Les Inouk en mauvaise posture

Les Inouk ont subi une défaite crève-coeur de...

Agrandir

Les Inouk ont subi une défaite crève-coeur de 4-3 en prolongation dimanche soir face aux Braves de Valleyfield. Ils tirent maintenant de l'arrière 2-0 dans la série qui les oppose à leurs rivaux de division.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) En arrière 2-0 dans la série qui les oppose aux Braves de Valleyfield, les Inouk se retrouvent déjà dans une situation précaire après avoir perdu 4-3 en prolongation dimanche soir sur la route.

Tout comme vendredi dernier, c'est à nouveau Samuel Bégin qui a inscrit le but de la victoire pour les Braves. Il a fait bouger les cordages à 2 : 41 de la première période de surtemps pour le plus grand bonheur de leurs partisans réunis à l'aréna Salaberry.

Décidément, les Inouk devront rapidement trouver une solution à l'énigme Francis Lavallée - le gardien des Braves qui a été solide lors des deux derniers matchs - s'ils souhaitent atteindre la finale de la Ligue de hockey junior AAA comme ils l'avaient fait l'an dernier.

Malgré un barrage de 41 lancers contre 33 pour les Braves, les Inouk ont en effet à nouveau vu Valleyfield se sauver avec la victoire dimanche. Les Inouk avaient également dominé au chapitre des tirs au but vendredi à domicile sans connaître plus de succès.

Il faut dire que les Inouk ont connu un mauvais départ, ayant vu leurs adversaires se doter d'une avance de 2-0 dès la première période. Alexander-James Kistabish a d'abord ouvert la marque à 5 : 22 avant de voir Maxime Plante doubler l'écart en fin d'engagement avec un but en avantage numérique.

La troupe de Patrick Gosselin­ est cependant revenue à la charge en début de deuxième période avec deux buts marqués en moins de 45 secondes, et ce, lors du même désavantage numérique. Gabriel Tremblay a été le premier à faire scintiller la lumière rouge pour les Inouk avant d'être imité par Patrice Demuy quelques instants plus tard.

L'égalité a toutefois été de courte durée. Dès la 5e minute de jeu, Jamie Clavet a profité d'une supériorité numérique pour redonner les devants aux Braves alors qu'Antoine Arsenault était au cachot pour un double-échec.

Ne voulant pas rentrer à Granby avec un déficit de 2-0, les Inouk sont revenus du vestiaire avec le couteau entre les dents comme en font foi leurs 17 lancers lors du troisième engagement. Leurs efforts ont d'ailleurs porté leurs fruits puisque le défenseur Marc-André Gauthier a ramené tout le monde à la case départ en trompant la vigilance du gardien adverse à la 12e minute de jeu.

Les Braves ont cependant marqué dès leur premier tir en prolongation lorsque Bégin a complété un jeu orchestré par Maxime Plante.

Nathan Ward-Raymond a effectué 29 arrêts devant le filet des Inouk tandis que Lavallée a encore une fois été fumant dimanche soir, lui qui a repoussé 38 tirs dans la victoire. Les Braves ont aussi eu le dessus au niveau de l'avantage numérique, ayant marqué deux buts en quatre tentatives. Les Inouk ont quant à eux été blanchis en six occasions.

Soulignons que le défenseur Keven Cloutier n'était pas en uniforme pour les Inouk dimanche soir. Il avait été suspendu un match pour une dangereuse mise en échec par-derrière lors du premier duel. Ce sera maintenant à Joachim Vachon de sauter son tour pour le match no 3, lui qui a été expulsé de la partie dimanche en raison d'un violent double-échec en fin de première période.

Le match no 3 de cette série sera présenté mardi soir à 19 h au centre sportif Léonard-Grondin.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer