Les Castors sont champions de division

Martin Bérubé a pris les choses en main... (Nathalie Miclette, pour la LBMQ)

Agrandir

Martin Bérubé a pris les choses en main dimanche, produisant les cinq points des Castors à l'aide de deux circuits.

Nathalie Miclette, pour la LBMQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Acton Vale) À leur dernier match de la saison régulière, les Castors avaient l'occasion de remporter le titre de la division Louisville Slugger dimanche soir. Menés par une performance remarquable du frappeur désigné Martin Bérubé, les Valois ont effectivement été couronnés après une victoire de 5-1 obtenue face aux Brewers de Montréal.

Pour l'occasion, on estime qu'entre 700 et 800 spectateurs étaient rassemblés au stade Léo-Asselin. « C'est la plus grosse foule que j'ai vue en huit ans (avec les Castors). Incluant quand on a gagné les playoffs. (...) Il y avait de l'ambiance, c'était écoeurant », indique Steve Green, qui porte à la fois les chapeaux de joueur et de gérant. 

Bérubé a pris les choses en main dimanche, produisant les cinq points de son équipe à l'aide de deux circuits. Le voltigeur Nicolas Trudeau a également contribué avec deux doubles.

Au monticule, Green n'a permis qu'un seul coup sûr - l'oeuvre de Philippe Delisle - en cinq manches de travail. Jordan Mackean­ n'a ensuite rien donné en relève. 

Travail d'équipe

Au final, les Castors sont passés à une victoire d'être sacrés champions de la saison régulière dans la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ), un honneur qui est plutôt revenu aux Blue Sox de Thetford Mines. 

Steve Green estime que c'est avant tout la profondeur de son équipe qui explique ses succès. « La différence, cette année, c'est qu'on a des joueurs exceptionnels comme Frédéric­ Gaudreau­ qui jouent de temps en temps. Des Pedro Castro, des Jordy Mackean, des (Philippe­) Seyer-Lamontagne. Quand il manque des joueurs, au lieu de n'avoir personne, on a des joueurs de qualité », confirme-t-il. 

N'empêche que certains piliers ont tiré les Castors vers le haut en saison régulière. Green aura notamment connu une autre campagne exceptionnelle, lui qui a mené la LBMQ avec une fiche de 8-0 et une minuscule moyenne de points mérités de 1,45. Au plan offensif, Reinaldo Ramirez a dominé le circuit avec 50 coups sûrs. 

Les Valois sont maintenant en attente de leurs adversaires en séries. Ils feront face aux gagnants de la confrontation « deux de trois » opposant le Royal de Saint-Jérôme et les Cascades de Shawinigan, laquelle se mettra en branle mardi soir.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer