Les Inouk éliminés par les Cobras

Les Inouk de Granby ont subi l'élimination en... (Catherine Trudeau)

Agrandir

Les Inouk de Granby ont subi l'élimination en demi-finale de la LHJAAAQ après avoir été battus 5-3 par les Cobras de Terrebonne dans le match no 6 dimanche après-midi au centre sportif Léonard-Grondin.

Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) Les Inouk auront chèrement vendu leur peau en demi-finale de la Ligue de hockey junior AAA du Québec, faisant souvent jeu égal avec l'une des meilleures équipes au pays. Les Granbyens se sont toutefois retrouvés à court de solutions, dimanche après-midi, au centre sportif Léonard-Grondin.

À bout de souffle, les Inouk ont finalement... (Catherine Trudeau) - image 1.0

Agrandir

À bout de souffle, les Inouk ont finalement dû s'avouer vaincus contre les Cobras de Terrebonne.

Catherine Trudeau

Une poussée de cinq buts sans réplique a permis aux Cobras de Terrebonne de s'imposer 5-3, remportant du même coup la série en six parties. Marqué en fin de deuxième période, le filet de Raphaël Sawyer a fait la différence. 

En finale, les Cobras affronteront l'autre grande puissance de la LHJAAAQ, le Collège Français de Longueuil. 

Après la rencontre, la déception était évidemment vive dans le vestiaire granbyen. L'entraîneur-chef Patrick Gosselin tenait néanmoins à demeurer positif. « C'est sûr que nous, on aurait aimé jouer le match numéro 7 mardi. Définitivement­ », a-t-il reconnu. 

« Mais je pense qu'on doit sortir de ça la tête haute. Parce qu'honnêtement, on a un groupe de joueurs spéciaux. Et je pense qu'on a fait des choses spéciales. Ce sont certains petits détails qui ont fait en sorte que notre parcours ne s'est pas prolongé. »

Faux espoirs

Dimanche après-midi, on a d'abord cru les Inouk capables de pousser la série jusqu'à la limite. 

Sentant probablement l'épée de Damoclès planer au-dessus de leurs têtes, les locaux ont connu une solide première période. Grâce aux buts de Philip Sardinha et Maxime Borduas, ils menaient 2-0 après 20 minutes de jeu. 

Le ciel est toutefois tombé sur la tête des Granbyens en deuxième période. Gabriel Paquin et Guillaume­ Beck ont d'abord permis­ à Terrebonne de créer l'égalité. 

Paquin a ensuite placé son équipe en avance. Pivotant sur lui-même, le numéro 55 des Cobras a alors surpris le gardien Nathan Ward-Raymond avec un lancer dans la partie supérieure du filet. 

Un tir lointain de Sawyer a ensuite battu Ward-Raymond entre les jambières. Si sa vue était partiellement obstruée, le cerbère de 19 ans aimerait sans doute revoir ce lancer. 

Les Cobras ont marqué sur une séquence similaire en troisième période, cette fois par l'entremise de Chad Pietroniro. Les visiteurs inscrivaient alors un cinquième but sans réplique. 

Loin de blâmer son gardien, Patrick Gosselin regrette cependant que son équipe n'ait pu stopper l'hémorragie. « Il fallait aller chercher un électrochoc en quelque part. Soit un but ou un gros arrêt, pour nous redonner du momentum. »

Les Inouk ont finalement redonné un peu d'espoir à leurs partisans à mi-chemin dans le troisième vingt. Alimenté par Borduas et Joachim Vachon sur le jeu de puissance, Joël Caron a fait 5-3 à l'aide d'un tir dans la lucarne. 

Les locaux se sont toutefois tirés dans le pied en écopant de pénalités plus qu'inopportunes. Samuel Pitre a notamment été chassé quatre minutes pour avoir porté son bâton trop haut. « Je trouve ça plate, mais je n'émettrai pas de commentaires par rapport à ça », a glissé Patrick Gosselin.

À bout de souffle, les Inouk ont finalement dû s'avouer vaincus. 

La fin d'un chapitre

L'élimination des Inouk constitue une fin en soi pour les six vétérans de l'équipe. Le capitaine Marc-André Gauthier­ et Philip Sardinha auront passé l'ensemble de leur carrière junior à Granby. 

Caron, Pitre, Antoine Arsenault et Keven Cloutier ont quant à eux joint l'alignement granbyen au cours des dernières saisons. 

« C'est un chapitre dans leur carrière qui se termine. Chacun des gars qui terminent amenait quelque chose de spécial au sein du groupe. Moi, je tiens à leur souhaiter bonne chance. Au-delà des joueurs de hockey, ce sont de bons individus », souligne l'entraîneur­ Gosselin.

Gignac tranche à Terrebonne

Samedi à Terrebonne, les Cobras avaient déjà fait un grand pas vers la finale en remportant le cinquième match de la série. 

Grâce aux buts de Patrice Demuy, Édouard Michaud et Philip Sardinha, les Inouk menaient pourtant 3-2 après 20 minutes de jeu. 

Les locaux avaient toutefois dominé la deuxième période. Benjamin Bohémier avait d'abord ramené tout le monde à la case départ, puis William Gignac avait marqué pour faire 4-3 en fin d'engagement.

Incapables de revenir à la marque, les Inouk s'étaient alors retrouvés dès lors au bord du gouffre. Jonathan Gagnon 




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer