Série contre Valleyfield: les Inouk répliquent aux Braves

Après avoir marqué seulement cinq buts lors des... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Après avoir marqué seulement cinq buts lors des deux premiers matchs, l'attaque des Inouk s'en est donné à coeur joie mardi soir dans un gain de 7-1 obtenu face aux Braves de Valleyfield.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Les Inouk ont inscrit trois buts en moins d'une minute, Joël Caron a brillé en récoltant quatre points et Granby a signé un premier gain en série mardi soir en infligeant un cuisant revers de 7-1 aux Braves de Valleyfield.

En l'emportant devant 476 spectateurs au centre sportif Léonard-Grondin, les Inouk ont du même coup rétréci l'avance des Braves qui mènent maintenant 2-1 cette série quart de finale de la Ligue de hockey junior AAA du Québec.

« Caron a offert une belle performance, mais il y a aussi plein d'autres gars qui ont travaillé fort pour faire des replis défensifs et bloquer des lancers. Ça mérite d'être souligné. On a connu une bonne game. C'est ce qu'on souhaitait, mais c'est juste un match. Tout va être recommencé à zéro lors de la prochaine partie », a noté l'entraîneur-chef des Inouk, Patrick Gosselin.

Visiblement heureux d'avoir noirci la feuille de pointage après avoir été blanchi lors des deux premiers matchs de la série, Caron, qui a amassé deux buts et deux aides, a tenu sensiblement le même discours.

« On avait eu de bonnes chances lors des deux premières parties et ça a enfin débloqué aujourd'hui. On est bien contents. On a respecté le système de jeu, tous les gars ont travaillé fort et on a montré beaucoup de détermination. Mais jeudi, ça va être une autre game... », a laissé tomber Caron, qui a mérité la première étoile.

Si Francis Lavallée a été solide en fin de semaine dernière, cette fois, c'est Nathan Ward-Raymond qui a volé la vedette devant le filet des Inouk, lui qui a su fermer la porte aux moments opportuns. Il a repoussé 34 tirs dans la victoire. Lavallée a quant à lui effectué 35 arrêts.

Mieux encore, les Inouk ont été particulièrement solides sur les unités spéciales lors de ce match no 3. Granby a marqué trois buts en sept supériorités numériques et le seul but que l'équipe a alloué en désavantage est survenu en l'absence de deux joueurs.

Trois buts dans le temps de le dire

Les Inouk ont affiché une belle fougue dès la mise en jeu initiale en montrant de la hargne dans toutes les facettes de leur jeu, y compris entre les coups de sifflet. Deux pénalités consécutives sont cependant venues briser leur rythme et les Braves ont profité du 5 contre 3 qui a suivi pour ouvrir la marque.

Justin Samson a complété une belle manoeuvre orchestrée par Danick Crête pour donner les devants 1-0 à Valleyfield dès la 6e minute de jeu. Les Braves sont passés bien près de doubler cette avance sur une échappée en fin de première période, mais Nathan Ward-Raymond a sauvé les meubles en y allant d'un arrêt spectaculaire.

L'échappée bloquée par Ward-Raymond a semblé fouetter ses coéquipiers. Le vent a en effet vite changé de bord en début de deuxième période alors que les Inouk ont inscrit trois buts... en moins d'une minute. Rappelons que Granby avait marqué seulement cinq buts lors des deux premiers duels.

Édouard Michaud a d'abord parti le bal à 2 : 14 en marquant d'un vif tir du poignet qui s'est faufilé sous le bouclier de Lavallée. Quelques instants après ce filet inscrit en supériorité numérique, ce fut au tour de Laurent Minville de faire bouger les cordages portant le score à 2-1 en faveur des Inouk.

Les célébrations étaient à peine terminées que Joël Caron se joignait à la fête avec son premier but des séries éliminatoires. Aussitôt la rondelle tombée sur la glace, l'as marqueur des Inouk a immédiatement foncé en zone adverse avant de déjouer Lavallée grâce à un redoutable lancer. Le temps que les Braves retrouvent leurs moyens, la marque était déjà rendue à 3-1.

Brasse-camarade

Possiblement frustrés par ce brusque revirement de situation, les Braves ont ensuite commencé à faire preuve d'indiscipline. En toute fin d'engagement, les Inouk ont d'ailleurs bénéficié à leur tour d'un 5 contre 3, mais ce fut Valleyfield qui a obtenu la meilleure chance de marquer. Ward-Raymond étant hors position à la suite d'un arrêt, le défenseur des Inouk Antoine Arsenault a cependant sauvé un but certain en bloquant la rondelle avec son bâton tout juste avant qu'elle ne franchisse la ligne rouge.

La débandade des Braves s'est poursuivie en troisième période et les Inouk ont saisi l'occasion pour améliorer leurs statistiques offensives. Caron, avec un spinorama de toute beauté conclu avec un tir du revers dans le haut de la lucarne, Maxime Borduas, Gabriel Tremblay et Philip Sardinha ont tous fait scintiller la lumière rouge pour mettre le match hors de portée de leurs rivaux.

Comme c'est souvent le cas en série lorsqu'on assiste à un match à sens unique, les esprits se sont échauffés en fin de partie et les joueurs des deux équipes ont échangé quelques politesses en vue du match no 4 qui aura lieu jeudi soir à Valleyfield.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer