Steve Bernard: «On va finir par y arriver !»

Steve Bernard est actuellement deuxième au championnat des... (Alain Dion, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Steve Bernard est actuellement deuxième au championnat des modifiés.

Alain Dion, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) « J'ai l'impression de me répéter, mais c'est toujours chez nous, à Granby, qu'on a le plus de difficulté à avoir les bons ajustements sur la voiture. Mais on va finir par y arriver... et à gagner ! »

Steve Bernard a été couronné à l'Autodrome Drummond et au RPM Speedway, mais il rêve toujours à son premier titre à l'Autodrome Granby, qui reste sa bête noire pour reprendre son expression.

« Pourquoi est-ce que c'est plus difficile à Granby ? Si je le savais, honnêtement, j'aurais probablement une couple de championnats en poche ! », lance le pilote du modifié no 54.

Bernard est néanmoins toujours compétitif. Il a fini deuxième derrière David Hébert il y a une semaine et il est second au classement, toujours derrière Hébert. Bref, on a vu pire.

« La voiture n'est pas parfaite, mais on termine nos courses. On a travaillé fort encore cette semaine pour trouver les bons réglages. On a peut-être fini par trouver... »

Bernard a remporté le combiné des pistes de Granby et de Saint-Marcel la saison dernière. Et on sent qu'il est tanné de passer proche, juste proche, à l'Autodrome.

« Les Granbyens ont hâte que je gagne... et moi aussi. Mettons que ça aiguise ma patience et que ça fait travailler ma modestie. Mais j'ai seulement 36 ans et je devrais courir encore un bout de temps parce que j'ai encore énormément de plaisir en piste. Alors, il y a de l'espoir ! »

Sans Robidoux

Bernard en est un autre qui déplore l'absence de Kayle Robidoux, « un de nos meilleurs pilotes ».

« Je sais que les gens de l'Autodrome ont fait de beaux efforts pour satisfaire Kayle. Mais Kayle a pris une décision, il a fait ses choix et j'imagine qu'il faut le respecter là-dedans. Ceci dit, je serai le premier à aller l'accueillir s'il revient. On a plein de bons pilotes, mais on en a jamais trop non plus ! »

C'est la soirée Lucky 7 vendredi soir à l'Autodrome. Les modifiés s'élanceront alors pour 47 tours, les sportsman et les pro-stock pour 27 et les sports compacts pour 17.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer