Les lanceurs, le point d'interrogation chez les Guerriers junior AA

Les Guerriers junior AA ont remporté 22 de... (Julie Catudal, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Les Guerriers junior AA ont remporté 22 de leurs 36 matchs la saison dernière, mais ils ont ensuite été éliminés dès le premier tour des séries.

Julie Catudal, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Ben Gariépy et ses Guerriers junior AA de Granby entament leur nouvelle saison mercredi soir en affrontant les Ducs de Longueuil au stade Napoléon-Fontaine. S'il aime son équipe « en général », le gérant admet toutefois qu'il y a un gros point d'interrogation.

« Le point d'interrogation se trouve au monticule, explique Gariépy, qui entame sa deuxième saison en tant qu'entraîneur en chef de la formation. J'ai de nouveaux bras qui arrivent du midget AA, mais entre le midget AA et le junior AA, il y a une grosse coche. Faudra voir comment­ ils vont s'ajuster. »

Alexandre Brunelle a donné huit victoires aux Guerriers la saison dernière, mais il passera le plus clair de son temps avec les Guerriers­ junior élite en 2017. Les Félix Leblanc, Félix Lamarre, Gabriel Smith, Kaven Labelle et Josua Ouellet­ tenteront de combler un brin du vide créé par son départ. 

Ouellet est le seul à avoir de l'expérience au niveau junior AA. C'est d'ailleurs lui qui entamera le match d'ouverture au monticule. 

En attaque, les Guerriers ont perdu Yann Gauvin et Bryan Labbé­, leurs deux premiers frappeurs. Gauvin, qui a frappé pour ,408 la saison dernière, est une lourde perte. 

« Par contre, les Benjamin Savage, Anthony Choquette, Julien Sénécal­, Antoine Boyer sont toujours là, ce qui est très rassurant, reprend Gariépy. Nous marquerons encore des points, c'est clair. »

Les Guerriers ont remporté 22 de leurs 36 matchs la saison dernière, mais ils ont ensuite été éliminés dès le premier tour des séries. 

« Nous serons plus jeunes, mais le talent est là, dit encore Gariépy. Je pense que ça va valoir encore la peine de venir nous voir jouer ! »

Embêtés par le mauvais temps

Les équipes de la Ligue de baseball junior AA du Québec vont encore disputer 36 matchs cette saison. Et les 10 mêmes formations sont de retour. 

Comme tous les autres coachs de baseball, Gariépy se plaint d'avoir eu un camp d'entraînement réduit au strict minimum en raison de la pluie et du froid. 

« On a pratiqué qu'une seule fois à l'extérieur et on a été incapables de disputer un seul match préparatoire. J'ai rarement vu une affaire de même. »

Mais voilà, le beau temps semble vouloir enfin s'installer. Et les gens de baseball sont heureux. 

« Le baseball, c'est fait pour être joué dehors. On a assez passé de temps dans le gymnase ! », termine Ben Gariépy.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer