Le défi des Indians

Jérémy Catudal, ici au bâton, est le coeur... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Jérémy Catudal, ici au bâton, est le coeur des Indians, selon le gérant Jean-Philippe Primeau.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) « On a le talent et la profondeur pour être des aspirants aux grands honneurs. Mais nous pouvons aussi être nos pires ennemis. Notre plus grand défi sera de jouer du bon baseball en défensive. »

Les Indians de Granby entament jeudi soir à Saint-Bruno leur troisième année d'activités au sein de la Ligue de baseball senior de la Vallée des Forts. Et le gérant Jean-Philippe Primeau a l'impression que cette saison pourrait bien être la bonne, si...

« On a perdu deux fois en demi-finale contre la même équipe (les Astros devenus les Pirates, qu'ils affrontent jeudi), dit-il. Selon moi, on a ce qu'il faut pour franchir la prochaine étape et se battre pour le championnat. La saison dernière, les erreurs nous ont tués. C'est pas compliqué, il faut absolument être meilleurs en défense. »

À un ou deux joueurs près, l'alignement des Indians sera à peu près le même que celui de la saison dernière. L'excellent lanceur Jordan Mackean, un ancien des Guerriers junior élite, se veut toutefois une acquisition de taille, même si on ne sait pas s'il jouera à Granby longtemps.

« Jordan jouait à Saint-Jean, dans la Ligue de baseball majeur du Québec, et il a été échangé à Shawinigan, reprend Jean-Philippe Primeau. Mais voilà, il ne veut pas jouer à Shawinigan et il sera avec nous tant et aussi longtemps qu'il n'aura pas été échangé à nouveau. »

Mackean se joint à un groupe de lanceurs déjà solide. Les Olivier Therrien, Thierry Savard, Philippe Seyer-Lamontagne, Jean-Sébastien Varney et même Kevin Valcourt, bien qu'il n'ait pas connu sa meilleure saison l'an dernier, sont tous de retour.

À l'attaque, les Indians sont encore équipés pour veiller tard avec les Anthony Mirande (qui se promènera finalement entre Granby et Acton Vale, dans la LBMQ), Alexandre Larrivée, Étienne Racine, Jérémy Catudal et Seyer-Lamontagne, qui est aussi menaçant au bâton. Michaël Desmarais n'est toutefois pas de retour.

« On a de la puissance et on a des gars qui frappent pour la moyenne, dit encore Primeau. Des points, on devrait en enregistrer encore en masse. »

Mais le coeur des Indians, c'est le receveur Catudal. Et Primeau lui a d'ailleurs rendu un vibrant hommage.

« Jérémy, c'est mon capitaine et ce n'est pas rien. Il se donne à 110 % à chacun des matchs, il dirige les lanceurs de main de maître, il a un bon bras et il frappe bien. Il est indispensable à l'équipe. »

Une niche pour le senior

Granby semble avoir trouvé sa niche en matière de baseball senior à l'intérieur de la Ligue de baseball senior de la Vallée des Forts. Les Indians sont compétitifs, ils ne manquent pas de joueurs et il y a un certain intérêt en ville.

« Bien des gens ont dit : "Il va falloir voir à long terme", se souvient Jean-Philippe Primeau. C'est vrai, mais nous sommes toujours là et ça va plutôt bien. »

Les Indians disputeront leur premier match au stade Napoléon-Fontaine le lundi 22 mai, face aux Marlins de Sorel-Tracy. Ils joueront une autre rencontre sur la route, à Beloeil, entretemps.

Pour le reste, les neuf équipes de la LBSVF joueront encore 24 matchs cette saison. La concession de Châteauguay est par ailleurs déménagée à Sainte-Catherine et les huit meilleures équipes au classement général (il n'y a plus de divisions) vont participer aux séries éliminatoires.

« Drummondville (champion en titre), Saint-Bruno, Saint-Jean et Sorel-Tracy seront solides. Mais on a ce qu'il faut pour connaître du succès. Suffit que la défensive fasse son travail », répète Primeau, qui veut manifestement que son message soit entendu.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer