniqueur peut se permettre une petite note toute personnelle : ayant moi-même une maison à étages à vendre à St-Pie, j'étais quelque peu sceptique à l'idée de transformer certaines pièces de ma maison à moindre coût sans en avoir à en sacrifier la qualité, surtout que je pensais qu'en réalité, cela devrait nécessiter l'injection de plusieurs dizaines de milliers de dollars. Toutefois, après avoir rencontré Élise, et surtout après lui avoir donné le mandat d'effectuer les travaux nécessaires, je dois avouer que non seulement je fus agréablement surpris tant par son audace, la beauté des rénos ainsi que par ses prix, mais je me devais également de la faire connaître davantage ne serait-ce qu'aux autres propriétaires de résidences qui sont dans la même situation que la mienne.

Mais puisque cette page se retrouve à l'intérieur de la section sportive de votre quotidien préféré, sachez qu'il existe véritablement certains liens entre le home staging et le sport. « Tout d'abord dans le sport, il arrive que certains athlètes ne croient pas aux conseils prodigués par leur entraîneur sur les changements à apporter à leur jeu. C'est la même chose pour le home staging : souvent les vendeurs n'y croient pas et persistent à faire les choses à leur manière avec des résultats, disons-le, peu concluants. C'est dommage, car plusieurs auraient intérêt à tendre l'oreille, leur propriété en serait ainsi d'autant plus embellie », de conclure avec justesse celle que l'on peut rejoindre au 450-915-1157 ou via le web au lafabriquedambiance.com

Un bel été en perspective attend la jeune... (fournie) - image 2.0

Agrandir

Un bel été en perspective attend la jeune Frédérique Morin, fille de Stéphane, que l'on voit ici en compagnie de son cheval Hilfiger I'm Hot.

fournie

On en jase autour d'un bon cigare

Si plusieurs connaissent le sympathique proprio du Club de golf Le Rocher de Roxton Pond Stéphane Morin ou sa douce moitié Chantale Beaudoin, d'autres ont peut-être déjà croisé sur le parcours leur fils aîné Dominic, soit sur un tracteur en train de travailler ou soit en train de jouer une ronde, lui qui adore se mêler aux membres ainsi qu'aux golfeurs d'un jour. 

Cependant, ils sont assurément peu nombreux à savoir qu'il existe un quatrième membre au sein de la famille Morin. Il s'agit de la benjamine Frédérique qui, si discrète soit-elle, a comme passion l'équitation. 

Et dans son cas, le mot passion est faible, car du monde équestre, elle en mange, en respire, en dort et en rêve probablement tant et si bien que suite à des années d'entraînements intensifs, elle fut notamment championne provinciale dans la discipline de Réserve Showmanship 14-18 ans.

Inutile de vous mentionner qu'elle entrevoit la saison 2017 avec beaucoup d'optimisme, elle qui multiplie les efforts en vue de participer au prestigieux All American Quarter Horse qui se tiendra en octobre prochain à Columbus en Ohio.

On te souhaite de réaliser tous tes rêves ma petite Fred ! 

*****

Mon bon ami Benoît Désautels, capitaine de police, m'apprend que pour une quatorzième année consécutive, le Service de police de la ville de Granby invite la population des environs à venir déguster le 5 juin prochain un excellent repas au Restaurant Le Plus, activité venant en aide à la Fondation Ordina-Coeur, un organisme soutenant les enfants hospitalisés au Centre hospitalier de Granby.

Entre 11 h à 20 h, vous pourrez donc rencontrer des policiers, des employés du Service de police ainsi que des membres du personnel du Centre Hospitalier de Granby dont la tâche principale de la journée sera de vous servir votre repas. Au menu : spaghetti, liqueur ou café et dessert pour seulement 12 $. Des billets sont notamment disponibles au restaurant Le Plus ainsi qu'au Service de police. 

C'est donc un rendez-vous pour cette bonne cause.

Un peu d'humour

Une colle : 

- Quelle est la dernière chose que vous enlevez avant de vous mettre au lit ?

Réponse : vos pieds du plancher !

Quand j'ai posé la question à mon beau-père, il m'a joué un sacré tour. Il m'a répondu : « Mes dentiers » ! ! !




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer