Série contre les Braves: les Inouk prennent le défi au sérieux

Joël Caron a obtenu 57 buts et 77 aides, ce... (Alain Dion, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Joël Caron a obtenu 57 buts et 77 aides, ce qui lui a valu le titre de joueur de l'année.

Alain Dion, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Les Braves de Valleyfield sont loin d'être pris à la légère par les Inouk de Granby, dans le cadre de leur série qui débutera le mardi 14 mars à 19 h, au centre sportif Léonard-Grondin.

« Je m'attends à une très bonne série. C'est une équipe qui a connu beaucoup de succès et ce n'est pas à négliger. Nous sommes en mode préparation et nous connaissons déjà les éléments sur lesquels nous voulons mettre de l'emphase. On va y aller un match à la fois », a lancé d'emblée l'entraineur-chef des Inouk Patrick Gosselin, alors que le calendrier des séries éliminatoires de la ligue junior AAA a été dévoilé samedi.

Les matchs se joueront à tour de rôle à domicile et à l'étranger. Le deuxième match se déplacera donc à Valleyfield le jeudi 16 mars. Le lendemain, les hostilités reprendront à Granby. Le quatrième match aura lieu le 22 mars. Au besoin, les cinquième, sixième et septième matchs se dérouleront les 24, 26 et 28 mars.

Selon le pilote des Inouk, ses troupes sont bien conscientes du défi qui les attend et sont excitées d'amorcer la série, dans le but avoué de remporter leur deuxième Coupe NAPA.

« Les Braves sont bien meilleurs que leur fiche l'indique. Ils ont un très bon gardien, mais sont dans l'ensemble une formation complète. Selon moi, chaque équipe qui se retrouve en série constitue une menace », a quant à lui affirmé le directeur général des Inouk, Patrice Bosch.

Bosch satisfait de la saison

Patrice Bosch se dit tout de même satisfait par la saison qu'a connue son équipe, elle qui a terminé au 2e échelon de la division Martin St-Louis avec une fiche de 35-12-1-1, pour un total de 72 points. « Ce n'est pas toujours parfait, mais l'équipe a connu une belle progression », estime-t-il.

Il se réjouit d'ailleurs de ses nombreuses acquisitions au courant de la saison, qui ont « ajouté beaucoup de profondeur au club ». « D'aller chercher des gars comme [Antoine] Arsenault et [Samuel] Pitre, des gars qui étaient capitaines de leurs équipes respectives, ça n'a pas de prix. Ça vient ajouter beaucoup de leadership », affirme Bosch.

« On a une équipe bien soudée et les joueurs sont prêts à affronter n'importe quelle tempête ensemble », poursuit-il.

L'obtention de Joël Caron est également considérée comme un bon coup du DG, cet attaquant ayant cumulé 403 points en carrière dans la LHJAAAQ, un record dans le circuit. Cette saison seulement, Caron a présenté un dossier de 57 buts et 77 aides, pour un total de 134 points, ce qui lui a valu le titre de joueur de l'année. 

« Joël, c'est non seulement un bon joueur, mais aussi une bonne personne, qui cherche constamment à s'améliorer. Il fait la différence et c'est un honneur pleinement mérité », a vanté son entraineur Patrick Gosselin.

Le chef d'orchestre des Inouk n'est pas en reste, lui a reçu le titre d'entraineur-chef recrue de l'année. « C'est un effort collectif de toute l'équipe d'entraineurs, pas seulement moi. Mais le vrai défi s'en vient, nous sommes déjà en mode séries », indique Gosselin.

« C'est bien mérité pour Patrick, tous les efforts qu'il a mis dans l'équipe sont récompensés. Mais l'équipe mise en place a facilité son travail. Je vois que tout ce qu'on fait depuis le début de l'année rapporte. La progression individuelle des joueurs a permis à l'équipe de grandir », conclut Bosch, bien content pour son pilote. 

Soulignons que Gabriel Chicoine, Laurent Minville et Nathan Ward-Raymond se sont aussi démarqués en obtenant une bourse d'études.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer