La page du Kid

Les jeunes Riverains novices de Saint-Hyacinthe, une équipe... (fournie par Josée Cléroux)

Agrandir

Les jeunes Riverains novices de Saint-Hyacinthe, une équipe dont plusieurs parents, et j'en fais partie, vont se rappeler bien longtemps.

fournie par Josée Cléroux

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
danny gelinas chronique du kid
Danny Gélinas
La Voix de l'Est

Merci, les Riverains novices!

Comme bien d'autres parents, j'ai assisté au cours des derniers jours à la conclusion de la saison de hockey de mon rejeton. Toutefois, en ce qui me concerne, c'était ma première en tant que parent.

Puisque notre famille réside à Saint-Pie et en dépit du fait que notre vie se déroule presque exclusivement à Granby, nous avions dû faire « contre mauvaise fortune bon coeur » et inscrire notre petit bonhomme au hockey mineur de Saint-Hyacinthe, entente supramunicipale oblige. 

Bref, ni Sidney ni moi ne pensions nous retrouver en territoire connu.

Je me souviens d'ailleurs de ce samedi matin de septembre où, levés à l'aube pendant que notre « maman d'amour » dormait à poings fermés, nous appréhendions ensemble la première fois où il allait devoir porter son équipement.

Bien que j'aie passé la quasi-totalité de ma vie dans les arénas en étant tour à tour joueur, entraîneur, journaliste, analyste à la radio et à la télé, recruteur et/ou dirigeant d'équipes, j'étais aussi nerveux que lui malgré le fait que je tentais de le cacher en lui mentionnant que tout allait finalement bien se passer. 

C'était avant de pousser la porte de la chambre no 3 du Complexe Isatis Sport de Saint-Hyacinthe. Car aussitôt après avoir pénétré à l'intérieur, nous entendîmes :

- « Sid », tu joues au hockey ? Viens t'asseoir à côté de moi ! Aye les gars, Sidney va jouer avec nous autres, ça va être cool, hein ? 

Environ sept mois plus tard, en vous relatant ces paroles du petit Anthony, en me remémorant les sourires des jeunes Raphaël et Cédric, trois copains d'école et de soccer contents de le voir, le tout accompagné des accolades que m'ont fait Catherine, Samuel et Emmanuel, leurs parents, j'en ai encore des frissons : la pression pour lui comme pour moi, venait de tomber. Mon « grand » me regarda en me lançant l'un de ses plus beaux sourires avec son pouce bien dans les airs. 

Par contre, plus le camp d'entraînement passait et plus on voyait de jeunes se greffer à nous pendant que d'autres brillaient par leur absence, tant et si bien que lors de la formation des équipes, nos quatre jeunes de Saint-Pie se sont retrouvés au sein de quatre équipes différentes. C'est alors que l'on apprit que notre fils allait désormais faire partie des Riverains novices. 

- « Ça te dérange de ne pas de jouer avec "Antho", "Raph" et "Céd" ? », lui ai-je demandé.

- « Un peu, mais ne t'en fais pas papa, j'ai eu le temps en masse de me faire des chums, pis les coachs sont très gentils. Je suis sûr que je vais passer une très belle saison ! »

Une belle saison vous dites ? Elle fut tout simplement fantastique. 

D'ailleurs, mes amis Patrick Lachapelle (Verbe Divin) et Martin Chagnon (Pepsi-Cola), qui eux aussi sont passés par là avec leurs enfants, m'avaient prévenu : « Tu verras, la journée où tu vas commencer à suivre les games de ton gars, tu ne pourras plus t'en passer ! »

Et ils avaient bien raison. Car j'ai beau avoir participé avec mes équipes à des finales de championnat, à des compétitions nationales et internationales, à une vingtaine de séances de repêchage (peu importe le circuit), à des tournois de la Coupe Memorial ou à des séries éliminatoires dans le hockey professionnel, rien mais absolument rien ne sera comparable à l'engouement qu'aura suscité à notre endroit cette dizaine de jeunes (13 garçons et une fille : non, je ne t'ai pas oublié ma petite Joanie !), menés entre autres à l'offensive par l'habile Yohan Fillion et en défensive notamment par les prouesses du jeune gardien Levi Adam. 

Mais par-dessus tout, ce qui a fait le succès de nos Riverains, c'était de les voir former un seul et même groupe, tissé serré. On pouvait constater d'ailleurs le même phénomène chez les parents. Je me rappelle à ce sujet un samedi matin à 8 heures où lors de notre match joué à Saint-Bruno, nous étions tous là à encourager nos enfants avec cris, trompettes et crécelles pendant que plusieurs parents de joueurs de l'équipe adverse semblaient encore cuver leur vin de la veille. 

Bref, avant de remiser l'équipement, vous me permettrez de remercier tous ceux et celles qui ont contribué à nous faire apprécier cette première saison de hockey à Saint-Hyacinthe. 

Merci donc à :

- Olivier, Vincent, Martin et Philippe, nos instructeurs : pour leur dévouement, leur patience et leur écoute ;

- Jennifer, notre gérante : pour son travail de tous les instants ;

- Josée, notre photographe officielle : merci pour les belles photos !

- Aux parents : de nous avoir acceptés, Sidney, Geneviève et moi dans votre groupe avec toute votre gentillesse et votre franche camaraderie !

- Et aux 14 jeunes porte-couleurs des Riverains : pour nous avoir fait vivre tous ces beaux moments.

On va se souvenir de vous pour longtemps !

L'équipe des Tamalous de Granby a bien représenté... (fournie par Roméo Lamoureux) - image 2.0

Agrandir

L'équipe des Tamalous de Granby a bien représenté notre région lors du tournoi  Lassonde-Taylor de hockey senior (70 ans et plus) en y remportant notamment leurs trois rencontres.

fournie par Roméo Lamoureux

On en jase autour d'un bon cigare

Lors de l'une de mes dernières chroniques, je vous mentionnais dans l'un de ses entrefilets que l'homme d'affaires Denis Chagnon avait jadis porté les couleurs des défunts Rangers de Drummondville dans la LHJMQ.

Par contre, mon ami Réal Brunelle (un ancien homme de hockey devenu entre autres conseiller municipal à la Ville de Bromont) m'apprenait que Denis, après avoir complété son stage junior, s'est exilé dans les Maritimes afin de s'aligner avec les Aigles Bleus de l'Université de Moncton, dirigés alors par un certain Jean Perron.

Connaissant bien « Johnny », inutile de vous mentionner qu'il devait assurément apprécier l'intensité de Denis, lui qui comme dirigeant a toujours bâti ses équipes autour de cette qualité essentielle que devait posséder chacun de ses joueurs... 

Les « Tamalous »

Après m'avoir récemment parlé de ses « Tamalous », ces hockeyeurs seniors qui ont évolué tout l'hiver au centre sportif Léonard-Grondin, l'ami Roméo Lamoureux m'apprenait que ses collègues et lui ont beaucoup de plaisir en participant la semaine dernière au prestigieux Tournoi Lassonde-Taylor, qui se déroulait à l'aréna Olivier Ford de Saint-Hubert.

La formation granbyenne y a notamment remporté trois victoires consécutives, soit par des pointages de 6 à 1 contre Boucherville, 5 à 1 contre Peterborough et 5 à 1 contre Gatineau. 

Une invitation est donc lancée aux joueurs de 65 ans et plus qui aimeraient se joindre à ce groupe tous les lundis et mercredis matins, de 9 h 30 à 11 h, pour du hockey amical. Les intéressés peuvent contacter le très dévoué Roméo au 450-375-4194.

 

Un peu d'humour

Au Québec, nouveau sondage sur la popularité des chefs :

- Couillard : 34 %

- Lisée : 27 %

- Legault : 23 %

- Boyardee : 16 %




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer