Gosselin veut-il revenir à la barre des Inouk?

Patrick Gosselin derrière le banc des Inouk. «Je... (Julie Catudal, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Patrick Gosselin derrière le banc des Inouk. «Je n'ai pas encore parlé de mon avenir à Granby avec Patrice (Bosch)», explique-t-il.

Julie Catudal, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Patrick Gosselin a mené les Inouk au troisième rang du classement général ainsi qu'aux demi-finales de la Ligue de hockey junior AAA du Québec. Et même si l'équipe espérait se rendre jusqu'au bout, il est difficile de faire des reproches à un entraîneur qui a gagné beaucoup plus souvent qu'il a perdu cette saison.

En dressant son bilan il y a près de deux semaines, le directeur général Patrice Bosch a déclaré au collègue Maxime Massé qu'il allait vérifier son propre statut auprès du président Marco Bernard avant de confirmer si, oui ou non, Gosselin et ses adjoints seront de retour la saison prochaine.

Mais voilà, reste à savoir si Gosselin, lui, veut revenir derrière le banc des Inouk.

« Honnêtement, je ne me suis pas encore posé la question, a-t-il expliqué, mercredi, lorsque joint par l'auteur de ces lignes. Depuis que la saison a pris fin, je me suis occupé de ma famille et j'ai fait un peu de rénovation autour de la maison. Et je n'ai pas encore parlé de mon avenir à Granby avec Patrice. »

Gosselin, qui a remplacé David Lapierre au pied levé quelques jours à peine avant le début du camp d'entraînement, vit à Drummondville, il a un travail à temps plein à l'extérieur du hockey et il a une jeune famille. Et certaines personnes dans l'entourage des Inouk ont senti que ça lui en faisait beaucoup sur les épaules au cours de la saison.

« C'est vrai que ça a été exigeant avec la famille et le reste, mais j'ai la chance d'avoir une conjointe qui aime le hockey et qui comprenait la situation. Par contre, c'est agréable présentement de reprendre un peu du temps perdu. »

Gosselin affirme qu'il n'est pas en période de réflexion. Plutôt qu'il ne s'est juste pas arrêté pour savoir s'il aimerait revenir avec les Inouk et à Granby.

« Ce sera une décision familiale. On va sûrement s'arrêter sur le sujet bientôt. »

Trop tôt

Patrick Gosselin a répété que la saison des Inouk avait fini trop tôt.

« On y croyait, mais ça n'a pas fonctionné. On a perdu contre une excellente équipe, c'est vrai, mais ça a fini trop de bonne heure quand même. »

Il n'a pas été étonné, par ailleurs, de voir les Cobras de Terrebonne venir à bout du Collège Français de Longueuil en finale de la LHJAAAQ.

« Les Cobras s'étaient bien débrouillés contre le Collège Français cette saison. Certains pensaient que Longueuil aurait le meilleur, mais c'est sur la glace que ça se joue. Chose certaine, notre ligue sera très bien représentée au tournoi de la Coupe Fred-Page. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer