Wozniak s'incline en demi-finale du Challenger

Aleksandra Wozniak... (photo Sarah-Jäde Champagne)

Agrandir

Aleksandra Wozniak

photo Sarah-Jäde Champagne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Le parcours d'Aleksandra Wozniak s'est arrêté en demi-finale, samedi, au Challenger Banque Nationale de Granby. La Blainvilloise a perdu en deux manches de 7-5, 6-1 face à la 3e tête de série du tournoi, l'Américaine Jennifer Brady.

«Je lui donne le crédit. Elle jouait vraiment solide, elle était très lourde dans ses frappes. Elle cachait aussi bien son coup droit, donc c'était plus dur à le lire, à l'anticiper. Elle a vraiment joué un bon match», a commenté la Québécoise à sa sortie du court.

Wozniak a connu un bon départ brisant d'emblée le premier service de son adversaire, mais Brady, qui est 147e sur la scène mondiale, a pris de l'assurance à mesure que le match progressait.

La Québécoise a eu une belle opportunité de se sauver avec la première manche alors qu'elle était en avance 5-3. Sa rivale a cependant renversé la vapeur, elle qui a remporté les quatre jeux suivants, signant deux bris de service lors de cette séquence.

De retour d'une longue convalescence à la suite d'une opération subie à l'épaule droite, Wozniak a semblé manquer d'énergie lors du deuxième set qu'elle a perdu 6-1.

L'aplomb du coup droit de Brady lui a notamment donné beaucoup de fil à retordre. «Ses balles étaient lourdes. C'était plus dur de la faire bouger, car sa balle était toujours très profonde. Ça m'a ennuyée, c'est sûr», a-t-elle reconnu.

En route vers la finale

Brady, qui est originaire de Boca Raton en Floride, était pour sa part bien heureuse d'avoir décroché son billet pour la finale de dimanche. «J'ai commencé lentement dans les premiers jeux, mais j'ai fini par trouver mon rythme. Après avoir gagné le premier set, j'ai abordé le second set avec plus de confiance. J'ai été plus agressive, j'ai attaqué davantage et ça a bien tourné pour moi.»

Elle affrontera dimanche la Biélorusse, Olga Govortsova, 167e joueuse mondiale, qui a eu raison de l'Américaine Mélanie Oudin dans l'autre demi-finale. Govortsova, classée, 6e tête de série, l'a emporté en deux manches de 6-0, 7-6.

«Je suis très excitée en vue de la finale. Je vais juste me présenter dans la meilleure forme possible et tenter d'avoir du plaisir. Jouer le dimanche est toujours plaisant et je compte bien tout donner sur le court», a confié Brady.

Pour sa part, si ce n'est pas la fin qu'elle espérait, Wozniak, 457e raquette mondiale, s'est néanmoins dite très satisfaite de sa première participation au Challenger de Granby. «Ça a été une très belle expérience. À Granby, c'est comme une famille. Les gens sont vraiment chaleureux. J'ai vraiment apprécié ma semaine ici.»

«C'est sûr que je suis déçue d'avoir perdu aujourd'hui (samedi) à la maison, mais je suis contente de ma semaine. Je n'avais pas été en demi-finale depuis longtemps et je reviens de loin suite à mon opération à l'épaule droite. Je vais continuer à travailler fort et tenter de construire là-dessus», a noté la joueuse de 28 ans qui aspire à se hisser à nouveau dans le top-25.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer