La page du Kid

Bruno Chicoine occupe les fonctions de directeur des... (Fournie)

Agrandir

Bruno Chicoine occupe les fonctions de directeur des opérations et de professionnel en titre au club de golf de Saint-Hyacinthe.

Fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Danny Gélinas
La Voix de l'Est

Lorsque l'on rencontre pour la première fois Bruno Chicoine, on se rend compte immédiatement que l'on a devant nous une « étoile montante » dans le domaine du golf, « a rising star » comme disent les anglophones.

Le golf de St-Hyacinthe prépare une grande offensive dans notre région

Charismatique comme un Russell Miller, maniant l'humour à la Jean-Louis Lamarre, visionnaire tel un Rémi Bouchard ainsi que poli et souriant à l'instar d'un Ben Boudreault, voici les qualificatifs que l'on peut facilement attribuer à l'homme de 32 ans.

Devant ce phénomène, vous ne serez donc guère surpris d'apprendre qu'en plus d'être le professionnel en titre du Club de golf de Saint-Hyacinthe depuis quelques années, le C.A. de l'endroit vient d'ajouter à ses fonctions le poste de directeur des opérations après le départ d'Éric Lafrenière pour le Parcours du Cerf de Longueuil.

La tête pleine de projets, c'est avec grand enthousiasme qu'il occupe dorénavant ce double emploi, non pas sans savoir les défis qui l'attendent. « Premièrement, depuis quelques années, on perd un peu de membership étant donné le vieillissement de la population. Notre tâche principale est donc de garder avec nous les gens qui nous font confiance. Par contre, avec nos 450 membres, on peut prétendre que notre club est tout de même en bonne santé financière. »

« Mais si le club va bien - un peu plus de 31 000 rondes y sont jouées annuellement -, cela ne veut pas dire que nous devons nous asseoir sur nos lauriers. À mon avis, je crois qu'il est nécessaire d'avoir une vision à long terme si l'on veut ainsi assurer notre pérennité. En ce sens, on fait donc beaucoup d'efforts pour aller chercher des membres de 40 ans et moins. »

« Cependant, si de notre côté nous tentons de vendre du golf et des services de qualité, nous sommes conscients du fait que notre plus grande compétition est "le golf à rabais". Comme plusieurs personnes n'ont pratiquement plus de temps pour jouer, que ce soit pour des obligations familiales par exemple, ils sont à la recherche du meilleur prix possible, et ce, peu importe la qualité du terrain. On ne tient vraiment pas à embarquer dans un tel jeu. »

« Toutefois, comme nous avons des membres tout le long de la 20, de Longueuil à Drummondville, on se doit tant de développer davantage le territoire que l'on dessert que de tenter de trouver un moyen d'aller chercher un bon nombre de golfeurs ailleurs », de poursuivre celui qui a complété la formation en golf management  dispensée par le réputé Collège Laflèche de Trois-Rivières.

Est-ce à dire que vous visez aussi bien la région de Granby et des environs que celle du « coeur de la Montérégie » (de Saint-Césaire à Richelieu) ? « Exactement ! Traditionnellement, notre clientèle provenait de la grande région de St-Hyacinthe ainsi que la Rive-Sud de Montréal. Sans trop savoir pourquoi, même si l'on constate que nous recevons souvent des gens de Granby ou des villes environnantes qui longent l'autoroute 10, nous n'avions jamais pensé à aller sonder ces territoires. Voilà la raison pour laquelle nous venons de conclure une entente avec un de nos membres, M. Patrice Dorval, dont les entreprises sont spécialisées en marketing et en relations publiques. Son groupe aura donc comme mission d'aller notamment solliciter les gens d'affaires de ces villes afin de tenter de les convaincre d'adhérer à notre club qui lui, a plusieurs atouts : le temps de jeu, les conditions de parcours, la cuisine ainsi que le service pour ne nommer que ceux-là, y sont toujours excellents. Sincèrement, je crois que notre offre de service va plaire à cette nouvelle clientèle. »

Donc, attention aux gens de Granby et des environs, un nouveau joueur dans l'industrie du golf se profile à l'horizon...

Bonne chance à Bernard Barré, qui vient de... (Archives La Voix de l'Est) - image 2.0

Agrandir

Bonne chance à Bernard Barré, qui vient de lancer un livre en compagnie de sa fille Jani.

Archives La Voix de l'Est

La sportive Stéphanie Duchesne fait maintenant partie de... (Fournie) - image 2.1

Agrandir

La sportive Stéphanie Duchesne fait maintenant partie de l'équipe du restaurant Eggstyle de la rue Principale, à Granby.

Fournie

On en jase autour d'un bon cigare

Pour une 25e année consécutive, le Club de golf Knowlton s'implique afin d'amasser des fonds pour la Fondation de l'Hôpital BMP de Cowansville en organisant un tournoi de golf qui aura lieu le lundi 29 août prochain.

Il en coûte 200 dollars par personne et cela inclut le golf, la voiturette ainsi que le souper. Voilà donc une belle occasion de jouer ce splendide parcours privé tout en effectuant une bonne action. Pour de plus amples informations, on peut rejoindre la directrice générale du club, Mme Louise Côté au (450) 243-6622.

***

En vue d'aider les coureurs débutants, intermédiaires, etc. à perfectionner leur art, le « coach » Mike Morin dispensera en compagnie de son équipe (composée de Mariève Laforest, Virginie Roger, Stéphanie McGraw et Caroline Leblanc) des cours d'entraînements adaptés au parc Victoria dès mercredi prochain, soit le 24 août, et ce, pour 5 mercredis consécutifs.

Les intéressés peuvent contacter « Coach Mike » au (450) 776-2223.

***

Rose Thibault, une Granbyenne d'origine qui s'entraîne maintenant avec le club de tir à l'arc Le Sagittaire de Trois-Rivières, vient de remporter récemment la médaille d'or dans sa catégorie aux Jeux du Canada, qui se tenaient pour la circonstance à Peterborough en Ontario.

Mentionnons que la jeune prodige avait également fait très belle figure lors des derniers Jeux du Québec à Montréal, il y a un mois, en remportant deux médailles (une d'or et une autre d'argent). Toutes nos félicitations !

***

Mon ami Bernard Barré, vice-président aux opérations et responsable du recrutement chez Groupe Yvon Michel (GYM) lançait tout récemment un ouvrage père-fille en compagnie de sa fille Jani, intitulé 157 fractures. Tout au long du récit, on y explique comment la famille a su surmonter la vie parsemée d'obstacles de Jani, atteinte d'ostéogenèse imparfaite, une maladie rendant son tissu osseux anormalement fragile. On peut se procurer le livre sur le site des Éditions Sarrazin ou le commander dans toutes les bonnes librairies. On leur souhaite donc un immense succès !

***

Après avoir besogné pendant de nombreuses années pour le compte du restaurant Cora des Galeries de Granby, la très sportive Stéphanie Duchesne a déménagé son sourire au Eggstyle de la rue Principale où, comme toujours, elle prendra un soin jaloux de sa très nombreuse clientèle. En passant, avis aux hommes distingués dans la fin-vingtaine, Stéphanie serait de retour sur le marché des « joueurs autonomes »...

Un peu d'humour

Mon beau-père a récemment joué une ronde de golf avec un professionnel et lui a demandé à la fin de celle-ci ce qu'il pensait de son jeu :

« À mon avis, il faudrait couper tous vos bâtons d'au moins trois pouces », lui dit le pro.

« En quoi cela va-t-il améliorer mon jeu ? », demanda mon beau-père, intrigué.

« En rien, mais de cette manière, ils vont mieux entrer dans la poubelle ! »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer