La page du Kid

Stéphane Bélanger est à la fois le directeur... (Danny Gélinas)

Agrandir

Stéphane Bélanger est à la fois le directeur des opérations golf et le professionnel en titre au Royal Bromont.

Danny Gélinas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
danny gelinas chronique du kid
Danny Gélinas
La Voix de l'Est

Le Royal Bromont: un club public «haut de gamme»

La dernière fois que j'avais foulé le club que les golfeurs appellent communément «Le Royal», c'était il y a trois ans lors d'une compétition «Interclub» et j'avais été ébahi par sa beauté.

J'avais été à ce point impressionné par l'esthétisme du Royal Bromont que je me souviens m'être demandé si je n'étais pas en train de jouer une ronde dans un club privé. Et après en avoir parlé la semaine dernière à son directeur des opérations golf Stéphane Bélanger (qui occupe également le poste de professionnel en titre), on se rend compte que ce que les dirigeants veulent offrir à leur clientèle, c'est un club ouvert au public tout en leur faisant bénéficier d'une expérience de «Country Club».

«Si à nos débuts - le club a été fondé en 1993 -, nous étions un parcours privé, nous nous sommes adaptés avec le temps. Ce que nous voulons, c'est qu'en venant chez nous, nos clients puissent vivre l'expérience Royal Bromont, ce qui veut dire qu'on les reçoit maintenant dans un club ouvert au public, mais toujours haut de gamme. Dans une même journée, ils peuvent jouer sur un parcours d'une très grande qualité pour ensuite, s'ils le veulent, déguster un excellent repas à notre restaurant Le Cellier du Roi, dont la cuisine a récemment été confiée au chef de renom Jérôme Ferrer», d'expliquer l'homme de 47 ans, élève du regretté Richard Labonté.

Malgré le fait qu'avec les années l'entreprise s'est effectivement ouverte au public, pourquoi a-t-on décidé de mettre fin à la vente de cartes de membre? «Je dirais que depuis le milieu des années 2000, l'industrie du golf a subi de multiples transformations. En ce qui nous concerne, nous nous sommes aperçus qu'en majorité, les gens ne veulent plus être rattachés à un seul et même terrain. D'ailleurs, il n'est pas rare de les voir planifier leur été dès le mois d'avril, soit lors des deux salons du golf - qui se déroulent chaque printemps à Montréal et à Québec respectivement - où ils vont en profiter pour y acheter des forfaits dans différents clubs», de poursuivre ce gestionnaire dont le club dispense annuellement près de 25 000 rondes de golf.

«De notre côté, nous avons donc implanté une nouvelle formule, celle de l'utilisateur-payeur, en mettant sur le marché différents types de passeports de 20, 40, 60 parties etc. Et après l'avoir essayé, nous avons fait le constat que la très grande majorité de nos habitués nous reviennent bon an mal an, mais en plus, cela nous a permis d'aller chercher un très grand nombre de nouveaux clients.»

Pour ma part, si je me fie uniquement aux conditions de jeu que le terrain présentait en cette matinée de fin septembre - on se serait dit en juillet tellement le parcours était parfait! -, nombreux devraient être les golfeurs à s'y présenter lors des saisons à venir...

Les organisatrices de la Ligue « Les Girls... (Julie Fortin) - image 2.0

Agrandir

Les organisatrices de la Ligue « Les Girls » au club de golf Granby St-Paul: Jocelyne Hamelin, Céline Jetté ainsi que Micheline Lemay.

Julie Fortin

On en jase autour d'un bon cigare

Il y a deux semaines, j'avais rédigé un texte au sujet du hockeyeur Danick Malouin et de son parcours qui l'avait mené à la Ligue nord-américaine.

Depuis ce temps, un autre Granbyen, en l'occurrence le jeune gardien Philippe Gatien, a tenté de se tailler un poste - mais en vain - avec l'organisation du Cool FM de Saint-Georges en tant que substitut de l'as gardien Pierre-Olivier Pelletier, un ancien choix de deuxième ronde des Coyotes de Phoenix.

Philippe, qui vient de terminer son stage dans le circuit collégial avec la formation des Dynamiques du cégep de Sainte-Foy, avait été notamment recommandé au DG et entraîneur-chef du Cool FM, mon bon ami Dean Lygitsakos, par celui qui se veut être le mentor de Philippe, l'entraîneur-adjoint des Dynamiques Maxime Gingras.

Comme le hockey est un sport où les relations durables peuvent s'échelonner pendant des décennies, bon nombre d'amateurs se souviendront sans doute que «Tom Pouce» Gingras, surnommé ainsi en raison de son petit gabarit de 5 pieds et 4 pouces, avait lui-même déjà brillamment gardé les buts pour le Titan de Laval (LHJMQ) avant d'évoluer pour le Caron et Guay de Trois-Rivières (LNAH) sous les ordres d'un certain... Dean Lygitsakos!

Et comble de tout, une fois retranché par le Cool FM, on lui a demandé de se joindre au Bellemare de Louiseville de la Ligue de hockey senior de la Mauricie (où évoluent nos Maroons de Waterloo) qui, elle, est entre autres la propriété de ce même Dean Lygitsakos. C'est vous dire comment le hockey peut être un petit milieu...

...................

Cet été, j'ai été très heureux d'apprendre le retour à la radio de ce vieux compagnon d'armes qu'est Pierre Pagé, qui s'est vu offrir au printemps de guider les destinées de l'émission du matin sur les ondes de CKOI 96.9. L'expérience a été à ce point concluante qu'on lui a réservé la case matinale du week-end pour cet automne et cet hiver, toujours à cette même station.

L'ami Pierre, que j'ai connu du temps où il était journaliste sportif dans le monde de la radio à Québec, avait eu d'ailleurs l'un de ses meilleurs scoops alors qu'un dirigeant de la Fédération de hockey suédoise, convaincu qu'il parlait à Pierre Pagé, le DG des Nordiques du temps, lui annonçait que l'entente amenant Mats Sundin à Québec était bel et bien conclue. Inutile de vous mentionner que Pierre doit en rire encore...

...................

Comme la saison de golf s'achève, la ligue des «Girls» au Granby St-Paul a récemment clôturé ses activités. En effet, les 42 joueuses réunies sous l'habile direction de Jocelyne Hamelin, Céline Jetté et Micheline Lemay ont parcouru ensemble une dernière fois le terrain il y a une dizaine de jours et on en a profité pour remettre des médailles symboliques aux gagnantes.

Un gros merci aux généreux commanditaires pour cette belle saison, soit le club de golf Granby St-Paul, Liquidation Golf de Saint-Hyacinthe, Bijoux Zani, l'Érablière Bernard, Chocolaterie Fleurs de Sel, Domaine Pinnacle, Restaurant Egg Oasis, Broderie de l'Estrie ainsi que plusieurs donateurs.

Elles se donnent donc rendez-vous en 2017.

Un peu d'humour

Trois hommes sur une île déserte... Après des jours et des jours de solitude, ils s'ennuient...

Le premier: «On va jouer au golf... Je fais la balle...»

Le deuxième: «Ouais, super, d'accord. Ok, je vais faire le bâton.»

Le troisième: «Oh! Moi, j'ai pas envie de jouer...»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer