Une météo qui cause des maux de tête aux sportifs

Au baseball, la saison des équipes de niveau... (123RF)

Agrandir

Au baseball, la saison des équipes de niveau atome B de la région a déjà été retardée parce que plusieurs terrains sont dans un état lamentable et parce que les clubs ne sont toujours pas formés, faute de séances d'entraînement.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Bien sûr, la région n'est pas aux prises avec d'épouvantables inondations comme il y en a ici et là au Québec. Tout de même, la pluie, mais aussi le froid, causent de gros maux de tête aux gens du monde du sport de chez nous.

« Je ne sais plus ça fait combien d'entraînements qu'on annule depuis deux semaines !, lance le nouveau président de Baseball mineur Granby, Jean-Philippe Primeau. C'est pas compliqué, on ne sait plus quoi faire pour faire pratiquer nos jeunes ! »

« On est en retard, c'est clair, enchaîne Martin Bélanger, coordonnateur chez les Cosmos. Il faut faire avec la pluie et le froid en début de saison, ça fait partie de la game, mais on a quand même hâte que Dame Nature collabore un peu. »

Mardi, Dame Nature a justement collaboré un peu avec les gens de baseball et de soccer. C'était nuageux, il ne faisait pas chaud, mais il ne pleuvait pas. Et les entraînements prévus en soirée étaient toujours à l'horaire en fin d'après-midi. 

« C'est certain qu'on peut déplacer des entraînements à l'intérieur lorsqu'il pleut, mais ce sont des coûts supplémentaires, reprend Martin Bélanger. Il faut faire attention à nos budgets et ce n'est pas l'idéal. »

Au baseball, la saison des équipes de niveau atome B de la région a déjà été retardée parce que plusieurs terrains sont dans un état lamentable et parce que les clubs ne sont toujours pas formés, faute de séances d'entraînement. 

« Les jeunes ont hâte de jouer et les parents ont hâte que les sous qu'ils ont déboursés servent à quelque chose, explique Jean-Philippe Primeau. On fait ce qu'on peut et on demande la compréhension les gens. »

À Acton Vale, la Ville a purement et simplement interdit l'utilisation des terrains de baseball jusqu'à nouvel ordre. 

Les terrains de tennis de la région ont aussi été très peu utilisés depuis le début de la saison. 

Les grands punis aussi 

Si nos petits athlètes ont peine à pratiquer leur sport préféré, il en est de même pour les plus grands. À Granby, les Guerriers junior élite vont entamer leur saison le week-end prochain après un camp d'entraînement réduit au minimum. 

« On s'est entraînés à l'extérieur une seule fois, souligne l'entraîneur Yannick Parent. Et on a joué un seul petit match préparatoire. Disons que ce n'est pas l'idéal pour se préparer ! »

C'est le moins que l'on puisse dire.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer