Quand Rodger s'emballe!

Rodger Brulotte, ici entouré du président des Guerriers... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Rodger Brulotte, ici entouré du président des Guerriers François Giasson et de l'entraîneur Yannick Parent, a parlé avec enthousiasme de la situation du baseball au Québec.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) « Le baseball est en train de reprendre ses lettres de noblesse au Québec. On en a des exemples tous les jours. J'aime ce qui se passe. »

Rodger Brulotte demeure un personnage important du monde du baseball au Québec. Associé aux Expos jusqu'à la toute fin, il analyse aujourd'hui les matchs des Blue Jays à la télé. Et c'est dans son rôle de président de la Ligue de baseball junior élite du Québec qu'il s'est amené à Granby, jeudi.

Brulotte est venu parler de sa ligue, en particulier de la série de matchs que viendront disputer les joueurs de l'équipe nationale junior de Cuba aux équipes de la LBJEQ au mois de juillet. Car le projet l'emballe.

« Quand je pense à ces matchs opposant les juniors cubains aux nôtres, je me dis qu'on tient quelque chose de gros et qu'il faut que tout le monde en parle, a-t-il lancé. Les Cubains savent jouer au baseball, tout le monde le sait, et le niveau de jeu de notre ligue s'améliore à chaque année. Ça va être bon, ça va être un bon spectacle ! »

Les Cubains seront au Québec du 1er au 23 juillet et ils se mesureront à chacune des 13 équipes de la LBJÉQ. Les Guerriers les attendront au stade Napoléon-Fontaine le 7 juillet, soit un vendredi soir.

« J'aime l'idée que nos joueurs vivent une expérience comme celle-là. C'est du baseball international, c'est du gros calibre. Il y aura des recruteurs sur place. Peut-être qu'un joueur des Guerriers va disputer le match de sa vie et qu'il va attirer l'attention d'une équipe des grandes ligues. Je suis fier de proposer un rendez-vous comme celui-là aux juniors de chez nous. »

Une équipe de Cuba était débarquée en Amérique du Nord l'été dernier afin d'affronter les formations de la Ligue Can-Am de baseball indépendant, dont font partie les Capitales de Québec et les Aigles de Trois-Rivières. Le président des Capitales, Michel Laplante, était l'instigateur du projet et c'est lui qui a vendu aux Cubains l'idée d'une confrontation avec les juniors québécois.

Une ligue en santé

Selon Rodger Brulotte, la Ligue de baseball junior élite est en santé. Rien n'est parfait, bien sûr, mais il estime que les choses vont plutôt bien.

« La qualité de jeu s'améliore sans cesse, je le répète, notamment parce que la qualité des entraîneurs s'améliore sans cesse également. De bons hommes de baseball, il y en a plein, aux quatre coins de la ligue. Et l'intérêt des amateurs est grandissant aussi. »

Par contre, le président n'aime pas voir nos meilleurs juniors être obligés de s'expatrier aux États-Unis une fois l'hiver venu. « Il faut que nos cégeps et nos universités embarquent et qu'ils permettent à nos joueurs de poursuivre leur développement ici, chez nous. Il faut s'approprier notre talent ! »

Assis à la table des gens des Guerriers, qui le recevaient à La Cage aux Sports, Brulotte a aimé entendre que les inscriptions au baseball mineur sont en hausse à Granby.

« Je vous le dis, les nouvelles sont bonnes au sujet du baseball au Québec ces temps-ci. Qu'on le veuille ou non, les matchs disputés par les Blue Jays à Montréal moussent pour la peine l'intérêt pour notre sport chez nous. C'est très positif tout ce qui se passe présentement. »

«Granby, une des meilleures organisations»

Personne n'osera dire que les Guerriers ont connu beaucoup de succès depuis leur arrivée dans la Ligue de baseball junior élite du Québec. Mais selon Rodger Brulotte, l'organisation granbyenne est tout de même devenue l'une des meilleures du circuit.

« Les Guerriers ont orchestré un gros redressement administratif au cours des dernières années, a-t-il commencé par expliquer. Et on voit que les joueurs de l'extérieur de la région hésitent beaucoup moins qu'avant à venir jouer ici. Selon moi, ce n'est qu'une question de temps avant que le succès soit au rendez-vous. »

Inutile de vous dire que les dirigeants de l'équipe ont apprécié...

En passant, les Guerriers entameront leur troisième week-end d'entraînement à l'intérieur samedi. La saison débutera le 15 mai, au stade Napoléon-Fontaine, alors que l'équipe des moins de 18 ans de l'Académie de baseball du Canada débarquera en ville.

Santé et passion

Le temps passe et tout le monde vieillit. Mais à 70 ans, Rodger Brulotte, un personnage qui en impose, affirme que tant que la santé et la passion seront au rendez-vous, il répondra présent.

« J'aime le baseball, que ce soit celui des grandes ligues ou des petites ligues, et j'aime les gens. La retraite, je n'y pense pas. Mais ça prend la santé et la passion. Sans ça... »

Et les Expos, eux ? Ils vont revenir ?

« La question, c'est surtout quand. Mais encore là, il faut faire attention. Il n'y a jamais rien d'assuré dans la vie. Je ne voudrais tellement pas que les gens soient déçus... »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer