La page du Kid

François Bernard jubile lorsqu'il parle de son nouveau... (Danny Gélinas)

Agrandir

François Bernard jubile lorsqu'il parle de son nouveau programme junior...

Danny Gélinas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Danny Gélinas
La Voix de l'Est

Le programme junior du Golf Les Cèdres

Les jeunes du programme junior... - image 1.0

Agrandir

Les jeunes du programme junior

Développer le talent, mais aussi l'individu!

«Ça fait 27 ans que je suis ici et notre programme junior (photo) a toujours bien fonctionné. Toutefois, il y a deux ans, Serge - Nadeau, le propriétaire - et moi nous nous sommes assis ensemble et nous voulions aller plus loin. C'est ainsi que nous avons cru bon de faire en sorte que notre club - Le golf Les Cèdres - adhère au programme "Apprendre à jouer - Premiers élans CN", soit le programme national junior du Canada», de se remémorer avec justesse l'ami François Bernard, qui est non seulement le directeur de l'école de golf du complexe de la rue Coupland, mais également membre de la PGA canadienne en tant que professionnel de classe A.

Mais pourquoi décide-t-on d'aller plus loin quand «le train fonctionne bien sur ses rails» ? «Je le dis et je le répète, notre programme maison allait merveilleusement bien, mais "Premiers élans" nous amène une crédibilité établie face à la population. En y adhérant, ça nous permet d'avoir accès à un grand nombre de certifications et surtout, à une structure bien définie qui a fait ses preuves. En amenant ici un tel programme, nous pensons que cela vient combler un véritable besoin pour les jeunes de notre région. Bien que nos installations soient parfaites et que nous avons de l'équipement à volonté, on a constaté que "Premiers élans", c'est bien plus qu'enseigner les rudiments du golf. Si notre mandat est de développer le talent, on doit aussi aider l'individu à se développer!»

Pendant canadien du concept américain «The First Tee» supporté entre autres par le PGA TOUR, la LPGA et dont les principaux porte-paroles sont les professionnels Rickie Fowler et Paula Creamer, le programme «Apprendre à jouer» en est un de développement en 4 étapes, chacune représentée par une casquette de couleur, déterminée par le personnel enseignant lors de la première visite. Il est à noter que chaque étape est d'une durée de 8 blocs-jeunesse qui sont dispensés au choix entre les samedis, lundis ou mercredis.

Cependant, en ce qui me concerne -, et ce, d'un point de vue strictement parental -, ce qu'il y a de plus fantastique dans ce projet, c'est que bien au-delà du golf, le programme enseigné tourne autour de neuf valeurs principales qui sont transmises aux jeunes, c'est-à-dire l'honnêteté, l'intégrité, l'esprit sportif, le respect, la confiance en soi, la prise de responsabilités, la persévérance, la courtoisie ainsi que le bon jugement.

Dans un monde où l'éducation est trop souvent négligée, cela vient en quelque sorte nous apporter un vent de fraîcheur, n'est-ce pas?

Patrick Desrosiers effectue du bon boulot comme recruteur,... (Fournie) - image 2.0

Agrandir

Patrick Desrosiers effectue du bon boulot comme recruteur, notamment dans la Ligue Junior A du Québec.

Fournie

On jase autour d'un bon cigare

Quand je vous écrivais il y a deux semaines que la Ligue de Hockey Junior A du Québec était remplie «d'un bon nombre d'hommes de hockey ayant connu de brillantes carrières ailleurs», mais qui ont su revenir la poursuivre dans le circuit Laporte afin de redonner au hockey, en voici d'autres exemples:

Au sein des Montagnards de Sainte-Agathe, on retrouvait cette année non seulement le centre Benjamin Bohémier - l'un des meilleurs de la ligue -, mais également son oncle, l'ex-gardien des Bisons de Granby Eric Bohémier comme recruteur ainsi que son père Benoît Bohémier, un ancien des Vikings des Laurentides de la ligue Midget AAA, qui occupe un rôle identique au sein de l'organisation.

***

Parlant de Benoît, il est depuis toujours en charge de la prestigieuse organisation de hockey mineur «Les Sélects du Nord», mais celle-ci, depuis quelque temps, a décidé de centraliser ses activités à la polyvalente de Saint-Jérôme. Étant donné qu'elle avait besoin d'entraîneurs compétents, «Benny» a cru bon d'embaucher l'ex-Prédateurs Benoît Gratton en tant qu'entraîneur du maniement de rondelle ainsi que l'ex-Inouk Guillaume Bisaillon comme spécialiste en système de jeu. Il est à noter que ces deux compères, outre leurs fonctions respectives dans les Laurentides, restent tout de même associés à du hockey de haut niveau puisque Gratton porte également les couleurs des Marquis de Jonquière (LNAH) pendant que Bisaillon, comme on le sait, dirige maintenant les Mustangs de Vaudreuil-Dorion de la LHJQ.

***

Du côté des Rangers de Montréal-Est, ceux-ci viennent de renouveler le contrat de l'un de mes amis, leur dépisteur-chef Patrick Desrosiers (photo), un ancien collaborateur de l'agent Bob Perno au Québec qui est également recruteur pour l'organisation des Islanders de Charlottetown. Quand je pense à lui, je ne peux m'empêcher de me remémorer le barbecue improvisé qu'il avait organisé sur le toit du Delta de Sidney au Cap-Breton après le repêchage de la LHJMQ de 2008. Ce soir-là, après avoir passé plus de 10 heures assis dans une séance de sélection qui ne finissait plus, il avait décidé de détendre l'atmosphère en prenant l'initiative de nous regrouper, nous membres du Staff Hockey du Drakkar de Baie-Comeau. Nous en avions profité pour jaser de hockey une bonne partie de la nuit emmitouflé dans une douzaine de douillettes - que «Pat» avaient judicieusement emprunté au service aux chambres - jusqu'à ce que Pascal «Vinny» Vincent, maintenant assistant-instructeur chez les Jets de Winnipeg, mais qui était alors DG des Screaming Eagles, vienne nous rappeler que nous avions un avion à prendre afin de retourner à la maison. Ah la vie de gang...! Sachant que Patrick lit cette chronique, je m'en voudrais finalement de ne pas lui offrir mes plus sincères condoléances, lui qui vient de perdre son père, décédé récemment.

*** 

Étant également issu de cette bande de joyeux lurons qui composaient jadis notre valeureuse équipe de recruteurs avec le Drakkar, un autre «Pat», Black celui-là, besogne aussi dans le circuit Laporte, soit en tant qu'assistant-gérant des Cobras de Terrebonne, lui qui auparavant occupait le poste de directeur-gérant des Rangers de Montréal-Est. Plusieurs se souviendront que cet ex-porte-couleur des Titans de Laval a déjà été le gérant du Blitz de Granby du temps où ceux-ci évoluaient dans la défunte Ligue semi-professionnelle du Québec.

Un brin d'humour

S'il est élu président, Donald Trump a annoncé qu'il allouerait un budget de 450 milliards pour la défense. Pis les avants, eux autres?

Potins?

Vous avez un potin, une nouvelle ou une anecdote digne de mention? Vous organisez un tournoi de golf, un souper-bénéfice ou toute autre activité sociale et sportive? Vous aimeriez que le «Kid» s'y déplace dans le but d'en faire l'objet de sa prochaine chronique? Vous n'avez qu'à me téléphoner au 450-378-1074, poste 230 ou par courriel au et je me ferai un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer