• La Voix de l'Est > 
  • Sports 
  • > Jeux du Canada: des représentantes de la région en quête de médailles 

Jeux du Canada: des représentantes de la région en quête de médailles

Maude Croteau-Vaillancourt, 19 ans, en est à ses deuxièmes... (Yves Longpré)

Agrandir

Maude Croteau-Vaillancourt, 19 ans, en est à ses deuxièmes Jeux du Canada. Elle revient tout juste du Pérou, où elle faisait partie de l'équipe nationale en athlétisme.

Yves Longpré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Leblanc, stagiaire à la voix de l'Est.
Samuel Leblanc
La Voix de l'Est

Les Jeux d'été du Canada débutent ce vendredi à Winnipeg. Parmi les 250 Québécois et Québécoises qui y prendront part, la Roxtonnaise Maude Croteau-Vaillancourt et la Sheffordoise Maude Léveillé, porteront les espoirs de la région.

Maude Léveillé, 21 ans, participera à l'heptathlon lors des... (Yves Longpré) - image 1.0

Agrandir

Maude Léveillé, 21 ans, participera à l'heptathlon lors des Jeux du Canada 2017.

Yves Longpré

Maude Croteau-Vaillancourt, 19 ans, n'en est pas à ses premiers Jeux d'été du Canada. « Je ne suis pas vraiment stressée. Je les ai faits il y a quatre ans et c'était vraiment une belle expérience. J'ai hâte de revivre ça », témoigne-t-elle, moins de deux jours avant son départ pour les Prairies. 

Elle ne profitait d'ailleurs que d'une courte pause à Roxton Pond, revenant tout juste des Jeux panaméricains junior, au Pérou, où elle faisait partie de l'équipe canadienne. « Pas de médaille, mais une bonne performance de ma part. C'est assez constant mes affaires », explique-t-elle quant à sa première expérience dans une équipe qui représente le pays.

Aux Jeux du Canada, elle participera à deux épreuves d'athlétisme : saut en hauteur et lancer du javelot. « Si j'ai des chances, j'en ai plus au saut en hauteur », juge celle qui vient de rejoindre l'équipe d'athlétisme du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke. La Roxtonaise détient d'ailleurs le 5e rang des meilleures performances provinciales en saut en hauteur, avec un impressionnant 1 m 79, à seulement 3 cm du premier rang.

Maude a participé à l'âge de 15 ans à ses premiers Jeux, à Sherbrooke, dans une catégorie ouverte aux athlètes âgées jusqu'à 22 ans. Maintenant un peu plus vieille, elle croit en ses chances cette année de se démarquer par rapport aux autres. Mais avant tout, c'est sa propre réussite qui l'intéresse : « Gagner, c'est pas nécessaire. Mais je veux faire une performance dont je vais être fière. »

Voyager pour le sport, elle y est habituée. En plus de s'être rendue au Pérou, elle a également été appelée à aller, entre autres, en France, en Californie, à New York, en Colombie-Britannique, à l'Île-du-Prince-Édouard... « Je les nommerai pas tous, ça va faire une liste trop longue ! », lance l'athlète chevronnée en riant. 

Une athlète touche-à-tout

« Je fais de l'athlétisme pas mal depuis que j'ai appris à courir », lance d'emblée Maude Léveillé, dont les deux parents sont des professeurs d'éducation physique. 

Plus jeune, la Sheffordoise de 21 ans pratiquait un peu tous les sports, en plus de participer à des petites compétitions d'athlétisme à Waterloo. « J'ai fait de la gymnastique, de la natation, du soccer... J'ai aussi joué au hockey niveau collégial avec les Cougars de Lennoxville », énumère-t-elle. C'est pendant son passage au cégep, il y a quatre ans, qu'elle a décidé de se concentrer sur l'athlétisme.

Maude Léveillé fait partie de l'équipe d'athlétisme du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke, où elle étudie en éducation physique. Elle suit également des cours de massothérapie et vise une carrière d'orthothérapeute.

Cependant, son sport remplit aujourd'hui bien son horaire. « L'athlétisme l'été, c'est déjà quasiment une job à temps plein », dit-elle. Elle s'entraine une à deux fois par jour, tous les jours. « J'aimerais ça, plus tard, m'occuper des athlètes, mais je vais essayer de me rendre le plus loin possible en athlétisme ».

Aux Jeux du Canada, elle participera à l'heptathlon, qui comprend les sept épreuves suivantes : le 100 m haies, le saut en hauteur, le lancer du poids, le 200 m, le saut en longueur, le lancer du javelot et le 800 m.

Il y a quatre ans, elle n'avait pas été sélectionnée pour les Jeux du Canada. « Je me reprends cette année et j'espère gagner une médaille ! » dit-elle avec confiance. 

Cette même année, elle avait également participé à la coupe panaméricaine et s'était placée en cinquième position. En 2017, elle a terminé sixième et obtenu une bourse de 2000 $.

Aux Jeux du Canada, elle souhaite obtenir une bourse de 4000 $, ce qui signifie qu'elle devra accumuler plus de 5126 points sur l'ensemble des épreuves auxquelles elle va participer.

« J'ai discuté beaucoup avec des gens qui y sont déjà allés. On a eu des conférences avec des anciens athlètes. Ils disent que c'est comme des mini Jeux olympiques. C'est sûr, c'est la première fois que j'y vais, j'ai hâte de voir à quoi ça va ressembler, de voir l'ambiance », mentionne-t-elle.

« C'est sûr aussi que c'est la fin de saison. Tout le monde ressent un peu de fatigue. Ma crainte, c'est de subir une blessure et de devoir performer quand même. Mais je suis vraiment prête physiquement. Je suis à une bonne place en ce moment. Je pense que ça va bien aller. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer