Denis Lamontagne accroche ses crampons

Denis Lamontagne ne souriait plus lorsqu'il débarquait sur... (Julie Catudal, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Denis Lamontagne ne souriait plus lorsqu'il débarquait sur le monticule.

Julie Catudal, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Acton Vale) Denis Lamontagne a décidé d'accrocher ses crampons. Le vétéran lanceur des Castors d'Acton Vale n'en pouvait plus de la douleur occasionnée par une blessure à la hanche qu'il traîne depuis le début de la saison.

« Denis est passionné par le baseball, mais il a quand même 48 ans, explique Jean-François Dorais, directeur général et porte-couleurs des Castors. La douleur était vive, il n'était pas capable de lancer avec aisance et les résultats n'étaient pas à son goût. »

Lamontagne a perdu sa seule décision depuis le début de la saison et il affichait une moyenne de points mérités de 12,65. Il n'avait toutefois lancé qu'une manche et deux tiers.

Des statistiques qui tranchent avec sa fiche en carrière de 45 victoires, 30 défaites et 16 victoires protégées et sa moyenne de 2,93. En 2011, il a été choisi joueur par excellence des séries lorsque les Castors ont remporté le championnat.

« Denis a été un grand de l'histoire des Castors, reprend Dorais. Il a passé des années ici, il a joué, il a dirigé l'équipe, il a tout fait. Il a été un grand bâtisseur. »

Mais pariez qu'on reverra Lamontagne au stade Léo-Asselin.

« C'est clair qu'il aura toujours l'équipe à coeur », ajoute Dorais.

Pour le reste, les choses vont plutôt bien pour les Castors (6-4), qui viennent de remporter trois matchs de suite. Les joueurs de Steve Green, qui connaît lui-même toute une saison sur le terrain, recevront les Pirates de Saint-Jean ce vendredi.

Les Indians... facilement

Après avoir disputé leurs six premiers matchs sur la route, les Indians de Granby ont finalement joué à domicile, lundi soir, et ils ont fait la fête pour l'occasion. Face aux Royals de Beloeil, ils l'ont emporté... 19-6.

Anthony Mirande a frappé trois coups sûrs, dont un circuit, et il a fait produire quatre points. Philippe Seyer-Lamontagne (quatre points produits, grâce à un grand chelem) et Alexandre Larrivée (deux points produits) ont aussi frappé la longue balle.

Kevin Valcourt, venu en relève à Malcolm Gardner, a été le lanceur gagnant.

« Les gars étaient contents de jouer à la maison et ça a paru », a expliqué le gérant Jean-Philippe Primeau, qui a aussi dû insérer son nom dans l'alignement et qui a obtenu un coup sûr en trois présences à la plaque. 

Les Indians seront à Sorel-Tracy vendredi.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer