Alex Labbé l'a frappé, son circuit!

Alex Labbé a savouré son deuxième triomphe dans... (Marie-Noëlle Lajoie)

Agrandir

Alex Labbé a savouré son deuxième triomphe dans l'Ouest entouré des membres de son équipe et des siens.

Marie-Noëlle Lajoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Edmonton) Alex Labbé est débarqué au Edmonton International Raceway, samedi, en visant le coup de circuit, c'est-à-dire un troisième podium en autant de courses dans l'Ouest canadien. Au final, il est passé à un doigt de réussir un Grand Chelem!

La voiture Can-Am d'Alex Labbé a eu droit... (Marie-Noëlle Lajoie) - image 1.0

Agrandir

La voiture Can-Am d'Alex Labbé a eu droit à de la forte compétition de la part de celle de Donald Theetge, ici derrière.

Marie-Noëlle Lajoie

Même si Donald Theetge lui a fait la vie dure jusqu'à la fin, Labbé a enlevé les honneurs de l'épreuve de 300 tours d'Edmonton, portant ainsi à deux victoires et à trois podiums sa formidable récolte dans l'Ouest. Il aura été tout simplement dominant loin de la maison.

Mieux encore, Labbé a profité du voyage pour reprendre sa place en tête du classement de la série canadienne de NASCAR, lui qui montre ce matin une dizaine de points d'avance sur Kevin Lacroix, neuvième à Edmonton.

« Je suis tellement content !, a lancé le pilote de Go Fas Racing et protégé de BRP. On savait que nos chances de succès étaient bonnes dans l'Ouest, mais on a vraiment failli réussir l'impossible. Les gens de mon équipe ont travaillé fort pour me donner une voiture parfaite et moi, j'ai tout fait pour être à la hauteur de leurs efforts. Je suis très heureux ! »

Parti premier, Labbé a donc eu le meilleur sur le vétéran Theetge­, qui a été particulièrement menaçant en deuxième partie de course. Même que le vétéran pilote de Québec a été premier pendant plusieurs tours.

« Ma première victoire s'en vient, je le sais !, a lancé Theetge. Une deuxième place, ça se prend bien, mais j'ai quand même l'impression de m'être fait jouer. Sur la relance de l'avant-dernier drapeau jaune, à moins de 20 tours de la fin, j'aurais dû partir premier et les officiels m'ont placé deuxième. Mais bon, je suis quand même très satisfait... »

Cayden Lapcevich a terminé troisième, devant Alex Tagliani et Louis-Philippe Dumoulin. Pour Lapcevich, il s'agissait aussi d'un troisième podium dans l'Ouest.

Malade, Andrew Ranger n'a pas pris part à l'épreuve. Dix-huit voitures ont pris le départ de la course d'Edmonton. 

« L'homme à battre »

Entouré des membres de son équipe et des siens, Alex Labbé savourait son triomphe au sortir de sa voiture. Et il savait qu'il venait d'offrir une performance exceptionnelle dans l'Ouest.

« L'ouest du Canada, c'est beau, mais je n'étais pas venu ici en touriste, a-t-il dit. J'étais ici pour avoir du succès, pour gagner des courses. Et c'est ce que j'ai fait. »

Labbé a jusqu'ici remporté trois des cinq épreuves présentées sur ovale depuis le début de la saison. Et les deux fois qu'il n'a pas gagné, il a terminé deuxième et troisième.

« Honnêtement, je pense que je suis l'homme à battre sur ovale. Je me sens vraiment chez nous sur ces petites pistes. »

Et il souriait à belles dents. Avec raison.

Malade, Andrew Ranger n'a pas pris le départ... (Marie-Noëlle Lajoie) - image 2.0

Agrandir

Malade, Andrew Ranger n'a pas pris le départ de l'épreuve de la série canadienne de NASCAR présentée samedi soir sur l'ovale d'Edmonton.

Marie-Noëlle Lajoie

Malade, Ranger a raté la course

Malade, Andrew Ranger n'a pas pris le départ de l'épreuve de la série canadienne de NASCAR présentée samedi soir sur l'ovale d'Edmonton.

Ranger s'est effondré à la suite des pratiques tenues en début d'après-midi. Bien qu'ils croyaient qu'il était simplement déshydraté, les gens de son équipe l'ont conduit à l'hôpital. Mais les médecins ont ensuite diagnostiqué un empoisonnement alimentaire et ont interdit au Granbyen de piloter­ sa voiture.

« C'est la première fois que je rate une course, a confié Ranger d'une voix plutôt faible lorsqu'on l'a joint à l'hôpital. Je suis très déçu, mais en même temps, je ne me sens vraiment pas bien. »

Ranger, qui devait aller faire de la promotion pour son commanditaire Mopar en début de semaine à Toronto, a plutôt dû prendre l'avion et rentrer directement­ à la maison en soirée.

L'Ontarien Larry Jackson, qui pilote à temps partiel à l'intérieur de la série Pinty's, conduisait la Dodge Challenger no 27 samedi soir. Il a fini 11e.

En faisant l'impasse sur l'épreuve d'Edmonton, Ranger a dit adieu à la possibilité de remporter le championnat de la série canadienne de NASCAR. Il était sixième au classement avant la course.

« C'est la première fois qu'une chose comme celle-là m'arrive, ne cessait-il de répéter. Vraiment, ça aura été un voyage très difficile, à oublier même. C'est vraiment, vraiment dommage. »

À Saskatoon, il avait terminé 10e et 7e.

Le transport et l'hébergement de notre journaliste ont été assurés par BRP.

Classement des pilotes

(Après huit épreuves)

1-Alex Labbé (346 pts)

2-Kevin Lacroix (336 pts)

3-Cayden Lapcevich (315 pts)

4-DJ Kennington (308 pts)

5-Louis-Philippe Dumoulin (308 pts)

8-Andrew Ranger (260 pts




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer