Une vraie partie de plaisir!

Joël Caron et ses coéquipiers célèbrent après avoir... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Joël Caron et ses coéquipiers célèbrent après avoir inscrit un autre but en deuxième période.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Dans l'édition de vendredi de La Voix de l'Est, Patrick Gosselin affirmait craindre que ses joueurs aient la tête au match qu'ils disputeront face au Collège Français lors de leur rendez-vous avec les Forts. Il faut croire que l'entraîneur a bien préparé ses hommes puisque les Inouk ont plus que facilement défait les visiteurs de Chambly 9-1, en soirée, au centre sportif Léonard-Grondin.

Il y a peu à raconter au sujet de ce match, sinon que les Inouk ont totalement dominé les Forts dans toutes les facettes du jeu. Les locaux ont patiné comme ils en sont capables, ils ont contrôlé la rondelle et ils ont joué avec hargne. 

« C'est difficile d'être plus satisfait que ça, a expliqué Gosselin. Je ne sais pas, peut-être que les Forts ont laissé beaucoup d'énergie dans leur match face à Vaudreuil-Dorion (jeudi), mais il n'en demeure pas moins qu'on a joué de l'excellent hockey. Vraiment, je suis très content. »

Joël Caron a offert une autre superbe performance, lui qui a amassé cinq points dont deux buts. Il compte maintenant 47 filets à sa fiche. 

« On s'est dit qu'il fallait penser aux Forts avant de penser au Collège Français et c'est ce qu'on a fait, a expliqué le meilleur marqueur de la Ligue de hockey junior AAA. On a suivi le plan de match et ça a payé. Là, on peut se concentrer sur Longueuil. »

Maxime Borduas a aussi gonflé ses statistiques personnelles en récoltant deux buts (il en a maintenant 27) et deux passes. Antoine Arseneault, avec deux, Joachim Vachon, Vincent Ouellet-Beaudry et William Leblanc ont complété. 

Vachon, Gabriel Chicoine et Nicolas Nadeau ont tous amassé trois points. 

On pense rarement à s'attarder au travail du gardien dans une victoire aussi décisive, mais soulignons que Nathan Ward-Raymond a effectué quelques gros arrêts devant son filet. Il a bloqué un total de 32 rondelles et a perdu son jeu blanc à moins de deux minutes de la fin de la troisième période. 

Malade, le capitaine Marc-André Gauthier a passé un tour, au même titre que Laurent Minville, toujours blessé. Croisé après le match, Gauthier a toutefois promis qu'il affrontera le Collège Français, samedi après-midi. 

En l'emportant face aux Forts, les Inouk ont rejoint l'Arctic de Saint-Léonard (qui a perdu contre Terrebonne) au troisième rang du classement général de la LHJAAAQ. Les deux équipes ont 60 points après 41 matchs.

Charles-Antoine Jolin dans son nouvel uniforme, celui des... (Julie Catudal, La Voix de l'Est) - image 2.0

Agrandir

Charles-Antoine Jolin dans son nouvel uniforme, celui des Forts.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Jolin devait changer d'air

Charles-Antoine Jolin était de retour au centre sportif Léonard-Grondin, vendredi soir, après avoir été échangé par les Inouk aux Forts il y a quelques semaines. Rencontré avant le match, il a avoué que ça lui faisait « spécial ». 

« J'ai eu du bon temps pendant deux saisons et demie avec les Inouk, ça m'a fait de la peine de quitter, mais ça ne fonctionnait plus à la fin, a dit le Granbyen. C'était préférable que je change d'air... »

Jolin affirme que les choses ont commencé à mal aller à la suite des vacances dans le Sud qu'il a prise avec sa famille. Des vacances qui ont fait jaser. 

« Mon temps de glace a diminué pour la peine à mon retour. C'est clair que ça n'a pas passé auprès de la direction de l'équipe. Quand j'ai vu que ça ne s'améliorait pas, j'ai demandé à être échangé. »

Jolin souligne que le voyage en question était prévu depuis le printemps et qu'il a avisé la direction des Inouk de bonne heure. N'empêche qu'on voit rarement un joueur prendre des vacances en pleine saison au niveau junior AAA. 

« Mon père ne peut pas prendre des vacances en été », a-t-il simplement ajouté. 

L'ancien des Titans du Verbe Divin en était à son septième match avec les Forts vendredi. Il avait amassé un but et une passe avant la rencontre face aux Inouk. 

« L'équipe s'est beaucoup améliorée pendant la période des transactions et je pense qu'on peut faire un bout de chemin en séries. Je suis satisfait de la façon dont ça se passe depuis mon arrivée. »

Jolin joue à Chambly, mais il demeure toujours à Granby. Et il étudie toujours ici. Il a dit oui à une transaction avec les Forts après avoir refusé d'être échangé à Princeville. 

« Chambly, c'était parfait pour moi. En fait, c'est le seul endroit où je voulais être échangé. C'est proche de Granby et, avec seulement deux entraînements par semaine, le voyagement ne constitue vraiment pas un problème. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer