Les gens de NASCAR n'ont pas oublié Granby

L'Autodrome Granby pourrait-il devenir la première piste sur... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

L'Autodrome Granby pourrait-il devenir la première piste sur terre battue à accueillir la série canadienne de NASCAR ?

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Toronto) Le dossier concernant la venue de la série Pinty's à Granby n'est pas mort. Du moins si on se fie aux propos de Brandon Thompson, nouveau directeur des séries de Touring chez NASCAR.

« J'ai entendu parler de Granby, a affirmé Thompson en entrevue à La Voix de l'Est en fin de semaine. J'en ai entendu parler et de façon plutôt positive en plus. »

On se souviendra que le prédécesseur de Thompson chez NASCAR, Brad Moran, était venu visiter l'Autodrome il y a deux ans. Moran avait été impressionné par les installations granbyennes, mais le dossier a cessé de progresser. Même qu'il a carrément régressé lorsque ce dernier a été promu directeur de la série Camping World­ Truck l'été dernier.

Copropriétaire et promoteur de l'Autodrome, Dominic Lussier a confirmé à l'auteur de ces lignes qu'il était toujours intéressé à accueillir la série canadienne de NASCAR à Granby.

« L'intérêt est encore là, c'est clair, a-t-il dit. Mais NASCAR, c'est une grosse machine, et les choses n'avancent pas comme je le voudrais. »

Thompson a indiqué que l'idée d'amener les voitures de la série Pinty's sur la terre battue est loin de le repousser.

« Ce serait autre chose, ce serait différent, et ça risquerait d'attirer les médias. Je suis loin d'être contre l'idée a priori. »

Il avait été question que des voitures NASCAR viennent faire des tests à l'Autodrome. Ça ne s'est jamais fait.

Les camionnettes de la série Camping World Truck courent déjà sur terre battue à la piste d'Eldora, en Ohio. C'est d'ailleurs en voyant les camionnettes s'élancer sur la terre que Lussier s'est mis à rêver d'amener les voitures de la série canadienne à Granby.

À écouter parler Brandon Thompson, Lussier a maintenant la tâche de relancer le dossier.

Ne pas trop étirer l'élastique

La série Pinty's compte 12 événements et 13 épreuves cette année, un programme double étant présenté à Saskatoon. Brandon Thompson affirme être « à l'aise » avec le calendrier actuel.

« On dit que le nombre de voitures est à la baisse, notamment en raison des coûts reliés à la série, a rappelé le directeur des séries de Touring chez NASCAR. Compte tenu de cet élément, je ne sais pas si l'idée d'augmenter le nombre de courses est bonne. À mon avis, il ne faut pas trop étirer élastique, ne pas mettre trop de pression sur nos équipes et nos pilotes... »

Ceci dit, Granby pourrait profiter du transfert d'une épreuve, comme on transfère des concessions au hockey.

Mais bon, il reste manifestement des étapes à franchir avant d'en arriver là...




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer