Wozniak passe, Abanda casse

Aleksandra Wozniak a dominé son adversaire, la Belge... (Sarah-Jäde Champagne)

Agrandir

Aleksandra Wozniak a dominé son adversaire, la Belge An-Sophie Mestach, dans toutes les facettes du jeu.

Sarah-Jäde Champagne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Aleksandra Wozniak a atteint le carré d'as du Challenger Banque Nationale, vendredi après-midi. C'est une bonne nouvelle. Mais la meilleure nouvelle, c'est qu'elle s'améliore de match en match.

L'athlète de Blainville a eu raison de la Belge An-Sophie Mestach, 203e joueuse mondiale et ex-membre du top 100, par 6-1 et 6-3. Et elle a joué de l'excellent tennis.

«Je suis contente de ma progression cette semaine, a expliqué Wozniak. À chaque match, j'ai l'impression de m'approcher un peu plus de la qualité de jeu que j'avais lorsque j'étais à mon meilleur. Je suis à rebâtir mon jeu, mais aussi ma confiance, et je suis vraiment heureuse de me retrouver en demi-finale.»

Wozniak, ex-21e joueuse mondiale, a dominé son adversaire dans toutes les facettes du jeu.

«Mais c'est en retour de service que j'ai été le plus efficace. C'est une fille qui a une excellente volée et je ne lui ai pas laissé la chance de le démontrer en l'attaquant constamment.»

Wozniak était aussi heureuse d'avoir joué du gros tennis d'un bout à l'autre du match.

«Je n'ai pas eu de creux comme lors de mon match de deuxième tour. Si je veux reprendre ma place au soleil, il faut que je sois régulière.»

En demi-finale, Wozniak a rendez-vous avec l'Américaine Jennifer Brady, troisième favorite et 147e joueuse mondiale.

«C'est l'fun de se retrouver en demi-finale d'un tournoi. Je suis contente de ma semaine jusqu'ici, je suis contente de jouer à tous les jours. J'ai besoin de ça.»

Elle pense tout de même qu'elle doit mieux servir.

«Clairement, je dois améliorer cette partie de mon jeu», a-t-elle conclu.

Françoise Abanda a mal paru face à Olga... (Sarah-Jäde Champagne) - image 2.0

Agrandir

Françoise Abanda a mal paru face à Olga Govortsova.

Sarah-Jäde Champagne

Abanda humiliée

En soirée, Françoise Abanda a été littéralement humiliée par Olga Govortsova, sixième favorite et 167e joueuse mondiale, en des manches de 6-0 et 6-1.

Plus tôt cette année, la Québécoise avait vaincu la Biélorusse dans le cadre d'un match de la Coupe Fédération. Mais vendredi, rien, mais alors rien, ne fonctionnait.

«Je ne me sentais pas bien, j'avais l'impression d'être endormie, a expliqué Abanda. Ce n'est pas la vraie Françoise que vous venez de voir. Même Olga vous le dira!»

Après un bon match de premier tour, elle n'a rien cassé face à la jeune Ontarienne Bianca Andreescu. On voyait venir la débandade de vendredi.

«Vous le savez, je n'ai pas d'entraîneur. J'espère que les gens de Tennis Canada vont finir par comprendre que j'ai besoin d'aide...»

En demi-finale, Govortsova a rendez-vous avec l'Américaine Melanie Oudin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer