Le retour du baseball

Près de 200 joueurs vont fouler les terrains... (Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Près de 200 joueurs vont fouler les terrains de baseball de Granby cet été.

Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Les dirigeants de Baseball Mineur Granby sont heureux. Certainement pas à cause de la météo qui leur a causé plus d'un souci depuis le début de la saison, mais en raison de la hausse significative du nombre d'inscriptions.

En date de jeudi, on notait une hausse de plus de 35 % du nombre d'inscriptions au baseball mineur local. Ils seront près de 200 (des rangs novice à midget) à fouler les terrains de balle cet été, comparativement à un peu plus de 140 l'an dernier.

« Nous sommes très contents ! , explique le nouveau président de Baseball Mineur Granby, Jean-Philippe­ Primeau. En raison de tout le positif qu'il y a autour du baseball présentement, je ne suis toutefois pas si surpris de voir des chiffres comme ceux-là. Et je pense que les inscriptions vont continuer à grimper pour la peine l'an prochain. »

Évidemment, certains diront qu'on est encore loin des meilleures années du baseball à Granby­, ­alors qu'on retrouvait plus de 500 joueurs. Mais il ne faut pas perdre de vue que le baseball revient de loin.

À la suite du départ des Expos vers Washington, en 2004, il y a eu un important désintéressement pour le baseball au Québec. Partout, les inscriptions ont chuté, et parfois dramatiquement.

« Quand je parle du positif autour du baseball présentement, reprend Jean-Philippe Primeau, je parle de l'enthousiasme qu'il y a par rapport à un retour éventuel des grandes ligues à Montréal, de l'amour des Québécois pour Russell Martin et de cette belle folie qu'on retrouve lorsque les Blue Jays débarquent au Stade olympique. Le baseball bénéficie d'une belle visibilité présentement et ça a des répercussions très positives jusqu'au baseball­ mineur. »

Force d'attraction

Selon Primeau, lorsqu'un papa s'assoit au Stade olympique avec son enfant pour regarder un match des Jays, ça donne le goût à son fils (ou à sa fille !) d'essayer le baseball. Car en passant, les filles sont aussi de plus en plus nombreuses à jouer à la balle à Granby.

« Avec le départ des Expos, on avait perdu cette espèce de force d'attraction. Et dans les dernières années de l'équipe, il n'y avait plus personne dans les estrades. »

Les gens de Baseball Mineur Granby sont particulièrement encouragés par la hausse spectaculaire d'inscriptions au niveau novice et atome, à la base de la pyramide. Une hausse qui les a même ébranlés un brin.

« Nous n'étions pas tout à fait prêts à faire face à cette augmentation, admet François Lemay, responsable de la catégorie novice à Baseball Mineur Granby et membre du conseil d'administration de l'organisme. L'idée, c'est qu'il ne faut pas souffrir de cette expansion. Heureusement, les parents sont contents de s'impliquer et ils nous donnent un gros coup de main. »

Prochaine étape : la rétention

Baseball Mineur Granby devra maintenant trouver le moyen de retenir tous ces nouveaux membres. C'est le prochain défi des responsables.

« La rétention passe beaucoup par l'encadrement, dit encore Jean-Philippe Primeau. Voilà pourquoi nous mettons beaucoup d'emphase sur la supervision de nos entraîneurs. Il faut que les jeunes apprennent, qu'ils apprennent correctement. Et il faut aussi qu'ils aient du plaisir. Quand je vois un jeune avec le sourire à la fin d'un match ou d'une pratique, quand je vois qu'il s'est amusé, je me dis qu'on a de bonnes chances de le revoir l'année prochaine. »

En 2015, il y avait quelque 27 000 joueurs dans la province, selon Baseball Québec. L'an dernier, le chiffre a augmenté à 30 000. Les informations au sujet de 2017 ne sont pas encore disponibles, mais certains avancent qu'il y aura plus de 35 000 joueurs sur les terrains de baseball à travers le Québec cet été.

« Malgré des années difficiles, le baseball n'est jamais mort. Mais présentement, on dirait qu'il est en train de véritablement reprendre la place qui lui revient. C'est très encourageant », conclut Jean-Philippe­ Primeau.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer