La page du Kid

Chris Jones, un entraîneur intense comme je les... (Archives, La Presse canadienne)

Agrandir

Chris Jones, un entraîneur intense comme je les aime, va assurément faire progresser les Riders!

Archives, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Danny Gélinas
La Voix de l'Est

Football canadien: ça va brasser dans l'Ouest!

Tel que promis la semaine dernière, je vais donc poursuivre le jeu des prédictions en ce qui concerne la saison 2016 de la Ligue canadienne de football, mais cette fois avec les équipes de la division Ouest pour finalement conclure le présent texte avec le nom des formations qui, à mon avis, devraient se retrouver en finale de la Coupe Grey.

Calgary

Les Stampeders de Calgary figurent toujours parmi les équipes de tête en raison de la vision de ce vieux routier qu'est leur DG et entraîneur-chef John Hufnagel.

Cependant, cette saison marque le début d'une nouvelle ère alors qu'il a délaissé son rôle sur les lignes de côté pour se consacrer uniquement à sa tâche de DG. Par contre, celui qui a été son associé au cours des dernières campagnes, Dave Dickenson, devrait le remplacer de façon plus qu'adéquate.

Avec le brillant jeune quart Bo Levi Mitchell comme meneur, les fiches gagnantes vont continuer de s'accumuler...

Edmonton

Les actuels détenteurs de la coupe Grey, malgré les nombreux changements survenus durant la saison morte, comptent encore sur un excellent noyau de joueurs avec les Reilly, Bowman, Walker, Willis, etc. Cependant, leur «chef d'orchestre» Chris Jones ayant quitté pour Regina, les Eskimos ont cru bon de le remplacer par Jason Maas, le sensationnel coordonnateur à l'offensive du Rouge et Noir d'Ottawa. Jones étant un amateur du jeu défensif, rapide et physique, est-ce que son successeur saura maintenir la cadence?

Colombie-Britannique

Possédant probablement le deuxième meilleur duo de quarts-arrière de la ligue (après Ottawa) avec le jeune Jonathon Jennings et le vétéran Travis Lulay, l'espoir renaît à Vancouver, surtout en raison du retour du joueur de ligne Solomon Eliminian, blessé en 2015, mais qui avait néanmoins été élu le joueur le plus utile dans la ligue en 2014.

Le tout jumelé à un autre retour, celui du «parrain de la CFL», Wally Buono, comme instructeur-chef en remplacement du ténébreux Jeff Tedford. Il ne fait aucun doute dans mon esprit que s'il y avait une équipe-cendrillon dans ce circuit cette année, elle pourrait provenir de Vancouver! Et rappelons-nous que la dernière fois que Buono cumulait les deux fonctions (celles de DG et d'instructeur-chef), c'était en 2011 et il avait mené son équipe à la conquête de la Coupe Grey.

Winnipeg

Cette année, il ne devrait plus y avoir d'excuses à Winnipeg. Pourtant, je ne peux faire mieux que de leur concéder le quatrième rang de leur division.

Étant coincé au sein d'une division où la compétition est des plus féroces, l'état-major des Bombers a cependant très bien travaillé durant l'hiver. Après avoir passé six saisons avec les Lions de la Colombie-Britannique, Andrew Harris est finalement rentré au bercail et il espère aider une offensive qui fut la pire de la ligue en 2015. Je prédis que Harris deviendra d'ailleurs cette année le premier joueur depuis 1989 à cumuler plus de 1000 verges de gain tant par la course que par la passe.

Autre retour, celui de Paul Lapolice, qui a déjà dirigé les Blue Bombers au début de la présente décennie, mais qui revient cette fois en tant que coordonnateur à l'offensive.

Saskatchewan

Depuis cinq ans, je suis un fan des Roughriders et cette année, je suis plus excité que jamais! Ils ont certes mangé leur pain noir en 2015 en raison d'une fiche de 3-15, mais le retour du quart Darian Durant (blessé presque toute la saison dernière) jumelé à l'embauche de Chris Jones, maintenant grand manitou des opérations football, font que la situation à Regina pourrait changer très rapidement.

Toutefois, il faut être lucide et donner le temps à l'organisation de brasser la soupe. Voilà donc la raison pour laquelle je me dois de les exclure des séries cette année. Mais attention, car d'ici 2 ou 3 ans, Jones sera de retour en finale (lui qui vient de la remporter l'an dernier) en raison de son système de jeu et surtout de son travail acharné.

En finale de la Coupe Grey, je prédis donc que vont s'affronter les Tiger-Cats d'Hamilton et les Stampeders de Calgary. Toutefois, cette prédiction en vaut bien d'autres, tellement il y a une parité dans ce circuit.

Mais une chose est toutefois certaine: Al Bradbury sera l'arbitre en chef de ce match, car il est tout simplement dans une classe à part, un peu comme l'était dans le temps Luc Lachapelle dans la LHJMQ.

Serge Nadeau, un travailleur infatigable...  ... (Archives, La Voix de l'Est) - image 2.0

Agrandir

Serge Nadeau, un travailleur infatigable...  

Archives, La Voix de l'Est

On en jase autour d'un bon cigare

Je sais, je suis quelque peu en retard, mais vaut mieux tard que jamais. La semaine dernière, j'étais en voyage à Las Vegas - chose dont je vous parlerai lors de ma prochaine chronique - et mon texte avait déjà été transmis lorsque la transaction est survenue. Donc, suite aux courriels de certains lecteurs me demandant de me prononcer au sujet de l'échange de P.K. Subban, allons-y tout de go.

Excusez mon enthousiasme, mais c'est un vol en plein jour!

Tout d'abord, l'ex-numéro 76 n'est pas un joueur d'équipe et ça paraissait. On n'avait qu'à regarder soupirer ses coéquipiers tout au long de la saison lorsque des questions au sujet de P.K. leur étaient posées pour s'en rendre compte.

Deuxièmement, et je vais probablement me faire lancer des roches, mais malgré le fait qu'il possède de nombreuses qualités - un très bon patin, une endurance à toute épreuve, un lancer frappé vif et de très bonnes mains -, il lui manque l'essentiel, soit un bon sens de hockey. Son trop-plein d'émotions lui fait souvent prendre de mauvaises décisions, avec ou sans la rondelle. C'est sans aucun doute la raison pour laquelle les décideurs de Hockey Canada n'ont jamais envisagé sa candidature en ce qui concerne la prochaine Coupe du monde. Un joueur peut avoir le sens du spectacle, mais encore faut-il qu'il soit efficace dans les trois zones, surtout à neuf millions par année!

Dans le hockey d'aujourd'hui, si ce même joueur veut rehausser son jeu au sein d'une multitude de systèmes, il se doit de «connaître la game», et c'est le principal défaut de P.K., outre son absence de leadership auprès de ses coéquipiers. En Shea Weber, non seulement le Canadien obtient-il un vrai leader, mais aussi le gros défenseur physique, robuste et habile que l'organisation recherche depuis des lunes.

 ............

Avis à la nombreuse clientèle du club de golf Les Cèdres, son propriétaire, l'infatigable Serge Nadeau, vient de doter son club d'un tout nouveau stationnement asphalté. Une amélioration qui nécessite assurément un investissement de plusieurs dizaines de milliers de dollars. Plusieurs se posent la question: après avoir construit une verrière surplombant le parcours (un bijou!), érigé un stationnement asphalté, l'ami Serge prend-il du temps pour dormir?

 ............

La ligue des Tamalous, des «boys» et des «girls» bat son plein cet été au Granby St-Paul. Voici certains résultats de leur dernière rencontre tenue récemment selon la formule du «45 modifié».

On félicite pour leur belle performance le quatuor de Serge D'Andrieu, Nil Roy, Ghyslaine Martin et de Françoise Cadorette (-1) ainsi que l'équipe composée de Martin Roy, André Handfield, Lise Hardy et de Claire Guay (ils ont joué la normale)

Un brin d'humour

L'an dernier, P.K. Subban avait mentionné que le DG du Canadien, Marc Bergevin, était un véritable boute-en-train. Celui-ci l'a donc pris au mot, car en l'expédiant à Nashville, il lui a fait faire un maudit «boutte» en train!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer