De grand manitou à maître glacier

Responsable du bar laitier au Challenger, Réjean Boulet... (Sarah-Jäde Champagne)

Agrandir

Responsable du bar laitier au Challenger, Réjean Boulet a été à la tête de grands tournois au cours des années 60 et 70.

Sarah-Jäde Champagne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) Grand organisateur du tennis granbyen dans les années 60 et 70, Réjean Boulet a accepté de s'impliquer dans un rôle pour le moins différent au 22e Challenger. Cette semaine, on le retrouve en tant que responsable du bar laitier !

Toujours employé à temps partiel au Zoo de Granby, M. Boulet oeuvre dans le domaine de la crème glacée depuis 1980. 

Il y a plus longtemps encore, il a été, en compagnie de ses bons amis Denis Dumas et Pierre Bélanger, à la tête de grands tournois qui ont fortement contribué à la popularité du tennis dans la région. « Ça a commencé en 1966. On a eu une réunion chez moi, avec des copains, pour relancer le tennis. Ça faisait quelques années que c'était plus tranquille », a raconté l'homme de 74 ans. 

De fil en aiguille, l'Omnium de Granby a vu le jour en 1968 du côté de l'ancien centre Saint-Eugène. Des vedettes locales telles que Yvon Leblanc, Roland Godin et François Godbout ont participé à cette première édition. 

Dès l'année suivante, la compétition a pris des proportions provinciales, avec une bourse quatre fois plus importante. Ce qui a permis d'attirer des joueurs de l'équipe nationale du Canada, des Américains ainsi que quelques Européens. 

« Ça a été l'enfer, un engouement incroyable pour le tennis. Tellement que la Ville de Granby a décidé d'investir plus dans le club de tennis St-Luc », a souligné Réjean Boulet.

Le tournoi granbyen a plus tard joint le circuit national piloté par Tennis Canada. M. Boulet est demeuré impliqué dans l'organisation jusqu'à la fin des années 1970.

Par ailleurs, le maître glacier est fort impressionné par le niveau de professionnalisme atteint au Challenger de Granby. « C'est pas croyable comment ça peut avoir changé. Au niveau monétaire et des services. Aujourd'hui, les jeunes ont tout ce dont ils ont besoin », a-t-il observé.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer