La page du Kid

Selon Serge Picard, les clubs de golf devraient... (Danny Gélinas)

Agrandir

Selon Serge Picard, les clubs de golf devraient prendre le temps de s'asseoir afin de développer de nouvelles stratégies promotionnelles.

Danny Gélinas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
danny gelinas chronique du kid
Danny Gélinas
La Voix de l'Est

La relève du golf passe par les écoles ! 

J'ai toujours eu la plus grande admiration pour ceux que l'on appelle les pros d'expérience au golf. Ayant une véritable passion pour ce sport (une passion qui frise l'obsession vous dirait probablement ma conjointe), je suis avec grand intérêt la plupart des entrevues que diffuse toutes les semaines le réseau Golf Channel (maintenant associé à la multinationale NBC) avec plusieurs d'entre eux. C'est ainsi que, récemment, j'ai vu s'entretenir mes idoles de jeunesse que sont les Darren Clarke, Nick Faldo et Rocco Mediate avec l'animateur-vedette David Feherty, assurément l'un de mes préférés. 

Ce que j'apprécie le plus, c'est que leurs observations sur l'état de la « game  », telle qu'elle se joue présentement, reposent véritablement sur une réflexion poussée. 

Ayant été professionnel pendant plus de 30 ans et jouissant maintenant d'une semi-retraite bien méritée en tant que l'un des bras droits de mon ami Joslin Coderre au club Granby St-Paul, Serge Picard a non seulement connu les belles années du golf. À l'instar de plusieurs de ses célèbres confrères, l'homme qui soufflera sur 65 bougies dans quelques semaines jette vraiment un regard lucide et averti au sujet de l'avenir du golf en plus d'y amener plusieurs solutions. 

« Je ne dévoilerai pas de grands secrets en vous disant qu'il y a moins de golfeurs, explique-t-il. Passer des demi-journées sur le terrain de golf les samedis et les dimanches, plusieurs familles ne peuvent se le permettre.  »

Si tel est le cas, que pense Picard des clubs qui, en guise de réponse à ce problème, proposent des circuits de 12 trous comme par l'exemple « L'Actuel  » du Parcours du Cerf à Longueuil  ? « Je suis peut-être de la vieille école, mais je ne crois pas à ça ! Si tu n'as pas le temps de jouer 18 trous, pourquoi ne pas en jouer seulement que 9 ? », de déclarer ce résident d'Acton Vale, reconnu pour son franc-parler. 

« À mon avis, l'avenir du golf passe par la promotion tandis que la relève, elle, doit provenir notamment de nos écoles. C'est bien évident que la fin des années 90 et le début des années 2000 nous ont amené l'effet "Tiger", ce qui a eu comme résultat de diriger une nouvelle clientèle vers nos terrains.  »

« Par contre, de nos jours, cette relève est de plus en plus inexistante et nos clubs doivent composer avec le tout. Dans notre région, il y a des rumeurs qui font état que de nombreux clubs sont carrément à vendre pendant que certains propriétaires testent le marché. Pourtant, en ce qui me concerne, je suis convaincu que chez nous, il y a des dirigeants de très grande qualité. Il ne leur reste qu'à s'asseoir afin de prendre le temps de développer des nouvelles stratégies promotionnelles  », de conclure celui qui, la veille de notre entrevue, venait de jouer une ronde de 71 sur le parcours Napoléon du club de golf de Waterloo. 

Certes, mon ami Serge a raison. À un point tel que, en terminant, je vais me permettre ce petit commentaire très personnel, moi qui ai fréquenté assidûment la plupart des parcours de la région au cours de l'été  : après la fermeture il y a trois ans du club La Providence de Saint-Hyacinthe ainsi que la mise en vente récente des clubs de Rougemont et Saint-Simon, à quand s'arrêtera l'hémorragie ? 

S'il y a un sport qui peut se pratiquer à tout âge et en agréable compagnie, c'est bien le golf ! À ceux qui prétendent qu'il s'agit d'un sport dispendieux, je leur répondrai que sur plusieurs sites web, certains clubs de la région offraient cet été la ronde, la voiturette ainsi qu'une consommation pour moins de 25 dollars par personne... 

Sont-ils nombreux les sports pouvant vous combler de plaisir à moins de 5 dollars l'heure ? Par contre, je suis très conscient du fait que l'industrie elle-même doit faire sa part. Qu'attendent les clubs pour offrir leurs services aux directions d'école afin d'enseigner le golf lors des cours d'éducation physique ? Elles pourraient ainsi recruter une relève intéressante, n'est-ce pas ?

On en jase autour d'un bon cigare

La semaine dernière, je vous ai parlé du chef François Côté qui, en compagnie du sommelier Alain Bélanger, avait mené de façon fantastique l'activité Vins et bouchées. Sachez également que l'ami François profitera des prochaines semaines pour mettre en branle les célébrations entourant le 5e anniversaire du Restaurant L'Impérial, dont il est également le propriétaire. Pour ce faire, il sera entouré de son sous-chef, le sportif Tommy Morin. 

Tout au fil de notre conversation, François me disait qu'il avait bien apprécié son expérience lors de l'émission Le combat des villes, présentée cet été sur les ondes d'ICI Radio-Canada. Son équipe était la digne représentante de la ville de Granby. Seul petit bémol, il se demandait s'il était normal de devoir passer 16 heures consécutives en tournage pour un épisode qui lui, ne dure seulement que 22 minutes. Ah, les grands mystères de la télé ! 

.....................

Une autre rencontre que j'ai appréciée est celle de l'animateur Jean Moreau qui, avec sa collègue Marie-Ève Dupré, guide la destinée de l'émission du matin à m105. Moi qui en suis un fidèle auditeur, du moins tout au long du trajet qui sépare ma résidence de mon travail au Verbe Divin, inutile de vous mentionner que j'ai trouvé l'animateur aussi sympathique en personne qu'en ondes. 

Entre vous et moi, ne trouvez-vous pas que notre radio de Granby n'a rien à envier à celle que l'on peut entendre dans plusieurs stations populaires de Montréal ? 

.....................

Une petite nouvelle en terminant  : Francis Richard, directeur des régions de l'Estrie, de la Montérégie et du Centre-du-Québec pour le compte de la RBC était bien fier d'annoncer récemment que l'institution financière, en collaboration avec le Zoo de Granby, présentera en 2017, une course particulière de 5 kilomètres qui elle, se déroulera exclusivement à l'intérieur des limites du jardin zoologique. Voilà qui est très intéressant !

Un peu d'humour

Un truc pour passer le prochain hiver plus rapidement  : payez avec vos cartes de crédit. Vous verrez comment les fins de mois arrivent vite.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer