Les Maroons auront l'occasion d'en finir avec le Wild

Devant le filet des Maroons, Félix Guilbault pourrait... (Julie Catudal, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Devant le filet des Maroons, Félix Guilbault pourrait bien obtenir les deux départs du week-end.

Julie Catudal, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Waterloo) En avance 2-1 en quart de finale contre le Wild de Windsor, les Maroons auront l'occasion d'en finir ce week-end. La série « quatre de sept » reprendra à Windsor vendredi soir, avant de se transporter à l'aréna Jacques-Chagnon dès le lendemain.

Fouettés par un revers de 12-5 à Waterloo samedi dernier, les joueurs du Wild devraient sortir le couteau entre les dents devant leurs partisans. 

« On s'attend à un match difficile sur la petite patinoire de Windsor. C'est toujours difficile de jouer là-bas », indique l'entraîneur-chef des Maroons, Michel Deschamps.

« On s'attend aussi à ce que leur principale motivation soit de ne pas nous donner une avance de 3-1 à la maison le lendemain. »

Dans un monde idéal, Deschamps souhaiterait régler le cas du Wild dès samedi. « Mais tout peut se passer en playoffs, précise-t-il. Donc on va y aller période par période. En divisant les matchs en compartiments, avec des objectifs précis. »

Alignement inchangé

À moins d'un revirement important, l'alignement des Maroons demeurera inchangé ce week-end. C'est donc dire que Michaël Tessier remplacera à nouveau à Josh Desmarais parmi les éléments-clés de l'attaque waterloise. 

Absent depuis le début des séries, le matamore David Godbout restera à l'écart. 

« David est utile à l'équipe. Mais avec le pattern des séries, ça fait en sorte qu'il n'est pas toujours disponible pour des raisons personnelles. Et ça devient difficile d'enlever un gars de type "joueur de hockey" pour rentrer David... », explique Michel Deschamps.

Ce dernier a également souligné que des éléments comme Jonathan Bouchard et Jason Tracey sont enclins à jeter les gants, en plus de noircir régulièrement la feuille de pointage. 

Devant le filet, Félix Guilbault pourrait bien obtenir les deux départs du week-end. Le vétéran Olivier Laliberté sera frais et dispo en cas de pépin. « On a deux bons gardiens. Mais présentement, on veut surfer sur la vibe que nous apporte Félix », précise le coach Deschamps.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer