TKO MMA: l'hôpital pour Dyczka

Avant de se retrouver à l'hôpital, Adam Dyczka... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Avant de se retrouver à l'hôpital, Adam Dyczka l'a emporté par K.O. technique à 1:11 minute du deuxième round lors de son combat face à l'Ontarien Bobby Sullivan.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Adam Dyczka espérait se battre deux fois, vendredi soir au complexe JC Perreault de Saint-Roch-de-l'Achigan, dans le cadre du tournoi des lourds du 39e gala présenté par TKO MMA. Mais voilà, il n'y a eu qu'un seul combat.

Et ce n'est pas parce qu'il a perdu, mais plutôt parce qu'il a fini la soirée à l'hôpital, manifestement victime d'une commotion cérébrale lors de son combat contre l'Ontarien Bobby Sullivan en demi-finale du tournoi.

Le Granbyen l'a emporté par K.O. technique à 1 : 11 minute du deuxième round. Le combat a été très dur, les deux combattants ayant quitté l'octogone amochés. Sullivan­ a eu une main cassée et il a subi une fracture au visage.

« C'est le combattant le plus tough que j'ai rencontré, a lancé Dyczka en répondant aux questions de l'annonceur maison à la suite de sa victoire. Sérieux, c'est un tab... de tough guy ! »

Le gala était présenté en direct sur le réseau américain The Fight Network.

Dyczka s'est servi de ses poings, mais aussi de ses genoux, une de ses armes les plus redoutables, pour l'emporter. Sa fiche est maintenant de cinq gains et aucune défaite.

Mais une fois le combat terminé, il a rapidement pris le chemin de l'hôpital sur recommandation des médecins traitants au gala d'arts martiaux mixtes.

« Adam est inquiet pour sa santé et il est déçu pour ses fans (de plus en plus nombreux) qui s'étaient déplacés pour le voir se battre deux fois. Je pense aussi qu'il a le nez cassé... », a expliqué sa mère Sandra lorsque jointe par l'auteur de ces lignes à Saint-Roch-de-l'Achigan.

Pellerin l'emporte

Plus tard dans la soirée, Yan Pellerin­, l'autre Granbyen qui se battait vendredi, l'a emporté par soumission à 2 : 14 minutes du premier round face au Saskatchewanais­ Drayton Angus.

Pour Pellerin, il s'agissait de sa deuxième victoire en autant de combats depuis qu'il a entrepris son retour dans l'octogone. Sa fiche est maintenant de 11 gains et 13 défaites.

« Je ne sais pas ce qui m'attend dans ma division (les 185 livres), mais je veux continuer, c'est clair, a-t-il dit en entrevue avec l'annonceur maison. Le problème, c'est que les gars de ma catégorie sont tous des partenaires d'entraînement. Mais s'il le faut, on oubliera notre amitié un temps. Je vais laisser le promoteur dessiner les plans... »

Chose certaine, Pellerin a offert une performance très impressionnante vendredi. Il ne faisait surtout pas ses 37 ans.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer