Le Collège Français toujours indomptable

L'affrontement entre les Inouk et le Collège Français... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

L'affrontement entre les Inouk et le Collège Français a donné lieu à du jeu intense.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Les Inouk ont été impuissants face à la machine longueuilloise, vendredi soir. Bien qu'ils aient marqué le premier but du match, les Granbyens n'ont pas été en mesure de maintenir un mur défensif suffisamment opaque pour faire face aux attaques répétées du Collège Français. Cette défaite de 4-3 met fin à une séquence de quatre victoires consécutives.

Il y avait de la tension au centre sportif Léonard-Grondin vendredi soir. Il y avait de quoi puisque les Inouk affrontaient leurs grands rivaux de la section Martin- St-Louis, qu'ils ont été incapables de vaincre depuis le début de la saison. Le jeu intense de part et d'autre a donné lieu à de nombreuses échauffourées.

Lorsque le premier but a été marqué par Vincent Ouellet-Beaudry, après quelques occasions ratées en deuxième période, les partisans locaux ont explosé de joie. 

Par contre, le courant n'a pas été long à changer de direction, alors que Longueuil a déjoué à deux reprises le gardien Nathan Ward-Raymond au cours du second engagement.

Le jeu de puissance des Inouk a porté ses fruits en troisième période. Édouard Michaud a d'abord marqué son neuvième de la saison, aidé de Samuel Pitre et de Gabriel Chicoine.

La réplique de Longueuil est venue rapidement par l'entremise d'Alexandre Bolduc. 

L'annonceur n'avait pas terminé de détailler une nouvelle pénalité pour les visiteurs que les Inouk marquaient leur troisième de la soirée, lorsque Joachim Vachon a fait dévier un tir de Gabriel Chicoine. Joël Caron a aussi contribué à égaler la marque.

Une erreur coûteuse

Tout espoir de réussir à vaincre Longueuil s'est anéanti à 1 min 14 de la fin du match, après une erreur de Ward-Raymond, qui a voulu passer à un défenseur qui n'a pas eu le temps de capter le disque. Il avait à peine pu retourner devant son filet pour tenter l'arrêt.

Le but de Jean-Philippe Beaulieu a fait mal...

L'entraîneur Patrick Gosselin a demandé deux temps d'arrêt dans la dernière minute de jeu, histoire de tout tenter pour se rendre en prolongation. Ward-Raymond est revenu sur le banc pour laisser place à un sixième joueur sur la glace.

Les spectateurs ont retenu leur souffle tandis que les mêmes six joueurs sont demeurés en territoire ennemi durant les 60 dernières secondes. Malheureusement, le plan d'attaque n'a pas fonctionné.

Malgré la défaite, les Inouk ont su profiter de l'indiscipline de la formation de tête de la LHJAAAQ. Les trois buts ont été marqués en avantage numérique. L'intensité et la qualité du jeu offert donnent confiance pour la suite. 

Le prochain match à domicile des Inouk aura lieu le samedi 28 janvier face aux Mustangs de Vaudreuil-Dorion. La veille, ils seront à Princeville pour y affronter les Titans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer