Courses sur glace: «on ne se battra pas avec Dame Nature»

À 24 heures de l'événement, le lac Roxton... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

À 24 heures de l'événement, le lac Roxton avait commencé sa transformation en prévision des courses sur glace.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Roxton Pond) Toutes habillées très chaudement, une dizaine de personnes travaillaient sur le lac Roxton, vendredi matin, en prévision des courses sur glace qui seront présentées samedi à compter de 8 h. Mais le froid, justement, faisait en sorte que tous avaient le sourire facile.

Il y a un an, le temps très doux avait causé des misères aux organisateurs. Il y avait six pouces d'eau sur le lac en début de journée, des conditions qui avaient incité de nombreux amateurs à bouder l'événement. Au lieu d'être près de 2000 dans les estrades comme en 2015, ils étaient à peine 700.

« Clairement, on se battra pas avec Dame Nature cette année, a lancé, heureux, le promoteur Jimmy Bérard. Nous, le froid, on aime ça, on adore ça ! »

Bérard se réjouissait aussi du fait qu'une bonne centaine de pilotes, que ce soit avec leur moto, leur auto ou leur VTT, devraient débarquer sur le lac Roxton. Lors de la première étape de la série Eskape, il y a une semaine à Lavaltrie, ils étaient pas moins de 155 compétiteurs.

« La première étape est souvent la plus courue parce que les gars travaillent sur leur machine depuis des mois et qu'ils ont hâte de tester leur engin. Des résultats décevants font toutefois en sorte que certains se découragent et rentrent chez eux. Tout de même, je suis convaincu qu'on aura une excellente participation. »

Bérard montera lui-même à bord de sa voiture. Son frère Samuel (auto et moto) et Karl Daigle (moto), qui organisent l'événement avec lui, seront aussi au nombre des compétiteurs.

À Lavaltrie, Daigle s'est d'ailleurs amusé comme un p'tit fou en terminant premier en classe 450 stock et deuxième en classe open derrière l'excellent Maxime Sylvestre, de Berthierville, qui est attendu à Roxton Pond.

« Courir et organiser en même temps, c'est pas évident, a expliqué Daigle, un des meilleurs pilotes sur glace au Québec. Si c'était juste de moi, je me contenterais de voir à l'organisation, mais les gens veulent me voir en piste. Après toutes ces années (et même s'il n'a que 27 ans), je me suis bâti un bon fan-club ! »

Près d'une vingtaine de pilotes de la région devraient se laisser tenter par le circuit routier d'un kilomètre du lac Roxton, qui a été dessiné par Daigle et Samuel Bérard.

« Les locaux, ça attire les gens, a repris Jimmy Bérard. Pour le succès de l'événement, c'est important que les pilotes de chez nous embarquent dans l'aventure. »

Samedi au lieu de dimanche

Les deux premières éditions des courses sur glace de la série Eskape à Roxton Pond ont été présentées le dimanche. Si les organisateurs ont décidé de mettre l'événement à l'horaire le samedi cette année, c'est d'abord parce qu'ils ne voulaient pas se frotter à un gros adversaire : le Super Bowl !

« En devançant l'événement de quelques semaines, on se retrouve avec le football dans les pattes, souligne Jimmy Bérard. Les partys du Super Bowl commencent de bonne heure et on ne voulait pas risquer de perdre des amateurs. On verra comment les gens vont aimer venir aux courses le samedi au lieu du dimanche, mais j'ai l'impression qu'ils vont apprécier... »

On aura la réponse dans quelques heures à peine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer