Le retour du hockey de printemps

« Il y a clairement un engouement pour le... (fournie)

Agrandir

« Il y a clairement un engouement pour le hockey de printemps », affirme Danick Malouin, un des hauts responsables des Bisons.

fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Près de 80 équipes vont participer, à compter de mardi au centre sportif Léonard-Grondin, au tournoi de la Ligue élite AAA du Québec présenté par les Bisons, l'organisation de Granby de hockey de printemps.

« Avec 77 équipes, il s'agit maintenant du deuxième plus important tournoi de hockey en ville, après le tournoi bantam, note Danick Malouin, un des hauts responsables des Bisons. Clairement, il y a un engouement pour le hockey de printemps. »

Le tournoi sera présenté sur deux semaines. Jusqu'à dimanche, les joueurs nés en 2004, 2006, 2008 et 2009, en division 3, seront en action. Puis, la semaine prochaine, on fera place aux patineurs nés entre 2007 à 2010, en division 2.

Un total de sept équipes des Bisons participera à l'événement.

« On a réussi à faire quelque chose de bien l'an dernier et on veut faire encore mieux cette année, reprend Malouin. Il y a un petit quelque chose de festif au hockey de printemps et on va refaire des tailgates lors des deux samedis du tournoi, il y aura encore des chansonniers, de l'animation, etc. Les gens de Granby­ avaient aimé notre approche en 2016. »

En finale de la LNAH

À n'en pas douter, Danick Malouin est un homme occupé par les temps qui courent. Il s'occupe des Bisons, il vient de recevoir son baccalauréat en éducation physique qui lui permettra d'enseigner et ses Marquis de Jonquière sont en pleine finale de la Ligue nord-américaine de hockey.

« Disons que ça n'arrête pas tellement ! , lance Malouin avec le sourire. Mais je ne me plains surtout pas. La vie est plutôt bonne avec moi. »

Les Marquis mènent 2-0 face à l'Assurancia de Thetford Mines. Et Danick n'est pas le seul Malouin au sein de l'équipe, puisque son frère Jérémie endosse également l'uniforme­ des Jonquiérois.

« Ça a été une magnifique saison. J'ai la confiance de mon entraîneur (Richard Martel) et j'en profite. Il reste deux victoires à aller chercher... et ce sera les deux plus difficiles. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer